Sexe et Lieux Publics : l’Amour Hors-la-loi

Que ce soit pour des raisons de tentation de nouveauté, d’appel de la forêt, de rencontre imprévue, d’ascenseur qui tombe en panne ou pour changer de l’amour à domicile, la sexualité à découvert dans des lieux où n’importe qui pourrait passer fait partie de ces plaisirs recherchés pour ceux qui aiment pimenter leur vie sexuelle ou ceux pour qui le risque (et un peu l’exhibition) décuple le plaisir.

Faire l'amour en public

Mais pour qu’une galipette en milieu fréquenté laisse des souvenirs inoubliables de plaisir et de volupté plutôt que de honte et de crampes, voici une petite liste de recommandations à suivre pour devenir des professionnels de l’étreinte  publique.

Un couple averti en vaut quatre

La théorie législative

Nul n’est censé ignorer la loi, surtout celle-ci : l’article 222-32 du code pénal nous rappelle que le sexe dans un lieu public est passible d’un an de prison et de 15000 euros d’amende, ce qui peut tendre à calmer les ardeurs même les plus embrasées…

La pratique punitive

Bien que la police mette rarement la menace à exécution, il y a certains cas où l’on ne vous fera pas de cadeau, comme par exemple si ce sont des enfants qui passent justement par là et qui se demandent bien ce que vous êtes en train de faire. Restez donc prudents, n’oubliez pas qu’en tant que copulateurs publics, vous êtes des délinquants !

Préparation physique

Dans toutes les positions

Dès lors que l’on quitte le confort molletonné d’un lit douillet, le choix des positions de nos ébats peut s’avérer limité. Alors si vous êtes des inconditionnels de l’amour dans les lieux publics, faites comme les troupes d’élite : entrainez-vous en condition.

La répétition générale

Vous voulez réviser l’amour en voiture ? Installez-vous avec votre partenaire sur le fauteuil du salon placé proche d’un mur pour recréer l’exiguïté. Vous avez repéré depuis longtemps ce beau chêne dans la forêt derrière chez votre grand-mère mais vous ne maitrisez pas l’amour debout ? L’armoire de la chambre servira de cobaye. Vous aimeriez essayer dans un champ mais le sol plein de cailloux vous inquiète ? Parsemez votre parquet de stylos, de coquillettes crues, d’une télécommande et de quelques cuillères afin de vous habituer au sol hostile.

Qui peut le plus

Bien entendu, ces conseils valent surtout en cas de préméditation, alors mieux vaut s’exercer à pratiquer tout le Kâma-Sûtra pour être parés à affronter n’importe quel type de terrain et connaître ses limites et points forts, savoir si l’on est plutôt gazon ou terre battue.

Dextérité

Allez à l’essentiel

« Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage » moralisait Monsieur de La Fontaine. Dans notre cas, bannissez ce précepte et fiez-vous au contraire à la force et à la rage pour profiter de cet instant de plaisir risqué : pas de préliminaire, pas d’effeuillage langoureux, il s’agit d’être rapide et efficace.

Restez couverts

Portez de préférence des habits simples à faire et défaire et ne cherchez pas la sensualité de deux corps entièrement nus qui se touchent, restez couverts autant que possible. Il faut réduire au maximum ce temps où vos nudités partielles vous rendent vulnérables au monde hostile qui vous entoure.

Assurance

Sans peur

Une fois lancés, abandonnez vos doutes et interrogations. Si vous stoppez votre cadence au moindre bruissement ou à chaque ombre qui passe, vous perdrez tout le bonheur de l’expérience. Le niveau de peur doit rester inférieur à celui de plaisir pour que l’aventure soit agréable. Un peu comme le saut à l’élastique, le plongeoir à 10m, ou la grenouille qui traverse la route : il faut y aller sans réfléchir car une seconde d’hésitation et c’est terminé.

Sans reproche

De même, si un promeneur tombe nez à fesse avec vous, ne soyez pas désolés, ignorez-le et poursuivez comme si de rien. Vous pouvez choisir de le saluer poliment si vos regards se sont croisés, mais ne montrez aucune gêne. Il en sera ainsi encore plus décontenancé et poursuivra probablement son chemin sans un mot. En revanche, abrégez la galipette une fois qu’il est parti au cas où lui prendrait l’idée d’appeler des gardiens de la paix.

