BLOG / Pour le Plaisir / Le Saviez-vous? / Galipettes et Chronomètres : La Durée Idéale du Rapport Sexuel

Galipettes et Chronomètres : La Durée Idéale du Rapport Sexuel

Si le temps qui passe est un fait objectif et comptable, la sensation de ce décompte régulier et implacable est subjective et l’on peut trouver que le temps passe tantôt trop vite ou qu’au contraire il s’écoule trop lentement. Ainsi, les week-ends de 172 800 secondes filent sans qu’on s’en rende compte tandis qu’on trouve le temps long lorsque notre doigt se colle à une plaque électrique brûlante pendant une demi-seconde.

Combien de temps pour des ébats satisfaisants ?

Si l’on s’intéresse à cet implacable sablier que rien n’arrête du point de vue de la galipette, la durée idéale du rapport pourrait ainsi être perçue comme un subtil équilibre entre le trop et le pas assez, entre la lassitude de galipettes répétitives qui s’étendent et la frustration irritante qui laisse un arrière-goût de pas assez. Car contrairement au mythe qui circulât longtemps et qui prônait des ébats qui traversent le temps, preuve d’une virilité à couper le souffle, plus c’est long plus ça n’est pas particulièrement bon.

Alors tel un proverbe moyenâgeux un peu mystique et avant de rentrer dans le détail du sujet, nous pourrions poser la maxime suivante :

« Plaisirs d’ébats des heures ne durent pas ; extases d’étreintes en secondes ne sont point atteintes. »

Quelques vérités scientifiques

La vérité pratique : la durée moyenne dans les faits

En 2005, un médecin américain, le Docteur Irwin Goldstein a fait une expérience auprès de 1 500 couples afin de déterminer la durée moyenne d’un rapport sexuel. Les femmes tenaient le chronomètre qu’elles démarraient et stoppaient aux moments adéquats. Le résultat fut de 7,3 minutes en moyenne. C’est-à-dire bien moins que ce que la rumeur fanfaronne répand.

La vérité théorique : la durée moyenne dans les souhaits

En 2008, un autre médecin américain, le Docteur Eric Corty a effectué avec son équipe une expérience sur 50 couples afin de connaître cette fois non la durée de leur rapport, mais la durée idéale jugée par ces couples. Ces derniers devaient « noter » la durée de leurs galipettes à partir de la pénétration jusqu’à l’éjaculation selon les critères suivants : « trop court », « satisfaisant », « souhaitable », « trop long ». Voici les résultats de l’enquête :

  • Entre 1 et 2 minutes, comme vous vous en doutez, nos couples témoins ont jugé la promenade « trop courte ».
  • Entre 3 et 7 minutes, ils jugeaient déjà la galipette « satisfaisante » !
  • Entre 7 et 13 minutes, ils étaient enfin comblés en qualifiant la durée de « souhaitable ».
  • Au-delà de 13 minutes, ils commençaient à trouver le temps « trop long »…

Selon cette étude, c’est donc entre 7 et 13 minutes que la durée idéale d’un ébat se situe. Mais on notera tout de même que pour certains, c’est satisfaisant dès 3 minutes!

Et le temps des préliminaires ?

Chauffer le moteur pour arriver plus vite

En s’intéressant au temps moyen des rapports sexuels depuis la pénétration jusqu’à l’éjaculation, cela minimise quelque peu l’importance des préliminaires. Or, s’ils sont bien menés, ils permettent d’atteindre des orgasmes beaucoup plus rapidement et peuvent ainsi diminuer largement la durée nécessaire d’ébats satisfaisants.

Mais peut-on véritablement calculer la durée des préliminaires ?

Si ce temps de préparations voluptueuses correspond à l’étape d’excitation qui précède le début des galipettes, ne devrait-on pas considérer alors que les préliminaires commencent dès le restaurant lors d’une soirée intime où l’excitation monte au fil des plats ? Des sextos envoyés toute la journée entre deux partenaires n’auront-ils pas pour résultat une excitation poussée à son comble à la fin de la journée ?

