Le Plaisir de la Langue ou Quelques Belles Expressions de la Sexualité

La langue a toujours été source d’inspiration pour le sexe, et nous ne parlons pas ici de l’organe doux, tiède et humide capable de caresses aussi prodigieuses qu’extatiques, mais de la langue au sens du langage, des mots que l’on utilise pour décrire aussi bien nos attributs intimes que le plaisir, le désir ou tout autre objet de nature sexuelle…

Les belles expressions sur la sexualité

Alors comme notre belle langue française est très largement pourvue en appellations imagées de toutes sortes et qu’il serait impossible de vous en proposer un inventaire complet aux dimensions encyclopédiques, voici une petite sélection d’expressions autour du sexe choisies pour leur sens de l’image à caractère plus poétique que pornographique !

Quelques accessoires

Une dame de voyage

Voici une expression du XIXème siècle bien plus élégante que la poupée gonflable qu’elle désigne…

« Sa dame de voyage avait dû effectivement voyager beaucoup au vu des nombreuses rustines qui la recouvraient. »

Un colibri

Si vous possédez un vibreur spécial point G et que vous lui recherchez un petit surnom, vous pourrez désormais l’appeler comme ce petit oiseau aussi rapide qu’efficace et doté d’un bec incurvé…

« Elle avait un joli colibri dans le tiroir de sa table de chevet et le petit oiseau savait la mener au 7ème ciel. »

MONA WAVE

A propos de sexe oral

Se faire un retour de paupière

L’expression renvoie au plaisir buccal que l’on offre à une heureuse dame

« Il emmenait toujours sa femme voir des films que personne n’avait aimé de manière à pouvoir se faire un retour de paupière au dernier rang de la salle de cinéma presque vide. »

Faire un After Eight

L’After Eight est une friandise d’Outre-Manche qui consiste en un petit palet de chocolat fourré à la menthe… La formule désigne ainsi le fait de faire une fellation à un homme : il y a l’image du liquide blanc sous le chocolat mais également le nom « après huit heures » qui sonne comme une petite escapade coquine !

« Souvent, quand elle lui faisait un After Eight, il dérapait bientôt en 69…»

Pour parler de la galipette

Faire cascader la vertu

Voilà une vision mouvementée de l’ébat qui renvoie à de la galipette de haute voltige !

« Sur le lit trop vieux, elle faisait cascader sa vertu dans les bras de son amant si bien que tous les voisins entendaient les ressorts couiner. »

Faire lécher miel sur l’épine

Cette vieille image qui date du XVIème siècle relève plutôt de la vision masculine du coït, l’épine représentant le pénis et le miel ce qui en sort… L’expression désigne la galipette mais également la fellation !

« Depuis qu’il avait 14 ans, il ne rêvait que d’une chose : faire lécher miel sur l’épine. »

Du côté de la jouissance

Y aller de son voyage

Une bien jolie expression datant du XIXème siècle et qui signifie tout simplement : jouir !

« Il faisait cascader la vertu avec tant de fougue, qu’il était impossible de ne pas y aller de son voyage. »

Avoir le bonbon qui fait robe à queue

Cette expression concerne plus particulièrement le plaisir féminin puisqu’elle désigne ici le gonflement du clitoris sous l’effet de l’excitation…

« Tandis qu’il faisait un retour de paupière, il sentit qu’elle avait le bonbon qui faisait robe à queue. »

Concernant les ratés

Faire naufrage au port

L’expression ne consolera peut-être ni Monsieur ni Madame, mais elle est toujours plus agréable à entendre que celle plus connue : « être éjaculateur précoce… »

« Depuis qu’il consultait un sexologue, il parvenait à entrer dans la barque sans faire naufrage au port. »

Laisser une femme à la comédie

Autre problème lié au précédent, il s’agit là pour Monsieur de faire pleurer le virolet un peu trop tôt, avant que madame n’ait eu le temps de prendre du plaisir.

« Son amour du quicky commençait à lasser sa femme qui était de plus en plus souvent laissée à la comédie. »

Pour désigner le sexe masculin

La chignole à mousmées

Les expressions qui désignent le sexe masculin sont nombreuses mais pas toujours très élégantes, celle-ci a le mérite de sonner agréablement aux oreilles…

« Ce que sa chignole à mousmées préférait, c’était de loin se faire faire un After Eight. »

Les cymbales de la concupiscence

Autre expression aux pouvoirs d’embellissement, celle-ci fait référence aux testicules !

« Elle aimait sentir le rebond des cymbales de la concupiscence de son amant lorsqu’elle faisait cascader sa vertu. »

Pour désigner le sexe féminin

Le théâtre des opérations

C’est-à-dire là où le bonheur arrive, le lieu où se poursuit et se termine l’aventure, voilà à peu près ce que veut signifier cette expression qui désigne le sexe féminin.

« Lorsqu’une envie aussi soudaine que violente la prenait, elle sortait alors promener son colibri en silicone dans le théâtre des opérations. »

Le conduit de la pudeur

Conception plus visuelle que dans l’expression précédente, elle désigne en revanche exactement la même chose !

« Son homme savait s’y prendre et elle y allait chaque fois de son voyage lorsqu’il s’occupait de son conduit de la pudeur. »

Concernant le plaisir solitaire

Se la passer à la feuille d’or

Il n’est pas simple de trouver des mots poétiques pour désigner la masturbation masculine, c’est chose faite !

« Avant qu’elle parte pour 3 mois, il lui jura fidélité et de ne rien faire d’autre que parfois se la passer à la feuille d’or. »

Se pianoter l’émoi

L’expression désigne là encore le plaisir solitaire masculin, mais avec l’idée de délicatesse dans le geste…

« Lorsqu’il était bien sûr d’être seul, il aimait s’allonger dans la nature et laisser son esprit errer vers des pensées érotiques tout en se pianotant l’émoi. »

Les mots qui prennent corps

Voilà de quoi enrichir votre vocabulaire et montrer au moment opportun que vous avez le sens de la répartie coquine, que ce soit pour briller en société ou pour épater au coin du lit. Enchaîner les expressions vous donnera peut-être par ailleurs des occasions coquines nouvelles car qui n’aurait pas envie de tenter « un retour de paupière » ou de « faire cascader la vertu » ? Et puis, bien manier la langue, quand il est question de sexe, c’est toujours un atout…

Source :

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.