Silence

L’extase muette

Si vous avez l’habitude d’agrémenter vos galipettes de manifestations sonores intenses qui expriment votre satisfaction, tâchez de serrer les dents et de pousser des hurlements intérieurs. Et si l’envie vous prend, énumérer les choses que vous pourriez vous offrir avec les 15000 euros d’amende devrait vous aider à rester muets.

Entraînez-vous sous la torture

Pour vous entraîner à conserver votre calme sonore dans pareil cas, faites des sorties au restaurant en amoureux avec un vibreur à télécommande niché confortablement dans votre intimité. Votre partenaire déclenchera les vibrations quand bon lui semble pour votre plus grand plaisir, mais aussi pour vous habituer à bouillir de l’intérieur sans que rien ne paraisse à l’extérieur !

Lyla 2

Choisissez le moment

Des héros très discrets

Vous vous souvenez de ce film où le héros attend que la caméra de surveillance  pivote pour se déplacer toujours dans l’angle mort et ainsi ne jamais être repéré ? Faites la même chose : choisissez l’instant idéal, trouvez la faille.

Question de timing

Dans un jardin public ? Un peu avant la fermeture, entre le moment où les promeneurs s’en vont et le début de la ronde des gardiens. Dans un avion ? Attendez que l’on serve les repas, lorsque les hôtesses sont occupées et les voyageurs assis. Soyez à l’affût, observez les conditions, notez les habitudes, opérez tel un agent secret en mission périlleuse, vous n’en serez que plus émoustillés !

Choisissez l’endroit

Faites simple

Il existe de nombreux lieux insolites pour faire l’amour et il n’est pas nécessaire de vous mettre des bâtons dans les roues… Dans la forêt, préférez derrière un arbre qu’au milieu d’un chemin fléché et si vous optez pour une cage d’escalier, le rez-de-chaussée n’est pas le meilleur des emplacements. Adaptez votre goût du risque et restez réaliste.

Choisissez votre public

Soyez également raisonnables dans votre propension à montrer vos fesses à tous les passants et bannissez les lieux où la gêne rigolote risquerait de se transformer en véritable outrage : pas d’école, ni de parc d’attraction ou encore de lieu de culte !

L’instant d’après

L’air comblé, mais naturel

Vous surgissez à deux d’un fourré, d’un ascenseur en panne, des toilettes d’un restaurant, d’une voiture embuée et quelqu’un se trouve là ? N’ayez aucune gêne, soyez sûrs de vous, improvisez la suite d’une discussion et laissez ainsi le doute dans l’esprit de ce témoin qui s’avère justement être très à cheval sur l’article 222-32 mais qui n’osera pas vous livrer à la justice car vous avez le bénéfice du doute.

Nier ou ne pas nier

Si l’on vous fait malgré tout une remarque, deux stratégies se présentent à vous : celle qui consiste à tout nier en bloc et à jouer les outragés choqués que l’on puisse leur prêter pareils activités illicites, ou alors jouer la carte de l’aveu paisible et affirmé, comme s’il n’y avait absolument rien de répréhensible à se faire du bien. L’essentiel étant que vous vous mettiez d’accord à l’avance pour ne pas que chacun émette en même temps l’une de ces deux versions…

Donc…

Toute la puissance érotique de l’amour dans les lieux publics repose donc sur l’avantage de son inconvénient : le risque de se faire prendre. Mais une fois le rapport danger et plaisir bien équilibré, il peut être un bon départ pour réveiller une libido assoupie car l’aventure soude, l’excitation opère et le souvenir reste. Si vos finances de fin de mois vous font hésiter à risquer les 15000 euros d’amende et que vous préférez le confort bon marché de votre appartement, n’oubliez pas de réfréner vos cris, car la nuit le silence est d’or mais la parole coûte de l’argent : 68 euros d’amende pour tapage nocturne !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.