Sexe dans les Lieux Publics : les Risques en Fonction des Pays

Avant de vous précipiter avidement sur le contenu de cet article avec l’idée d’organiser vos vacances dans ce pays magique où la galipette en pleine rue est signe de bonne intégration sociale et où vous pourrez courir nus main dans la main sans la peur du gendarme, calmez vos ardeurs enthousiastes : pareille contrée n’existe pas. Vous pourrez trouver quelques enclaves par-ci par-là où camps naturistes un peu ouverts et pensions complètes à tendances exhibitionnistes font discrètement tourner leur fond de commerce coquin, mais globalement, la galipette est prohibée si elle est à la vue de tous.

Les risques de l'amour en public

Voici donc ce qui vous attend dans une sélection de pays si vous entreprenez un tour du monde thématique dicté par vos ébats exhibitionnistes.

En Allemagne

Pour ce qui est de la promenade en tenue d’Ève (ou d’Adam), les Allemands sont plutôt ouverts, à condition que cette démarche soit motivée par des raisons artistiques par exemple. En revanche, si vous voulez vous ébattre publiquement, vous vous risquez à une amende de 150 euros. C’est en effet ce que « facture » la police berlinoise lorsque vient l’été et que les couples germaniques sont alors saisis par l’appel de la nature et du batifolage… A savoir toutefois, dans un souci de justice sociale, si vous êtes en recherche d’emploi, l’amende descend à 34 euros !

Alors à vous de voir si vous voulez inclure ces 150 euros à votre budget vacances ou si vous préférez consacrer cette somme à un vibreur pour couples à télécommande qui vous permettra de la promenade érotique en extérieur sans éveiller les soupçons !

Lyla 2

En Grande-Bretagne

Chez nos voisins d’outre-manche, les questions juridiques sur le sexe hors-la-loi sont régies par le « Sexual Offences Act ». C’est lui qui décide à qui vous pouvez montrer votre anatomie et dans quelles conditions. Mais concernant la galipette en lieu public, la loi reste relativement vague. Si celle-ci a lieu dans un endroit où vous risquez très probablement d’être vus, comme dans le métro ou dans un centre commercial, vous êtes alors dans l’illégalité et risquerez prison ou amende pour exhibitionnisme, en fonction de la gravité de votre situation et de la compréhension du juge… En revanche, si vous prenez soin de vous ébattre dans un lieu isolé où la probabilité de vous faire voir est faible et que vous n’avez pas délibérément cherché à montrer l’agilité de vos anatomies à tous les passants, vous êtes plutôt tranquilles.

Si d’aventure vous choisissez la Grande-Bretagne comme destination pour vos vacances au grand air, sachez qu’il est en revanche parfaitement illégal de s’adonner à des actes sexuels dans une zone privée, qu’elle soit en intérieur ou en extérieur : oubliez le jardin de ce charmant cottage ou les couloirs de cette école anglaise tellement typique fermée pendant les vacances…

Aux États-Unis

Le sexe dans un lieu public est interdit partout aux Etats-Unis, certains États le considérant comme un délit quand d’autres le percevront comme un crime… Vous pouvez ainsi risquer jusqu’à un an de prison ! Mais en fonction de votre situation matrimoniale, le sexe dans un lieu public ne sera pas votre plus grave chef d’accusation. En effet, dans plusieurs États comme le Minnesota, le sexe entre personnes non mariées est interdit et représente un délit bien plus grave que la galipette dans un parc ! Et si par malheur vous vous adonniez à des plaisirs coquins avec une personne mariée, vous seriez alors en train de commettre un gravissime adultère considéré comme un crime dans 22 États !

C’est ainsi qu’en 2010, un couple qui s’ébattait sur une table à pique-nique dans un parc de l’État de New-York s’est vu verbalisé pour « lubricité publique », tandis que la femme a en plus écopé du délit d’adultère… Alors si vous voulez réaliser votre rêve érotique américain, mariez-vous, on vous laissera plus d’opportunités coquines !

Au Canada

Un article de loi au nom assez évocateur, « Indecent acts », rappelle qu’il est interdit d’embêter quiconque avec ses tendances exhibitionnistes au risque de se voir condamner à une peine pouvant aller jusqu’à 2 ans d’emprisonnement ! Cela dit, le texte reste assez flou concernant notre problématique précise du sexe en public puisque le texte de loi ne parle que des actes indécents commis délibérément devant une ou plusieurs personnes… Avec un bon avocat, vous devriez pouvoir miser sur le fait que vous vous croyiez seuls !

