La Sapiosexualité ou Comment les Cellules Grises Font Voir la Vie en Rose

Vous avez peut-être vu apparaître quelques fois le terme de « sapiosexuel » qui fleurit tranquillement sur les réseaux sociaux. C’est une tendance qui se répand, et comme il y a « sexuel » dedans, on tenait sur le blog de LELO à prendre le sujet à bras le corps pour faire le point.

sapiosexualite

Qu’est-ce donc que cette sapiosexualité ? C’est l’attirance émotionnelle et/ou sexuelle pour toute forme d’intelligence. L’intelligence émotionnelle, académique… A chacun son petit péché mignon. Mais les personnes qui se revendiquent sapiosexuelles sur les réseaux sociaux font souvent référence à la forme d’intelligence la plus classique, celle qui se mesure au QI et aux aptitudes au Trivial Pursuit.

Comment reconnaître l’intelligence ?

La beauté est facile à identifier, même si elle possède une zone de subjectivité. Parce qu’elle n’a besoin de rien d’autre que de quelques secondes d’observation pour être identifiée. L’intelligence est plus difficile à détecter, elle demande une interaction, une activité, des preuves de son existence…

Face à la beauté, le cerveau réagit sans ambages, il y a une réponse neurologique franche que l’on peut observer par scanner. C’est plus compliqué de la déceler quand le sujet se retrouve face à un puits de science.

Au quotidien pourtant, on la reconnait facilement dans les conversations, en analysant le contenu, les intonations, les accents, l’humour, les réactions ainsi qu’un bon nombre d’autres indices…

L’intelligence relative

Une étude menée en 2019 a démontré qu’on était plus souvent attirés par les personnes définies comme intelligentes ou plus intelligentes que 90% de la population. Cela représente les personnes avec un QI supérieur à 120. En revanche, trop d’intelligence semble tuer le charme puisque dans cette même étude, on découvrait que les 1% plus intelligents étaient moins attirants. C’est-à-dire ceux qui ont un QI supérieur à 135.

Le niveau d’attirance varie également en fonction de l’ambition qu’on porte à la relation d’après cette même étude. Pour un flirt d’un soir, une intelligence moyenne fait l’affaire. Pour une relation longue durée, un mariage ou équivalent, on préfère se lover à vie dans les bras d’une personne appartenant à minima au tiers le plus intelligent de la population globale.

Un penchant plus qu’une sexualité

L’utilisation de « sapiosexuel » sur les réseaux sociaux a pris un sens d’orientation sexuelle, comme l’hétérosexualité ou l’homosexualité et bien d’autres… Mais en réalité, c’est plus une préférence, un penchant qui s’inscrit dans une sexualité plus vaste.

Nous faisons sans cesse des liens entre entre intelligence et attirance. Il suffit de voir ce qu’une paire de lunettes peut changer sur une photo… Elle peut rendre la personne plus sexy alors que cela n’a rien d’esthétique. C’est l’image véhiculée par les lunettes, elles sont associées à une forme d’intelligence qui leur donne le côté sexy. « Lunettes » est d’ailleurs une catégorie à part entière dans bon nombre de sites pornographiques. Sans parler de la très élégante expression : « Femme à lunettes, femme à… ».

C’est ainsi que non seulement l’intelligence est sexy, mais inversement, on la sexualise !

Les origines de la sapiosexualité

Un certain « Wolfieboy » revendique être le premier à avoir utilisé ce terme de « sapiosexuel », déclarant que « les discussions philosophiques sont mes préliminaires ». Mais si le terme est nouveau, l’attirance pour l’intelligence ne date pas d’hier.

Marilyn Monroe gardait une photo d’Albert Einstein sur son piano blanc, comme un probable témoin d’un fantasme lié à l’intelligence. Et Marlène Schiappa, Secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes se revendique elle-même sapiosexuelle. Elle a ainsi déclaré dans la presse : « Je ne sors qu’avec des hommes intelligents. C’est une sorte de fétichisme, comme lorsqu’on est émoustillé par, mettons, les dos poilus. »

Cette mode tend à réduire l’influence de l’apparence physique, la façon de s’habiller, le fait d’être mince ou gros, etc. Les libraires sont ainsi au cœur des fantasmes de nombreuses personnes, avec leur façon d’être un peu décalé, perdus dans leurs livres… le genre Hugh Grant dans « Coup de foudre à Noting Hill » !

Pourquoi trouve-t-on l’intelligence sexy ?

Il semblerait que ce soit dû à la combinaison de deux mécanismes psychologiques : l’effet de halo et le transfert d’excitation. (On est en train de vous remplir le cerveau avec des notions qui vont vous rendre irrésistibles)

L’effet de halo

L’effet de halo, c’est la contamination positive d’une perception. Par exemple, certaines personnes particulièrement belles peuvent nous amener à penser inconsciemment qu’elles sont riches, ou qu’elles ont du succès dans certains domaines.

Cet apriori positif nous pousse à particulièrement bien traiter ces personnes, sur la base d’une simple perception. Ces personnes obtiennent ainsi plus d’opportunités et finissent par avoir plus de chances, effectivement, de rencontrer le succès. Une personne intelligente peut de la même façon nous mener à penser qu’elle est aussi sympathique, agréable, riche, drôle…

Le transfert d’excitation

Le transfert d’excitation est moins palpable… C’est lorsque les conséquences émotionnelles d’un événement terminé viennent perturber un autre qui débute.

Par exemple, vous avez passé une journée peu agréable au travail, et vous vous déchainez contre la serrure de votre appartement parce que la clé n’entre pas assez vite. Votre serrure n’a rien fait, mais elle subit les conséquences d’un événement terminé, à savoir votre journée de boulot.

De façon plus positive, il y a également plus de chances que vous soyez attiré(e) sexuellement par un(e) inconnu(e) en sortant de montagnes russes dans un parc d’attraction. Parce que vous êtes encore sous le coup de l’excitation.

C’est la même chose après avoir parlé avec quelqu’un d’intelligent. Vous avez été stimulé intellectuellement et cette stimulation se déplace ailleurs… Dans le monde dans lequel on vit, l’intelligence est la qualité la plus importante, dorénavant bien avant celle de savoir briser la colonne vertébrale d’un ours à mains nues.

Chaussure à son pied

Tout comme la beauté, l’intelligence existe sous différentes formes. Elle peut être émotionnelle, logique, immédiate… Nous ne sommes pas tous sensibles aux mêmes formes d’intelligence de la même façon que toutes les formes de beauté ne nous impressionnent pas. Et on finit souvent par trouver chaussure à son pied avec quelqu’un qu’on estime loin d’être bête comme les siens.

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.