La durée idéale des préliminaires

Si l’on met à part ces situations d’excitations textuelles et contextuelles et que l’on se limite à la définition classique des préliminaires sous forme de caresses qui commencent dès la couette, la durée idéale serait ainsi de 10 à 30 minutes selon que les principes utilisés sont plus ou moins sensuels et romantiques ou sexuels et droit au but.

La durée du rapport avec préliminaires

Au vu de ce qui a été dit, le constat est clair : nous devrions consacrer au minimum 10 minutes aux préliminaires et 7 minutes au vif du sujet soit un total de 17 minutes. Même si l’on aime se surpasser, il faudra veiller à ne pas dépasser le maximum toléré de 30 minutes de préliminaires et de 13 minutes d’étreintes soit 43 minutes maximum.

La durée idéale, préliminaires compris, est donc située entre 17 et 43 minutes.

Vous visez le minimum de 17 minutes : l’art du quicky

Si vous êtes du genre à vous contenter du minimum, que vous estimez que le plaisir est histoire d’intensité avant que d’être de longue haleine, alors apprenez à maitriser le sexe rapide et efficace. Choisissez un lieu qui s’y prête soit par son inconfort physique (placard, toilettes, ascenseur…) soit par son aspect risqué (chambre à une soirée, voiture, lieu public…) Votre plaisir sera alors nourri par l’interdit de la situation et la nécessité de la vitesse, votre ébat étant alors aussi extatique qu’expéditif.

Vous relevez le défi des 43 minutes : optez pour le slow sex

Comme il est difficile de consacrer trois-quarts d’heure à une galipette fougueuse sans pause, mettez-vous au slow sex ! Cela consiste à faire l’amour au ralenti, en prenant le temps de vivre et de profiter de chaque mouvement du corps afin d’exacerber ses sens et de ressentir des plaisirs plus subtils à côté desquels on passe lors de nos ébats rythmés classiques. Prendre le temps de prendre lentement…

Vous aimez être dans la moyenne : préparez vos ébats

Vous visez la demi-heure pour être dans la moyenne mais vous ne savez pas comment remplir cette durée pour ne pas sombrer dans la monotonie du coup de rein poussif ? Mettez du piment dans votre galipette ! Commencez par un massage coquin de 6 minutes pour vous mettre dedans, profitez ensuite d’un petit vibreur externe que Monsieur utilisera pour caresser Madame durant 7 minutes puis poursuivez en entrant dans le vif de l’ébat avec de doux va-et-vient dotés d’un masseur à télécommande à porter pendant les rapports pour une durée de 9 minutes. Enfin, terminez en consacrant les 8 minutes restantes à explorer 4 positions de votre choix pendant 2 minutes chacune.

Tiani 24K

Le temps qu’il faut

Voilà de quoi briser le cou à cette légende urbaine répandue de l’étalon fougueux capable de va-et-vient de 3 heures 40 laissant les femelles croisées dans son sillon lubrique dans un état d’épuisement orgasmique façon pornographie bas de gamme.

La durée idéale des rapports reste avant toute chose celle qui satisfait les deux partenaires, même s’il est plutôt déconseillé d’utiliser un chronomètre dans ces instants d’intimité privilégiée durant lesquels l’accent de la qualité prévaudra toujours sur celui de la quantité. Il y a un temps pour tous, à vous de trouver le vôtre.

Une Question de Temps :

LELO_Volonte_Banner_FR_tiani24k_660x250

Laisser un commentaire

A propos d' Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.

Voir Aussi

8 Punitions de Nos Ancêtres Liées au Sexe à Faire Passer du Rose au Blême

Dans des temps pas si anciens, nos ancêtres faisaient preuve d’une imagination particulièrement effroyable pour …