X

10 questions sur le sexe à poser à votre partenaire

Lorsque que l’on commence à fréquenter quelqu’un, on a généralement beaucoup de questions à poser à ce nouveau/cette nouvelle partenaire. Quel est son plat préféré, comment et où a-t-il/elle grandi, où se voit-il/elle dans cinq ans… On a envie de tout savoir.

La plupart des nouveaux couples évitent d’avoir des conversations directes sur le sexe et d’interroger l’autre sur ses pratiques sexuelles avant de devenir intimes pour la première fois. Pourtant, poser des questions sur la sexualité de votre nouveau partenaire est également important pour apprendre à le/la connaître.

Pourquoi parler de sexe franchement est un préliminaire essentiel ?

Parler de sexe est encore tabou dans de nombreuses cultures, si bien que nous évitons naturellement ce type de conversation au début d’une relation. Cependant, poser les bonnes questions présente des avantages incontestables qui pourraient déterminer l’avenir de votre relation :

Vous découvrirez si vous êtes compatibles : en parlant de sexe avec votre partenaire au préalable, vous apprendrez si vous aimez les mêmes choses et si vous partagez un même état d’esprit concernant le sexe.

Le sexe sera meilleur : une fois que vous aurez partagé vos fantasmes, vos passions et vos penchants, vous serez en mesure de donner du plaisir à l’autre beaucoup plus facilement lorsque vous passerez à l’acte.

Vous renforcerez votre intimité : des conversations honnêtes et sans jugement sur votre sexualité peuvent être un moyen de renforcer l’intimité et d’approfondir votre relation avec l’autre.

10 questions à poser à votre partenaire avant votre premier rapport sexuel

Si vous êtes dans une nouvelle relation et prêtes à faire connaissance avec votre partenaire sur un plan plus intime, voici dix questions à lui poser avant de faire l’amour pour la première fois :

  1. Quels sont tes fantasmes favoris ?

Partager ses fantasmes sexuels avec un ou une nouveau/nouvelle partenaire peut être un excellent moyen d’en apprendre davantage sur la sexualité de l’autre. Le fantasme n’est pas la réalité, vous pouvez donc discuter en toute sécurité de ce qui vous excite le plus.

Si vous ne savez pas par où commencer, vous pouvez envisager d’utiliser un support quelconque pour entamer cette conversation. Partagez avec votre partenaire un livre érotique que vous lisez, une scène de film ou même une vidéo porno qui réalise l’un de vos fantasmes sexuels.

Cela vous permettra de discuter de quelque chose sans admettre frontalement que c’est quelque chose que vous désirez si vous êtes un peu timide à ce sujet. Vous pourrez en discuter tous les deux et partager vos opinions.

  1. Quels sextoys possèdes-tu ?

Demander à votre nouveau/nouvelle partenaire sexuel(le) de vous parler de sa collection de sextoys est un excellent moyen de découvrir quel genre d’amant(e) il /elle est. S’il/elle en a quelques-uns dans sa collection, vous savez qu’il/elle est ouvert(e) et confiant(e) dans sa sexualité et qu’il/elle est prête à explorer différentes voies dans la chambre à coucher.

S’il/elle n’en a pas, vous pouvez le/la questionner sur le sujet et découvrir quelque chose de plus sur sa personnalité et sa sexualité, ce qui est important avant de vous engager dans une relation sexuelle.

  1. Que penses-tu du sexe oral ?

Le sujet du sexe oral peut susciter des débats. Demander à votre nouveau/nouvelle partenaire sexuel(e) ce qu’il ou elle en pense peut être une cause de rupture dans votre relation. Cela peut sembler dur, mais si vous adorez recevoir une fellation/un cunnilingus et que cela dégoute votre partenaire, il est probable que tôt ou tard, cela pose un problème. Surtout si votre partenaire attend de vous que vous lui donniez du plaisir par voie orale alors qu’il/elle ne souhaite pas partager cette même intimité avec vous.

  1. Comment tu te situes par rapport au sexe anal ?

Comme le sexe oral, il est bon de discuter de la question du sexe anal avant d’engager toute relation sexuelle avec son/sa nouveau/nouvelle partenaire. Certaines personnes adorent cette pratique et se retrouver avec un/une partenaire qui ne souhaitent pas la pratiquer peut s’avérer problématique.

  1. Est-ce que tu aimes perdre le contrôle ?

Au début d’une relation sexuelle, lorsque vous ne savez pas encore le type de sexe que votre partenaire aime pratiquer, il peut être un peu audacieux d’avoir une conversation autour du BDSM et des types dominant/soumis. Mais demander subtilement à votre partenaire s’il préfère avoir le contrôle dans la chambre à coucher ou le perdre est un bon point de départ.

