Relations Entre Femmes dans le Cadre de Mélangisme : Risques d’I.S.T et Protections

Nous sommes très heureux de crouler sous vos interrogations diverses et votre avidité de savoir remplit davantage chaque jour notre boite aux lettres. Et puisque vos questions pleuvent, nous tâchons autant que possible que nos réponses fusent !

Se protéger pendant des rapports entre lesbiennes

LadyPat58 aborde ainsi un sujet important et dont on parle trop peu : celui de la transmission des IST (Infections Sexuellement Transmissibles) entre deux femmes dans le cas, en l’occurrence, de mélangisme.

Je me pose une question en tant que femme : concernant les relations entre 2 femmes et les mst : cunnilingus, vagin contre vagin ? Comment ça se passe ? Autant pour un homme, il y a le préservatif, mais entre 2 femmes quel est le moyen de protection ? Quels sont les risques ? Je pense au mélangisme avec échange FF, d’ou mes questions.

Chère LadyPat58,

Merci pour votre question très intéressante et pertinente à laquelle nous allons tâcher de répondre le plus précisément possible. Pour ce faire, commençons par observer les risques en fonction des caresses choisies avant de nous intéresser aux moyens disponibles pour les limiter.

Les rapports buccaux

Le cunnilingus

En ce qui concerne la transmission du V.I.H, le risque est quasiment inexistant selon les professionnels de la santé. Là ou il peut s’accroître, c’est dans le cas de caresses linguales alors que la partenaire est en période de menstruation. En revanche, d’autres infections sont possibles telles que l’herpès, l’hépatite B, la syphilis, la blennorragie ou le papillomavirus qui peut conduire dans les cas les plus graves à un cancer du col de l’utérus.

L’anulingus

Les risques de transmission du V.I.H sont également minimes par ce biais, mais sont au contraire accrus en ce qui concerne les infections bactériennes ou parasitaires, blennorragie, syphilis ou transmission d’hépatites A et B (Il existe cependant des vaccins pour se protéger contre ces hépatites).

Par ailleurs, il est conseillé de ne pas se brosser les dents avant de vous adonner à ces caresses buccales car vous risquez de créer des micro-lésions susceptibles de faciliter la transmission d’éventuelles microbes indésirables…

Les rapports génitaux

Le tribadisme

Cette pratique que vous nommez plus explicitement « vagin contre vagin » chère LadyPat58, est également facteur de quelques risques qui excluent là encore le V.I.H à condition, toujours, de ne pas s’adonner à cœur joie aux plaisirs de ce frottement érotique alors que la partenaire est en période de menstruations. Le mélange des muqueuses peut entraîner la transmission de la syphilis, d’herpes, de l’hépatite A, ou de bactéries comme la chlamydia ou le gonocoque…

Les sex-toys

Si vous introduisez quelques douces vibrations à vos jeux érotiques, il est recommandé que chacune garde son objet de plaisir préféré pour sa consommation personnelle… Si vous n’en possédez malheureusement qu’un seul au moment de la joyeuse bataille, recouvrez votre vibreur d’un préservatif que vous changerez dès qu’il s’en va vibrer auprès de l’autre partenaire. Par ailleurs, veillez à toujours bien nettoyer vos accessoires après et avant chaque utilisation avec un nettoyant adapté.

La masturbation

Vos doigts, comme vos accessoires vibrants, seront des alliés de vos extases à condition qu’ils soient parfaitement propres pour éviter toute transmission de bactéries ou germes, et que vous évitiez le mélange des muqueuses en ne consacrant pas le même doigt au plaisir de vos deux intimités…

Si vous multipliez les jeux du genre en incluant la zone anale à vos plaisirs, n’utilisez jamais le même objet ou doigt pour des caresses successives entre le sexe et l’anus.

Les moyens de protections

Le préservatif

Sur vos sex-toys, il offrira de pouvoir les partager à condition que chacune d’entre vous utilise un préservatif différent.

Le carré de latex ou digue dentaire

Il s’agit d’un morceau de latex fin et plat que l’on pose contre le sexe ou l’anus et qui permet de profiter des plaisirs du tribadisme, du cunnilingus ou de l’anulingus sans risque puisque les muqueuses ne sont pas en contact. Si vous n’en trouvez pas dans votre pharmacie, vous pouvez toujours en fabriquer un de manière « artisanale » à l’aide d’un préservatif classique. Il suffit de couper l’extrémité de celui-ci puis de dérouler ce tube de latex avant de le découper dans le sens de la longueur. Vous obtiendrez alors un rectangle de latex que vous n’aurez plus qu’à poser sur le sexe de votre partenaire avant de vous plonger dans des plaisirs en toute sécurité !

Plaisirs protégés

Toute cette énumération de maladies et infections en si peu de lignes peut sembler effrayante, mais il ne faut pas pour autant abandonner cette quête des plaisirs qui valent la peine, car le partage des extases sans celui des infections, c’est non seulement possible mais très facile !

Ainsi, LadyPat58, l’échange de muqueuses n’est jamais sans risque et il est primordial de toujours se protéger.

Si la science a connaissance aujourd’hui de seulement deux cas de femmes ayant contracté le V.I.H lors de rapports homosexuelles, c’est à la fois dérisoire et en même temps suffisant pour se prémunir de tout risque. D’autant que le Sida n’est qu’une I.S.T parmi d’autres tout autant nuisibles et dangereuses.

Ainsi, sachez que si vous attrapez l’herpès génital de votre partenaire de jeu, c’est un cadeau pour la vie car il n’existe aucun traitement curatif. La syphilis quant à elle, peut entraîner des lésions irréversibles au cerveau et au cœur et entraîner la mort si elle n’est pas diagnostiquée à temps. L’hépatite B, dans 20% des cas, détériore le foie de façon irréversible et peut entrainer cirrhose ou cancer. Le papillomavirus est responsable des cancers du col de l’utérus et le gonocoque est à l’origine de certains cancers et peut rendre stérile… Un C.V peu flatteur de seulement  quelques unes des I.S.T dont on peut subir les conséquences et qui rappelle qu’il n’y a pas que le Sida qui nécessite de se protéger…

Pour ne prendre aucun risque, l’utilisation d’un carré de latex fait maison comme décrit plus haut ou acheté en pharmacie est la protection la plus sûre et celle recommandée par les médecins. Elle vous permettra ainsi de passer un moment de plaisir en toute tranquillité d’esprit.

Si vous avez le moindre doute avant ou après un rapport et que vous aimeriez être informée ou rassurée, la meilleure des solutions reste encore d’en parler à votre médecin ou gynécologue spécialiste de ces sujets.

Merci d’avoir posé cette question LadyPat58 !

Sources :
http://www.tasante.com/article/lire/4802/
http://www.lekiosque.org/infos-sante/autres-ist
http://www.sida-info-service.org/qu-est-ce-qu-une-ist/
– http://fr.healthexpress.eu/information-ist.html

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.