Petit Déroulé du Préservatif à Travers l’Histoire

Le préservatif tel que nous le connaissons aujourd’hui n’a pas toujours été ce bout de latex coloré et enduit de lubrifiant pour que tout glisse agréablement. Et si son design actuel remonte au milieu du XXème siècle, il y a des millénaires que l’humain a inventé de quoi se prévenir des grossesses non désirées. Car à l’origine, c’était bien la raison principale de l’utilisation d’un tel procédé. Outre le fait que les IST n’avaient pas encore ce « succès » interplanétaire qu’elles ont rencontré plus tard, le SIDA qui a tristement popularisé l’usage du préservatif n’est apparu qu’à la fin du XXème siècle.

Voici donc pour votre cul-ture, un petit aperçu de l’histoire du préservatif à travers les âges !

Petit Déroulé du Préservatif à Travers l’Histoire

Dans l’Antiquité

L’utilisation de contraceptifs dans les temps reculés de l’humanité est un sujet sans cesse débattu et les historiens ne sont pas toujours d’accord. En Grèce, à Rome et en Egypte, c’était avant tout une responsabilité féminine et ces contraceptifs apparaissaient soit sous la forme d’amulettes religieuses (les dieux prenaient alors le contrôle des ovaires) soit de pessaires (un genre de diaphragme inquiétant). Il existe cependant des dessins de cette époque lointaine montrant des messieurs portant des genres de fourreaux sur leur pénis !

En 12000 avant JC

Des peintures rupestres découvertes dans une grotte en Dordogne prouvent l’utilisation de préservatifs déjà à cette époque (et confirment que la France est un pays qui a toujours été porté sur le sexe).

En 3000 avant JC

Le roi Minos en Crète avait la réputation d’éjaculer des serpents et des scorpions, faisant mourir ses maitresses… Voilà pourquoi on racontait qu’une vessie de chèvre était utilisée comme préservatif féminin avec ses maîtresses préférées et sa femme.

Entre 1350 et 1220 avant JC

Dans certaines tribus de l’Egypte ancienne, les hommes portaient un genre de pagne couvrant uniquement le gland du pénis afin de le protéger des infections, blessures et morsures d’insectes. Un genre de préservatif du quotidien.

De la fin du moyen-âge au XIXème siècle

En 1400

Des préservatifs pour le gland étaient utilisés en Chine et au Japon. En Chine, ils sont faits à partir d’intestins d’agneaux ou de papier de soie. Au Japon, les matériaux populaires étaient la carapace de tortue ou les cornes d’animaux…

En 1500

L’anatomiste italien Gabrielle Fallopius dit avoir inventé un préservatif à base de lin et spécialement coupé pour épouser la forme du gland. Durant une période où la syphilis faisait des ravages, il fait porter son invention par 1100 hommes et étudie leur état de santé : aucun d’eux ne contractera la syphilis.

En 1640

Les plus anciens préservatifs jamais trouvés dateraient du milieu des années 1600. Ils ont été découverts dans les années 1980 au Château de Dudley en Angleterre. Ils étaient faits d’intestins de poissons et d’animaux divers.

En 1666

Une commission sur le taux de natalité en Angleterre attribue la baisse de la fertilité dans le pays à l’utilisation de « condom », première apparition écrite du mot !

Fin des années 1700

L’emblématique Casanova rapporte dans ses mémoires avoir croisé la route d’un jeune homme qui utilisait des « peaux d’animaux morts ». Lui-même en utilisera à la fin de sa vie, précisant qu’il soufflait dans les préservatifs avant de les utiliser, afin de s’assurer qu’ils n’étaient pas percés ! (à ne surtout pas faire aujourd’hui…)

En 1844

L’entreprise Goodyear découvre le procédé de vulcanisation du caoutchouc et cette nouvelle technologie est aussitôt utilisée pour produire des préservatifs en caoutchouc de façon rapide et peu onéreuse.

En 1861

La première publicité pour un préservatif paraît dans le New York Times !

De 1900 à nos jours

1914 – 1918

Les armées américaines et britanniques sont les seules à ne pas donner de préservatifs à leurs soldats ou à les encourager à en utiliser, entraînant un nombre record d’infections dans leurs rangs !

En 1918

Juste avant la fin de la guerre, une cour de justice américaine annule la condamnation d’une infirmière qui avait encouragé l’utilisation de contraceptifs. Le juge reconnaît le droit de vendre et de faire de la publicité pour les préservatifs pour la prévention des maladies.

En 1920

La « Youngs Rubber Company » est la première entreprise à fabriquer un préservatif en latex plus résistant, plus fin et avec une plus longue durée de conservation.

Dans les années 1930

Fred Killian dépose un brevet pour la première ligne de fabrication automatique pour les préservatifs en latex. Jusqu’alors, ils étaient faits main !

Dans les années 1960 et 1970

Les contrôles qualité des préservatifs deviennent plus rigoureux.

En 1978

La vente de préservatifs est légalisée pour la première fois en Irlande.

En 1994

L’intérêt des médias pour le SIDA décline en même temps que la vente des préservatifs chute.

En 2015

Pour la première fois depuis 2006, le nombre de porteurs de trois IST (chlamydia, gonorrhée et syphilis) a augmenté.

Le renouveau

Malgré la présence toujours forte du SIDA et des autres IST, le préservatif tend à perdre en popularité. Cela s’explique notamment par l’absence totale d’innovation dans le domaine depuis près de 70 ans. Les couples ne voient plus le préservatif que comme un fardeau alors qu’il peut participer à rendre la galipette encore plus délicieuse ! Si vous faites partie de cette population déçue par la stagnation de la capote, rassurez-vous, avec HEX™, la relève est assurée !

LELO Hex

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.