Aujourd’hui encore, la norme (véhiculée par le porno) veut que ce soit l’homme qui prenne le contrôle dans la chambre à coucher, mais ce n’est peut-être pas le cas de votre partenaire. En déterminant la dynamique de prise de contrôle dans la chambre à coucher, vous pouvez rendre les choses plus agréables et soulager la pression autour de qui « doit » prendre les choses en main.

  1. Et si je faisais ci ou ça, comment tu te sentirais ?

Un excellent moyen de sonder votre partenaire aime est de lui poser des questions sur le mode : « Et si… ? ». Voici quelques exemples qui vous aideront à formuler vos questions :

– Et si je te bandais les yeux pendant l’acte sexuel et te disais de ne pas me toucher avant que je te donne ta permission, comment te sentirais-tu ?

– Et si je te demandais de me tirer les cheveux en position de levrette, que ferais-tu ?

– Et si je mettais ma main sur ton cou pendant l’amour, comment réagirais-tu ?

Vous pouvez poser toutes les questions qui vous intéressent, cette formulation vous donne la liberté de discuter d’un scénario hypothétique tout en recueillant des informations utiles sur les habitudes sexuelles de votre partenaire.

  1. Quelles sont les 5 choses que tu aimerais que je te dise quand nous serons au lit ensemble ?

Les conversations cochonnes (autrement appelé le dirty talk) sont très excitantes. Mais il faut parfois un peu de temps pour s’y habituer ou s’y adonner si vous êtes timide et notamment au début d’une nouvelle relation. Un excellent moyen d’introduire le sujet des conversations coquines et de savoir ce que votre partenaire en pense est de lui demander ce qu’il aimerait que vous lui disiez pendant l’acte sexuel.

Vous mettrez ainsi en mots des choses que vous pourrez partager tous les deux dans un futur proche lorsque vous ferez l’amour pour la première fois.

  1. Cite moi 5 parties de ton corps où tu aimes être embrassé(e)

Demander ouvertement à votre partenaire ce qu’il/elle aime dans la chambre à coucher est le meilleur moyen de vous assurer que vous lui faites plaisir comme il/elle le souhaite. Avec un(e) nouveau/nouvelle partenaire, on peut être gêné(e) de lui demander directement quelle est sa position sexuelle préférée… Pourquoi donc ne pas commencer par lui demander les endroits du corps où il/elle préfère être embrassé(e) ?

Une fois qu’il/elle a nommé les endroits, vous pouvez pimenter les choses et prolonger la conversation pour vous permettre d’en apprendre un peu plus sur ses habitudes sexuelles.

Si vous hésitez à mettre ce conseil en pratique, pensez que cette conversation pourrait vous aider à faire monter la tension sexuelle entre vous. Une fois qu’il/elle vous a donné ses endroits préférés où être embrassé(e), vous pouvez le/la taquiner en passant vos doigts sur ces endroits, pour lui faire savoir à quel point vous êtes impatient(e) de l’embrasser à cet endroit.

  1. Quelles choses peu communes ou hors du commun apprécies-tu ?

Cette question s’adresse aux plus courageux/courageuses d’entre vous ! Si vous êtes suffisamment à l’aise avec votre nouveau/nouvelle partenaire, vous pouvez lui demander franchement quelles sont les choses les moins conventionnelles qu’il/elle aimerait réaliser dans la chambre à coucher.

Il y a de fortes chances qu’il vous dise qu’il aimerait que vous fassiez pipi sur lui (c’est assez courant, croyez-le ou non), ce qui n’est pas forcément votre truc. Si c’est le cas, c’est génial ! Vous avez ouvert la voie et communication à un nouveau monde excitant.

Et si ce n’est pas le cas… et bien au moins vous êtes fixé(e) sur votre incompatibilité de fantasmes !

  1. Quelles sont pour toi les limites à ne pas franchir ?

Pour une expérience sûre et consentie, il est essentiel de connaître les limites sexuelles de l’autre avant le premier rapport sexuel. Vous ou votre partenaire pouvez avoir subi un traumatisme sexuel qui peut affecter votre réaction à certaines choses, et vous devez tous deux savoir comment faire face à une situation si quelque chose ne se passe pas comme prévu.

En général, personne n’a besoin de révéler les détails avec lesquels il/elle n’est pas à l’aise, mais le fait d’établir des limites telles que « je ne supporte pas que l’on me tire les cheveux pendant l’acte sexuel parce que je ne me sens pas en sécurité » ou « je ne suis pas à l’aise de faire l’amour en levrette à cause de ce qui m’est arrivé dans le passé » est un bon moyen de poser les bases d’une sexualité respectueuse et sûre.