Les Phobies Sexuelles : ces Peurs qui Prennent au Corps

Si les ébats sous des couettes ou ailleurs sont le plus souvent synonyme d’instants de plaisirs privilégiés que l’on partage avec sa moitié ou que l’on explore en solitaire, pour certaines personnes, la sexualité n’a pas cette belle image glamour de bonheur délicieux… En effet, quelques malchanceux peuvent développer diverses phobies liées à la galipette et ses alentours. Celles-ci s’avèrent alors parfois de véritables maladies transformant en un petit enfer la vie intime de ses victimes.

Quelques phobies du sexe

Voici quelques unes de ces phobies les plus étonnantes et qui, nous l’espérons, ne viendront jamais perturber vos doux instants de plaisirs langoureux…

La gymnophobie

Voilà une peur qui vous concerne si vous avez développé une terreur de la nudité ! Que ce soit la vôtre ou celles des autres qui vous plonge dans l’angoisse, votre aversion pour la tenue d’Eve et le naturisme vous fera entrer dans ce cercle très fermé des gymnophobes…

A ne pas confondre avec la géniophobie qui est la peur du bavardage !

L’érotophobie

Si vous avez peur de tout ce qui tourne autour du sexe, de ses sensations, de son expérience, c’est que vous êtes érotophobe. Certains traitements existent pour lutter contre ce mal qui peut provenir d’une déception amoureuse, d’une éducation stricte ou encore d’une peur plus générale de l’engagement…

A ne pas confondre avec l’éreutophobie qui est la crainte beaucoup plus répandue de rougir en public…

La génophobie

Si c’est l’idée d’avoir des relations sexuelles qui vous tétanise de frayeur, c’est alors que vous êtes génophobe. Elle peut se déclencher à la suite d’un traumatisme liée au sexe mais également sans aucune raison comme cela a été révélé récemment chez une jeune anglaise de 21 ans.

A ne pas confondre avec la géophobie qui est une peur exagérée de la terre…

La malaxiophobie

Les hommes en sont certainement les plus victimes puisque les malaxiophobes sont des personnes qui ont peur des préliminaires ! On peut comprendre qu’un génophobe soit également malaxiophobe, mais si votre homme avance ce prétexte pour faire de votre vie sexuelle une succession de « quickies », c’est sans doute une forme d’arnaque érotique et il sera bon de lui rappeler alors qu’il ferait bien de développer un peu d’anuptaphobie, c’est à dire la peur d’être célibataire !

A ne pas confondre avec la laxophobie qui est la peur d’être pris de diarrhées soudaines et incontrôlées en public !

L’onéirogmophobie

Il s’agit, littéralement, de la peur des « rêves mouillées », c’est à dire des rêves érotiques qui laissent des traces humides au petit matin… Il s’agit d’une crainte avant tout adolescente qui s’explique à la fois par l’incompréhension du jeune adolescent en pleine puberté et aussi par une forme de honte… La chanson « j’ai encore rêvée d’elle » par le groupe Il était une fois pourrait ainsi servir d’hymne à la terreur de tous les onéirogmophobes !

A ne pas confondre avec l’onéirophobie, qui est une peur du rêve en général, quelque soit sa forme !

La médomalacuphobie

C’est une peur masculine uniquement puisque c’est la peur de ne plus avoir d’érection. Avec le succès de la vente de médicaments permettant que cela n’arrive pas, on peut dire que cette crainte est relativement fréquente à partir d’un certain âge ! Elle peut être due notamment à la pression sociale ou aux moqueries du partenaire…

A ne pas confondre avec la météorophobie qui est la peur plus abstraite des météores !

La médorthophobie

Peur fréquente chez les jeunes demoiselles qui vivent leurs premières expériences sexuelles avec le sexe opposée, cette phobie est plus ou moins l’inverse de la précédente puisqu’elle consiste en la peur des pénis en érection !

A ne pas confondre avec l’orthophobie qui est la peur de posséder, d’être propriétaire d’un bien !

La parthénophobie

Il s’agit de la peur des jeunes filles ou des vierges. Il s’agit d’une véritable maladie puisque les personnes qui en souffrent peuvent être atteints de nausées, vertiges, palpitations cardiaques… en présence des dites jeunes filles ! Il existe cependant des traitements pour guérir cette peur irraisonnée.

A ne pas confondre avec la pantophobie qui est la peur de… tout !

Surmonter les peurs

Heureusement, la plupart de ces peurs peuvent se soigner via différents traitements afin de redonner la confiance et l’assurance nécessaires pour rejoindre les chemins de la galipette grandiloquente. Si votre moitié ou vous-même veniez à suffoquer de frayeur devant quelques caresses ou autres parades sexuelles, n’hésitez donc pas à courir chez votre médecin. Et si vous êtes pharmacophobe, c’est à dire effrayé par les médicaments, rassurez-vous, il existe d’autres moyens de soigner ses phobies…

Sachez cependant que pour qu’une phobie soit considérée comme telle, il faut qu’elle soit persistante et handicapante. Si vous avez sans cesse l’impression d’être atteint par l’une de ces phobies sans l’être réellement, c’est peut-être alors que vous êtes un phobophobe, c’est à dire que vous avez sans cesse la peur d’avoir peur !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.