Faire un Petit Quand On Est Grand ou Comment Tomber Enceinte Rapidement

Pour environ 2 couples sur 3 qui essayent d’avoir un enfant, six mois seront nécessaires avant que madame tombe finalement enceinte et près d’1 femme sur 6 n’y parviendra qu’au bout d’un an… Maîtriser l’art de la galipette ne garantit donc aucunement la rencontre réussie entre la petite graine et la grosse, et d’autres facteurs doivent être pris en compte.

Tomber enceinte rapidemment

Même si la nature cache quelques mystères et que la science actuelle n’est pas toujours capable d’expliquer pourquoi tel couple rencontrera des difficultés à avoir un enfant quand tel autre réussira dès la première galipette, il existe cependant quelques astuces pour mettre un maximum de chances de son côté.

Voici donc, mesdames et messieurs, quelques conseils pour tenter de transformer l’essai coquin en joyeux bambin !

La bonne période

L’ovulation

Si monsieur a globalement une armée de spermatozoïdes plus on moins parés à se mettre au travail en permanence, madame n’a pas toujours une ovule prête à être fécondée. Il faut donc repérer le moment de l’ovulation. Dans un cycle classique de 28 jours, l’ovulation a lieu le 14ème jour (le 1er jour correspondant au 1er jour des règles). Mais pour mettre toutes les chances de son côté, il faut commencer à s’ébattre quatre jours avant et au moins un jour après, les spermatozoïdes ayant une espérance de vie de 48 à 72 heures. Si vous avez des règles irrégulières ou que vous avez un doute quant à votre période d’ovulation, vous pouvez vous procurer un test d’ovulation en pharmacie !

La fréquence

L’idée est à la fois qu’il y ait toujours quelques spermatozoïdes dans l’intimité de madame, prêts à en découdre avec l’ovule, mais en même temps de ne pas épuiser monsieur et sa réserve de semence. Les avis divergent légèrement selon les médecins, mais il semblerait que faire l’amour une fois tous les deux jours soit une fréquence adaptée à votre désir d’enfant. En effet, comme nous l’avons dit, les spermatozoïdes tiennent entre 48h et 72h dans l’utérus, et par ailleurs, 48h suffisent à monsieur pour se réapprovisionner une armée de vaillants soldats.

En toutes saisons

On dit que la saison des amours est le printemps… Mais pour l’humain, toutes les saisons sont en principe propices à la galipette. Une étude menée en Italie a pourtant révélé que les hommes seraient plus fertiles en été. La semence masculine serait ainsi deux fois plus performante en juillet et août. Les chercheurs ont ainsi étudié pendant 11 ans 5000 mâles ayant des problèmes de fertilité pour parvenir à cette conclusion.

La bonne position

Pendant la galipette

En principe, nous devrions pouvoir tomber enceinte dans toutes les positions, mais si l’on souhaite faciliter la rencontre entre la graine mâle et la graine femelle, il faut mettre la gravité à notre profit. Le missionnaire sera ainsi tout à fait adapté, ainsi que le papillon ou le lotus renversé… Évitez en revanche les positions où la semence masculine est moins aidée par l’attraction terrestre comme l’Andromaque ou la levrette. Ne vous mettez pas trop la pression, votre plaisir est tout aussi important. Pour certains médecins, les contractions de l’utérus provoquées par l’orgasme aideraient la semence à atteindre son but. Mieux vaut une levrette qui décoiffe qu’un missionnaire poussif !

Le papillon
Le papillon
Le lotus renversé
Le lotus renversé
Après la galipette

Certaines légendes prétendent que Madame doit faire le poirier durant au moins 10 minutes après avoir conclu les ébats de manière à ce que la semence « coule » jusqu’à l’ovule. En réalité, les spermatozoïdes se débrouillent assez bien tout seul. En revanche, évitez de vous lever tout de suite ou d’aller prendre une douche, reposez-vous sereinement dans votre lit, en respirant profondément pour vous détendre.

La bonne hygiène de vie

Un peu de tenue

Pour que les spermatozoïdes de monsieur soient nombreux et vaillants, il faut qu’il prenne soin de ses testicules. En effet, il ne faut pas que monsieur ait trop chaud à cet endroit, cela nuit à la semence. Si le fait de porter des slips ou des caleçons n’aurait que peu d’impact, il faut cependant faire attention de ne pas porter de pantalons trop serrés et surtout, de ne pas rester assis trop longtemps. Des études ont permis ainsi de constater que les chauffeurs routiers qui passent leurs journées assis ont plus de problèmes de fertilité !

Quelques écarts à éviter

Madame autant que monsieur devra veiller à éviter de consommer tabac, alcool ou cannabis, ces derniers étant tous réputés pour nuire à la fertilité. De même certains médicaments sont à proscrire comme les antalgiques, eux aussi freinant la reproduction. Demandez conseil à votre médecin pour éviter les médicaments nuisibles à vos envies d’enfant.

Une alimentation saine

Pour avoir une machinerie reproductrice qui fonctionne à plein gaz, vous devez manger varié afin d’éviter les carences. Un peu de tout et tous les jours, sans abus ni restriction. Les excès de poids peuvent nuire à la fertilité autant que le manque de kilos. Soyez bien dans votre corps, mangez équilibré et de tout, sans abuser de rien. Cela vous aidera par ailleurs à vous sentir bien dans votre corps, base essentielle pour éviter le stress et faciliter le désir. Vous pourrez par exemple consommer des fruits aux vertus aphrodisiaques pour mêler l’utile, l’agréable et la santé !

Une bonne relaxation

La patience

Plus facile à dire qu’à vivre, il faut savoir s’armer de patience et accepter que la grossesse ne pointe pas son nez au premier coup d’essai. Comme nous l’avons dit en introduction, la majorité des couples mettent au moins 6 mois avant d’y parvenir. Il faut également prendre en compte l’âge. Aujourd’hui, les femmes se lancent dans l’aventure plus tard que les générations précédentes et cela peut influer sur le délai nécessaire. Notre fertilité diminue avec le temps.

La détente

Le stress est le pire ennemi de l’Homme du XXIème siècle. Il nuit à la santé, au bienêtre, il fatigue, il use psychologiquement et il nuit à la reproduction… Le désir d’enfant doit rester une joie partagée et non une source d’angoisse au fil des semaines. Vous risqueriez en effet d’entrer dans un cercle vicieux, le stress de ne pas réussir vous empêchant de réussir. Prenez soin de vous, faites du sport, offrez-vous des massages, détendez-vous, pour que votre corps et votre esprit soient apaisés et prêts.

Le calme avant la grossesse

Si malgré tous ces conseils vous ne parvenez toujours pas à tomber enceinte, consultez un médecin qui pourra procéder à des examens ou vous donner des conseils adaptés à votre situation. En général, on recommande aux couples de moins de 30 ans d’attendre un an de tentatives avant de consulter. Au-delà de 30 ans, mieux vaut consulter plus tôt afin de ne pas perdre de temps si une FIV (fécondation in vitro) s’avérait nécessaire. En attendant, n’oubliez pas de vous détendre et de profiter de tout ce que vous pouvez encore faire tant que vous n’êtes pas enceinte : manger ce que vous voulez, boire de l’alcool (en proportion raisonnable) et faire l’amour dans toutes les positions avant d’avoir un ventre trop rond !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.