L’Étreinte en Temps et en Heure : Les Meilleurs Moments pour Faire l’Amour

L’Homme, contrairement à d’autres de ses colocataires terrestres mammifères, vivipares, ovovivipares, ou autres catégories reproductives, est par nature capable de s’accoupler toute l’année et il ne se gêne pas pour assumer ce statut particulier de copulateur insatiable.

Les meilleurs moments pour avoir des rapports sexuels

Malgré ce don privilégié, il se dessine des périodes plus ou moins propices en fonction du contexte de la galipette (reproduction, plaisir, détente, première fois, pour combler l’ennui ou briser la routine…). Il s’agit de trouver l’instant idéal adapté aux critères adéquats. Voyons donc les meilleurs moments pour faire l’amour, en fonction du contexte.

Généralités structurelles : Quand faire l’amour ?

A quel moment du siècle

A priori, n’importe quelle morceau de siècle et même de millénaire ne devrait empêcher de belles étreintes. Cependant, un peu avant une fin du monde, vos câlins auront un côté délicieusement apocalyptique. En cas d’objectif bébé, gardez en tête qu’un accouchement en tout début de millénaire ou de siècle permettra à votre enfant sinon une prime de naissance, au moins sa photo dans le journal.

A quel moment de l’année

Etant donné qu’il faut atteindre 200 orgasmes par an pour espérer gagner 6 ans d’espérance de vie, mieux vaut miser sur une répartition égale des étreintes qui permette d’atteindre les 0,54 orgasmes par jour nécessaires.

A quelle saison

Une étude allemande révèle que l’automne serait la plus propice d’entre toutes pour faire l’amour, le taux de testostérone étant à son plus haut.

Quel mois

Selon une étude norvégienne qui vient contredire la germanique, avril et mai seraient les mois où les femmes ont leur libido au plus haut niveau car celle-ci serait influencée par l’intensité lumineuse de cette période.

Quel jour

Ce sont les Britanniques cette fois qui ont cherché à connaître le jour idéal en faisant un sondage auprès de 1000 femmes. Il en ressort, sans réelle surprise, que le samedi est le jour de prédilection pour des extases pleinement satisfaisantes. Jour de détente et de repos, les corps sont disponibles à toutes les joies !

Quelle heure

Les hommes sont du matin : 7H30 exactement. C’est un peu tôt, mais c’est le moment où leur taux de testostérone est le plus élevé. Pour les femmes, ce serait plutôt vers 23H qu’elles se sentiraient les plus disponibles pour des câlins langoureux. Et l’heure où l’harmonie sexuelle serait la meilleure, la poire en deux, se situerait aux alentours de 22H00, lorsque les corps sont apaisés et que les rythmes biologiques décélèrent.

Quelle occasion particulière

Il y a certes le 14 février, fête des amoureux qui procure bien des occasions de penser à la galipette, mais d’autres jours seront propices en vous inspirant d’autres cultures… Vivez le 12 septembre comme en Russie dans la région d’Oulianovsk où ce jour est devenu férié pour que les couples trouvent le temps de faire l’amour… Ou partez au japon profiter de la fête du Pénis le premier dimanche d’avril ! Et si vous préférez ne pas parcourir le monde pour vos galipettes, attendez les soirs de pleine lune où la libido serait au top ! Et si vous aimez suivre le mouvement, envoyez-vous en l’air autour de Noël et du Nouvel An : si le mois de septembre est celui où il y a le pus de naissance, ce n’est pas un hasard…

Généralités conjoncturelles : A quel moment de la vie faire l’amour ?

