X

Top 5 des Réponses Surnaturelles pour Expliquer aux Enfants l’Arrivée d’un Bébé

« Comment on fait les bébés ? », voilà une question ô combien banale dans la bouche d’un enfant mais que beaucoup de parents redoutent. Le sexe reste encore un sujet particulièrement tabou même entre adultes équilibrés, alors quand il faut aborder le sujet avec un petit être haut comme trois pommes et loin de ce type de considération érotique, le malaise peut être encore plus grand…

Explications fantaisistes des parents

Voilà pourquoi bien souvent, les parents cherchent à éviter le sujet, à le remettre à plus tard ou encore donnent une explication absolument farfelue et peu convaincante. Le problème étant que tout être humain fonctionne à peu près de la même manière, qu’importe son âge : plus vous allez lui cacher des choses, plus il va avoir envie d’en savoir davantage !

Nous vous avons donc sélectionné quelques types de réponses étranges que les parents donnent parfois à leurs enfants pour expliquer la galipette et que nous vous conseillons d’abandonner (les explications, pas vos enfants !)…

L’explication de nos grands-parents

« Vois-tu petit, les garçons naissent dans des choux et les filles dans des roses. Mais si on est en hiver et qu’il fait trop froid, c’est alors une cigogne qui vient déposer le bébé directement à l’appartement… »

Outre le fait que l’enfant va répéter vos explications à ses collègues de la maternelle et qu’il risque de devenir la risée de ses camarades détenteurs d’une explication moins irrationnelle, le problème est que cette explication vieille de plusieurs siècles n’apportent pas le moindre début de réponse, même pas une version édulcorée de la réalité. C’est un mensonge en bonne et due forme… Au moins, avec l’explication des abeilles qui butinent, il y a un début de vérité scientifique ! Voilà peut-être de quoi vous convaincre :

L’explication moderne

« Ta mère et moi avons téléchargé une application permettant de communiquer de manière intime via nos Smartphones. Contrairement aux applications de communication classiques qui ne permettent que l’envoi de photo, vidéo ou message… avec celle-ci, j’ai pu envoyer une graine à ta mère qui l’a téléchargée. Le temps de téléchargement est assez long, environ 9 mois, mais le résultat est époustouflant. Mieux qu’avec une imprimante 3D. »

Lorsque votre progéniture fera part de sa découverte à ses camarades, il parviendra peut-être à semer davantage le doute qu’avec des cigognes et des choux… Il risque en revanche de ne plus regarder les téléphones de la même manière et de demander de manière intempestive aux dames croisées dans la rue, leur portable à la main, si elles sont en train de faire un bébé. Si vous restez néanmoins un adepte convaincu des technologies modernes pour trouver toutes les réponses, sachez qu’il existe des applications pour expliquer à votre enfant comment on fait les bébés !

L’explication directe

« En fait, c’est très simple : ton père possède un sexe qui, sous le coup de l’excitation, épaissit et se rigidifie. Une fois que l’excitation est à son comble, je propose à ton père… »

Inutile de poursuivre une explication que vous maîtrisez déjà parfaitement. Il faut savoir sans doute trouver le juste milieu et l’enfant n’a pas besoin de tout savoir et de tout connaître sur la question. Il aura en revanche le respect infini de ses comparses de la crèche pour sa connaissance pointue de la chose, mais il faut préserver tout de même un peu de l’innocence rafraichissante de ces joueurs de peluche. Et si vous êtes malgré tout à la recherche d’aides en vidéo pour trouver les mots vrais, les Nuls s’étaient déjà penchés sur cette délicate question, souvenez-vous :

http://youtu.be/fTiJLD_2blw

L’évitement du sujet sur fond de mensonge

« On ne « fait » pas un bébé. On attend un bébé. Ou plus exactement, la mère attend le bébé après s’être concertée avec le père. Exactement comme tes cadeaux à Noël : tu ne fais pas tes cadeaux, tu les attends. Nous, c’est pareil, on a demandé un bébé au père Noël. »

La technique de l’évitement et de la dérive vers d’autres sujets, appelée aussi « la noyade du poisson », est un moyen de laisser l’enfant curieux dans le flou le plus total. Le risque étant qu’il revienne à la charge assez rapidement ou qu’il aille demander à des conseillers moins chastes du genre internet… Si vous cherchez d’autres techniques pour ne pas répondre à votre enfant, celle-ci pourra peut-être fonctionner au moins une fois :

La métaphore qui va trop loin

« C’est très simple : le soleil, c’est ton père et la terre, c’est ta mère. Lorsque le soleil se couche le soir, disparaissant dans la terre, le ciel devient alors orangé car le soleil et la terre se mélangent. Une fois la fusion terminée, il fait nuit et la lune naît finalement. C’est pareil pour le bébé. »

On est toujours très tenté par les métaphores lorsqu’il s’agit de sexualité : la graine, l’œuf, les abeilles, le printemps et les hirondelles, l’amour puissant… Il y a toute sorte de belles analogies poétiques. Vous pouvez choisir d’inventer la vôtre, mais ne vous éloignez alors pas trop de votre sujet initial ! Et si vous cherchez de l’inspiration, les quelques croyances de nos ancêtres sur la question devraient vous inspirer :

La bonne explication ?

Si l’on en croit les spécialistes comme le Docteur Ada Picard, il faut d’abord trouver la réponse adaptée à l’âge… Les très petits auront la version de la graine et de l’amour des parents par exemple, rien de plus. Quand ils deviennent plus grands, l’idée est de trouver une explication quelque part à mi-chemin entre la réalité physique nécessaire à la grossesse et une forme imagée qui permette de ne pas perturber l’enfant, tout en l’aidant à comprendre. Inutile de lui mettre déjà dans le crâne ces histoires de point G ou de durée idéale du rapport, il aura bien le temps plus tard de trouver ces réponses sur le Blog de LELO !

[related_article id= »3079″ size= »full » readmore= »Lire l’article … » target= »_blank »]