Maîtrisez-vous la Position de l’Amazone ?

Aussi puissante que l’imposante forêt humide du même nom, la position dite de l’Amazone est sans doute l’une des plus répandues et pourtant l’une des plus délicieuses pour les deux partenaires.

Elle évoque aussi une chevauchée fantastique, notamment pour le partenaire qui se trouve au-dessus. Redoutablement efficace, elle demande aussi quelques dispositions physiques en termes d’endurance et de souplesse. En piste ! Ou plutôt en selle. On vous explique en détail comment maximiser le potentiel de cette position.

Petit rappel des fondamentaux sur cette position

Deux partenaires réalisent la position de l’Amazone lorsque le partenaire doté d’un pénis (ou pourvoyeur de la pénétration) est allongé sur le dos, les jambes remontées vers son torse, les genoux rapprochés. La partenaire dotée d’une vulve (ou recevant la pénétration) est à califourchon sur son partenaire, en position de squat, les pieds posés de chaque côté des jambes et du torse de la personne allongée.

Ainsi emboîtés, les deux partenaires pourront se regarder dans les yeux et le torse de la personne du dessous sera enserré entre les cuisses de celle du dessous. Voilà ! La pénétration peut alors démarrer !

Ces fondamentaux rappelés, nous pouvons aller plus loin ! Il existe en effet trois variantes de cette position…

La position de l’Amazone à genoux

L’Amazone à genoux est une petite variante de la position originale. Au lieu d’être en squat et de travailler ses fessiers tout en prenant du bon temps, la personne qui est au-dessus pourra poser ses genoux sur le lit ou le sol, de chaque côté du torse de son partenaire. Cette variation permet de tenir un peu plus longtemps dans cette position.

L’Amazone à l’envers

La posture de la personne allongée sur le dos, dite le donneur, est la même que dans les deux versions précédentes de la position. La personne du dessus va en revanche s’installer de manière à tourner le dos à son partenaire allongé, en position de squat ou à genoux selon ses préférences et son endurance. Cette version ressemble à une variante sexy de la position l’Andromaque inversée. Cette position est très excitante pour le “donneur” qui a une vue directe sur les fesses de sa partenaire. Pour celle-ci, la position sera plus facile à tenir car assise sur les cuisses du « donneur ». En revanche, la vue sur ses pieds et ses genoux sera légèrement moins stimulante que de pouvoir regarder son partenaire dans les yeux.

L’Amazone en solo !

Cette position si réjouissante à deux peut également se pratiquer en solo lors de votre séance de masturbation. Pour les détentrices de vulves, attrapez deux oreillers, placer votre sex-toy au milieu et hop ! En squat. Le fait d’avoir les mains libres vous permettra de vous caresser les seins ou le clitoris. Nous vous recommandons particulièrement de tenter l’expérience avec le vibromasseur rabbit SORAYA 2.

Que ressent-on dans cette position ?

La personne située au- dessus de son partenaire peut ressentir un certain sentiment de puissance voire de domination, dans la mesure où elle pourra imposer le rythme des ébats, l’accélérer ou le ralentir à sa guise. Pour autant, cette position rend assez difficile la stimulation du clitoris qui est nécessaire à la majorité des femmes pour parvenir à l’orgasme.

Quid donc du clitoris ?

Il est parfois le grand oublié de cette position. Mais nous pouvons assez facilement y remédier. Si le partenaire du dessous a du mal à s’en occuper correctement, la femme pourra s’en charger elle-même. Ou bien recourir à des sex-toys comme les masseurs vibrants pour couple ou encore les stimulateurs clitoridiens.

Quel degré d’intimité entre les partenaires en franchissant l’Amazone ?

On l’a vu, cette position requiert de bonnes capacités physiques ainsi qu’une certaine souplesse. Cette position va à l’encontre de l’angle naturel de la pénétration. Elle est donc peut-être à réserver aux partenaires qui se connaissent bien et qui ne sont pas (ou plus) dans la recherche de la performance pénétrative.

L’un de ses grands avantages est qu’elle permet de maintenir un contact visuel avec votre partenaire. Ce qui on le sait, peut-être très excitant et augmenter le degré d’intimité entre les deux participants. La personne située sur le dessus, en imposant le rythme des ébats, peut trouver beaucoup de confort dans cette position.

Cette position est également recommandée pour les hommes ayant des pénis de petite taille. Elle enlève la pression sur la profondeur de la pénétration. Qui n’est pas le sujet ici.

Toujours plus de bénéfices

Si vous aviez besoin de quelques éléments supplémentaires pour être convaincus, voici une liste non exhaustive des avantages proposés par cette position :

  • Elle est très érotique grâce à la contemplation de son partenaire
  • Elle est idéale pour celles et ceux qui peuvent ressentir des douleurs lors de pénétrations profondes
  • Elle permet aux personnes dotées de vulves d’être (ou de se stimuler) avec leurs doigts ou un sex-toy
  • Ce qui est un bon moyen pour introduite ces petits objets du plaisir dans la routine sexuelle d’un couple
  • Si le partenaire du dessous est suffisamment vigoureux pour soulever le postérieur de sa partenaire, la pénétration en sera plus profonde
  • Elle permet à la personne du dessus de prendre le contrôle et de se rendre compte de ce qui lui plaît vraiment (en termes de rythme et de profondeur de pénétration).

Un peu de souplesse !

Nous avons déjà évoqué la souplesse nécessaire des deux partenaires pour profiter au mieux de cette position. Il convient également d’aborder celle du pénis. Tout aussi importante. La position peut se révéler douloureuse pour les pénis un peu rigides. Enfin rigides, dans l’autre acception du terme, vous aviez compris. Le danger est réel, à trop forcer sa nature, on peut arriver à une fracture du pénis.

Nous vous recommandons donc de ne pas forcer outre-mesure et de rester à l’écoute de votre corps. Il est possible que l’Amazone ne soit pas pour vous. Qu’à cela ne tienne, il y a tant d’autres positions à expérimenter !