X

Quelles sont les Positions Sexuelles Idéales pour une Première Fois ?

On le sait, la première expérience sexuelle peut être très intimidante pour la plupart d’entre nous. On a beau se renseigner : lire des articles, écouter des podcasts… rien ne nous prépare jamais vraiment à ce qui va nous arriver. L’expérience est unique, le ressenti sera différent pour chacun ou chacune.

Pour autant, nous avons listé ici une quinzaine de conseils qui pourraient vous aider à aborder votre première fois plus sereinement. Gardons bien en tête que partager un moment intime avec une autre personne (qu’il s’agisse de la première fois ou non) doit être un moment d’échange et de respect, un moment de complicité et de joie partagée.

Nous nous concentrons ici sur une première fois avec pénétration. Découvrez donc tout ce qu’il vous faut savoir pour une première pénétration réussie.

Les positions sexuelles idéales (et sexy) pour une première fois.

Lorsque l’on évoque les positions sexuelles, le missionnaire est bien souvent la position à laquelle on pense en premier. Certains la jugent trop fades. Pour une première fois, elle nous apparaît comme une excellente option et on vous explique pourquoi.

Le missionnaire, parfait pour une première fois

Pour celle qui reçoit la pénétration pendant un missionnaire, cette dernière est moins intense que dans d’autres positions (comme la levrette par exemple qui permet une pénétration plus profonde – ce qui n’est pas forcément l’idéal pour une première fois). Le missionnaire offre également l’avantage de permettre une vraie connexion avec votre partenaire en le/la regardant dans les yeux.

Pour pratiquer cette position, il suffit qu’un partenaire s’allonge sur le dos tandis que le second se met par-dessus (pour la pénétration). Position simple mais efficace !

La position de l’Andromaque pour une première fois

La position de l’Andromaque permet au partenaire qui reçoit la pénétration de contrôler sa vitesse et sa profondeur. Ainsi, le partenaire du dessus peut bouger à son rythme, aussi lentement qu’il le souhaite et s’initier ainsi à la pénétration sans aller trop loin s’il redoute une pénétration profonde.

Pour pratiquer la position de l’Andromaque : le partenaire recevant la pénétration se place à califourchon sur l’autre partenaire et s’installe sur son sexe. Le partenaire du dessus peut choisir de s’allonger sur son partenaire ou au contraire de se pencher en arrière en reportant une partie de son poids sur les cuisses de son partenaire.

La position de la cuillère pour une première fois

La pratique du spooning dans un contexte non sexuel est un excellent moyen pour passer un bon moment à vous câliner avec votre partenaire. Cette position a le pouvoir de vous aider à produire de l’ocytocine, l’hormone de l’amour.

Dans un contexte sexuel, vous découvrirez que le contact peau à peau que permet cette position est très appréciable, la rendant très intime. Elle est également idéale pour que la partenaire donnée de vulve reçoive une stimulation clitoridienne (de sa propre main ou de celle de son partenaire).

Pour pratiquer la position du spooning : les deux partenaires s’allongent sur le côté, dans le même sens. La personne à l’avant aura les genoux légèrement pliés. Celle à l’arrière viendra se glisser derrière.

La position du lotus pour une première fois

La position du lotus permet aux deux partenaires de se faire face et leur permet de se caresser l’un l’autre sur les zones érogènes (seins, tétons, clitoris…). Elle vous permet également de vous embrasser à pleine bouche pendant la pénétration. Très facile à réaliser (et très excitante), elle est idéale pour les débutants.

Pour pratiquer la position du lotus : l’un des partenaires s’assoit sur le lit ou le canapé tandis que l’autre s’installe sur lui à califourchon (en lui faisant face). Celui qui est sur le dessus peut bouger à son rythme en faisant entrer puis sortir le pénis. A noter : un simple mouvement des hanches d’avant en arrière est également bien agréable dans cette position. L’un des autres avantages de la position du lotus est qu’elle permet une stimulation clitoridienne grâce à un alignement du bouton du plaisir sur l’os du pubis du partenaire.

15 conseils à connaître avant de faire l’amour pour la première fois

Entre la pression des amis, la curiosité et les hormones en folie, il est tout à fait normal d’avoir envie d’explorer la sexualité et de faire l’amour. Voici donc une quinzaine de conseils qui s’avéreront utiles à toutes et à tous avant de passer à l’acte pour la première fois :

– Assurez-vous de faire l’amour pour les bonnes raisons.

– Planifiez le moment. Vous serez déjà mentalement préparés.

– Faites-le avec quelqu’un qui se soucie vraiment de vous, quelqu’un qui prend vos sentiments et votre corps en considération.

– Utilisez des préservatifs. Le préservatif est le seul contraceptif qui vous protègera également des IST.

– Ne vous attendez pas à un feu d’artifices dès la première fois. C’est la pratique et l’expérience qui rendront le sexe de plus en plus sensationnel.

– Familiarisez-vous avec votre anatomie. Masturbez-vous afin de savoir ce qui vous fait vraiment vibrer.

– Exprimez vos craintes et inquiétudes mais également tout ce qui vous excite à votre partenaire.

– Enlevez-vous de la tête que la pénétration est la seule manière de faire l’amour.

– Enlevez-vous de la tête que l’orgasme est le seul but d’une partie de jambes en l’air.

– Enlevez-vous de la tête que le sexe s’arrête lorsque l’un des deux partenaires a joui.

– Allez-y lentement et doucement pour profiter au maximum de l’expérience et rester à l’écoute de vos sensations.

– Arrêtez-vous au moindre signe d’inconfort ou de gêne.

– Le consentement est toujours un impératif. Il peut être donné et repris à n’importe quel moment et doit être respecté.

– Ne ratez pas la case si excitante des préliminaires.

– Utilisez du lubrifiant pour une expérience encore plus confortable.

 

Et si nous pouvons nous permettre un dernier conseil ce serait de garder en tête que pour les détentrices de vagin, la pénétration – notamment la première – peut être douloureuse. Il faut donc y aller doucement. La douleur va s’estomper. Réalisée avec le bon partenaire, la pénétration pourra ensuite vous conduire jusqu’à l’orgasme (et si ce n’est pas le cas vous aurez plein d’autres moyens d’y arriver).