La toute première fois

D’un point de vue purement législatif, pas avant 15 ans pour les français et 16 ans pour les Suisses, Belges et Canadiens. Pour le reste, il s’agira plutôt d’une superposition d’éléments qui permettront de définir le moment où l’on est prêt à découvrir l’amour charnel pour la première fois. Il faut être en parfaite confiance avec le partenaire, avoir conscience de ce qu’on fait et des conséquences de l’acte (grossesse, MST…), se sentir prêt, et surtout en avoir envie, sentir la petite flamme du désir qui vacille en soi et qui ne demande qu’à être tendrement soufflée…

Pour tomber enceinte

Pas de mystère, c’est aux alentours de votre période d’ovulation qu’il va falloir mettre du corps à l’ouvrage. Il s’agit généralement d’une période autour du 14ème jour qui suit le début des règles. L’œuf ne vit qu’entre 12 et 24 heures, temps assez court, mais compensé par la durée de vie des spermatozoïdes qui restent vaillants dans les méandres féminins durant 7 jours. On recommande donc de faire l’amour environ tous les deux jours entre le 10ème et le 14ème jour après le début des règles. Cela permet à Monsieur d’avoir le temps de reformer une armée de spermatozoïdes et comme ces derniers survivent 7 jours, il yen aura toujours quelques-uns qui veilleront durant toute la période d’ovulation.

Évitez en revanche les galipettes trop fréquentes, une étude menée par l’Université de l’État de New-York en 2003 a révélé que le gland du pénis avait cette forme pour permettre au mâle humain d’expulser le sperme d’un éventuel concurrent venu par là avant. La forme arrondie du gland incite le sperme expulse la semence de l’autre vers le bas et les rebords courbés l’empêche de remonter ! Donc si monsieur remet trop souvent le couvert, il risque de se mettre dehors tout seul…

Généralités négatives : Quand ne pas faire l’amour ?

Quand on est malade ou en convalescence

On a souvent la libido en berne lorsqu’une grippe nous cloue au lit et on a rarement envie de folles galipettes lorsqu’on récupère d’une opération de l’appendicite. C’est que la nature est bien faite. Il faut en effet laisser le corps en repos pour qu’il concentre son énergie à se débarrasser du mal qui l’envahit, plutôt qu’à des plaisirs épuisants et non prioritaires. Il faut donc suivre l’expression au pied de la lettre : prendre son mal en patience. D’ailleurs, en cas de vie ou de mort de type froid immense, le corps est programmé pour se débarrasser du pénis afin de consacrer son énergie aux organes vitaux !

Quand on a ses règles

Sujet sensible et sur lequel tout le monde n’est pas unanime, la plupart des demoiselles ne seront pas toujours au plus haut de leur envie durant cette période parfois douloureuse et souvent fatigante. Il n’y a cependant aucune contrindication à se consacrer à des galipettes folles durant cette période particulière !

Quand on n’a pas de préservatifs

Unique barrage contre les MST, s’abandonner aux bras d’un inconnu sans aucune protection est plus que fortement déconseillé et mieux vaut retarder les étreintes fougueuses le temps de se munir de l’outil adéquat. Et si vous êtes du genre à trouver que les sensations du préservatif ne sont pas aussi agréables que la nudité absolue, bonne nouvelle pour vous : certains modèles savent se faire oublier !

Dans le cas de certaines grossesses compliquées

Il n’y a en principe aucune contrindication pour s’ébattre follement quand on est enceinte, mais dans le cas de certaines grossesses « à risque », on conseille aux femmes un repos total afin de mettre toutes les chances de leur côté. L’amour le ventre rond nécessitera en revanche un peu d’imagination côté position !

Au volant

Et globalement durant toute autre activité potentiellement dangereuse et qui ne s’y prête donc pas comme en coupant du bois ou en tricotant un pull ou encore en faisant un barbecue ou en mangeant une soupe de carottes

Il y a un temps pour tout

Reste la pulsion, située en dehors du temps, et qui ne répond à aucune autre logique que l’envie soudaine, violente et irraisonnée. Bribe d’héritage de notre instinct animal reproducteur, elle doit cependant être réfrénée quand il se doit, afin qu’une certaine harmonie règne dans nos mondes civilisés et sexuellement timides. Même si trop de prévision peut tuer quelque peu le charme de l’imprévu, il s’agira donc de trouver un subtil équilibre qui consisterait finalement à planifier ses ébats, sans jamais vraiment savoir quand ils auront lieu…

Une Question de Temps :

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.