Si vous êtes inquiets à l’idée de risquer 2 années de prison mais que vous avez très envie à la fois de vous ébattre follement dans la nature et en même temps de visiter le Canada, un conseil : partez visiter la belle province en hiver, il n’y a aucune chance que vous tentiez quoi que ce soit en extérieur…

En Australie

Comme les Etats-Unis, l’Australie est un pays composé de plusieurs États dotés de codes de loi qui leur sont propres. Même si vous n’avez pas le droit de vous ébattre en public quel que soit le coin d’Australie que vous avez choisi, la loi n’est pas aussi sévère partout. Ainsi, concernant le fait d’exposer ses parties génitales en public « sans une raison valable raisonnable », l’État du Queensland prévoit une amende de 200$ (environ140€) quand les États de Victoria et de New South Wales enverront les exhibitionnistes directement en prison ! En revanche, seul l’État du Queensland possède une loi englobant les actes indécents dont la galipette en lieu public peut faire partie. Vous risquez alors jusqu’à 2 ans de prison !

Mais quand on sait que l’Australie détient le record de la densité de population la plus faible avec 3 habitants au km2, on a statistiquement plus de chance de se faire voir par un kangourou !

Aux Pays-Bas

Souvent cité en exemple pour la souplesse de sa loi dans nombre de domaines délicats comme la prostitution ou la consommation de drogue, le sexe dans les lieux publics ne fait pas figure d’exception ! Si celui-ci est interdit de manière générale comme partout ailleurs et pour des questions d’atteinte aux mœurs assez évidentes, la galipette est cependant autorisé dans le parc le plus célèbre d’Amsterdam, le Vondelpark, à condition qu’il fasse nuit si l’endroit est voyant, que ce soit loin des terrains de jeux pour enfants et que les préservatifs ne soient pas laissés sur place !

Et si vous trouvez qu’Amsterdam est vraiment une ville formidable, ouverte et révolutionnaire et que c’est là que vous voulez partir en vacances car vous pourrez enfin vous roulez nus dans l’herbe sans la peur du gendarme, nous vous invitons auparavant à jeter un œil à la météo à l’année à Amsterdam

En Italie

En Italie, le sexe dans une voiture sur un parking est un sport national et s’il ne conduisait auparavant qu’à une petite amende, une décision de la cour d’appel en 1999 a ébranlé le monde du sexe sur banquette arrière en Fiat. Même l’agent de la célèbre Cicciolina en personne s’est insurgé face à pareille décision ! En effet, la cour d’appel a décidé qu’il s’agissait dorénavant d’un « acte obscène » pouvant être puni de 3 années de prison… De quoi effectivement faire réfléchir avant de lâcher le volant.

Sachez cependant, si vous ne pouviez plus attendre alors que vous voilà tous deux sur un parking italien, que la cour d’appel a tout de même précisé que les charges d’acte obscène ne seraient pas retenues si les fenêtres de la voiture sont recouvertes de manière à dissimuler la galipette.

A Dubai

N’essayez surtout pas ! Une anglaise de 25 ans a été condamné à 1 mois de prison en 2007 pour avoir embrassé et caressé le dos de son petit ami dans la rue et un couple d’Indiens a passé un an en prison après s’être embrassé à l’arrière d’un taxi… Inutile de vous dire qu’en ce qui concerne le flagrant délit de galipette, la réprimande doit être assez sévère…

Si vous avez un goût du risque intarissable et suicidaire et que cette interdiction suprême vous a donné l’envie d’aller tester cet érotisme public à Dubaï, n’hésitez pas à nous envoyer un message résumant votre condamnation afin de l’incorporer à cet article.

En France

Article 222-32 du code pénal : « L’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. » On ne peut pas être plus clair. Dans la pratique, à moins que vous ne soyez des multi récidivistes adeptes du sexe dans les allées des magasins de jouet le mercredi après-midi, on ne vous enverra pas en prison. En 2003, un homme qui profitait des joies de la caresse buccale sur son intimité s’est vu condamné à 1000€ d’amende dont 750€ avec sursis.

Le plus important est de prouver que vous avez pris vos précautions pour ne pas être vus, ce qui, dans un lieu public, est assez compliqué… Ou sinon, vous faites l’amour habillés ! En effet, selon la cour de cassation, il faut qu’il y ait nudité pour que l’exhibition sexuelle soit retenue !

L’art de ne pas être vus

A part à Dubai et globalement dans les pays religieux où il vous faudra impérativement retenir vos ardeurs pour éviter le pire, la galipette dans des lieux publics ne vous conduira que rarement plus loin que la contravention. Le mieux étant encore de ne pas être vu, de maitriser l’art du quicky et du sexe contorsionniste de façon à mettre toutes les chances de votre côté, car le plus important, c’est encore de se faire prendre sans se faire prendre !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.