BLOG / Pour le Plaisir / Conseils Malins / « Les Érotiques de l’Histoire » : à la Découvert de Notre Histoire Avec un Grand X

« Les Érotiques de l’Histoire » : à la Découvert de Notre Histoire Avec un Grand X

L’école nous a appris que nos ancêtres étaient Gaulois, qu’avant eux couraient dans les champs des hordes d’hommes préhistoriques, que les peuples se sont succédés, combattus, qu’il y a eu des périodes sombres, des temps difficiles, des espoirs et des défaites…

Mais rien sur le sexe.

Aucun croisement des genres entre nos cours d’histoire et de biologie. Et pourtant, pour que notre planète frise la surpopulation, c’est bien que l’Histoire a connu du coït à la pelle. Heureusement, quelques volontaires viennent parfois combler nos lacunes en fracassant le tabou du sexe. C’est ce qu’a fait le journaliste Didier Dillen en écrivant « Les érotiques de l’histoire » paru aux éditions Jourdan : une petite mise au point historique sur la fesse cachée de l’Histoire.

Résumé

« Les érotiques de l’histoire » se compose d’une série de faits historiques, scientifiques et divers ainsi que de moult anecdotes proposés à travers sept chapitres. Avec un petit lexique ciblé en bonus. Des origines jusqu’à nos jours, on y découvre une série d’histoires croustillantes depuis les premières images pornographiques datant de 12000 avant JC en passant par la sexualité de Mao Zedong ou celle de Gandhi. On apprend également beaucoup sur les recherches scientifiques dans le domaine du sexe comme l’étude du coït par IRM ou les dangers du cunnilingus pour la gorge… Des faits toujours donnés sans autre prétention que de faire sourire et cultiver le lecteur dans la bonne humeur.

Extraits

Nous n’irons plus aux bois…

Sous le règne de Louis XIV, le bois de Versailles est un véritable cloaque à ciel ouvert. Il y a quasiment autant de prostituées que d’arbres ! Celles-ci reçoivent le renfort de nombreuses « bénévoles » parfois titrées, telle la duchesse de Retz qui déambule nue dans les jardins et se fait appeler « Madame de fiche-le-moi » ! En ville, les bordels pullulent. Ils se reconnaissent à la couronne de lauriers tressés qui décore leur fronton. Ils finiront par être interdits par le Roi Soleil, soucieux de l’état de santé de sa garnison. Les couronnes sont arrachées. De là daterait la chanson : « Nous n’irons plus au bois, les lauriers sont coupés. »

Rétrécissement général

Tout augmente, sauf la taille du sexe. Ce serait même plutôt le contraire. Une étude anthropométrique menée en Italie auprès de deux mille hommes a ainsi pu montrer que bras et jambes s’étaient allongés au cours des soixante dernières années, mais que les pénis avaient quant à eux perdu près d’un centimètre !

On a aimé

La multitude d’anecdotes

Elles défilent de pages en pages ! Ce livre est une véritable mine de petites histoires délectables sur le sujet coquin. Si vous cherchez de quoi briller en société en affichant un savoir érotique multiple, c’est définitivement le livre qu’il faut mettre à votre chevet.

Le style efficace

Pas de tergiversation ou de tournures prétentieuses, l’auteur va à l’essentiel en remplissant ses chapitres d’informations concises et brèves. Avec une moyenne de deux anecdotes ou histoires par page, pas le temps de s’ennuyer. Et la tonalité humoristique ajoute à la fraicheur de la lecture.

L’angle original

En mêlant tous les domaines du sexe (historique, scientifique, anecdotique, légendaire, etc.), l’auteur nous offre une lecture divertissante, jamais lassante, et il y en a pour tous les goûts. Chaque fois qu’on tourne une page, on ne sait jamais ce qui nous attend derrière… En effet, le livre n’est pas présenté comme un livre d’histoire classique avec un traitement linéaire ou chronologique.

Le soin apporté à la recherche

Didier Dillen ne se contente pas de nous divertir, il nous instruit réellement ! Les anecdotes et faits historiques ou scientifiques sont documentés, et vous pouvez retrouver la très riche bibliographie qui a servi à la rédaction de ce livre dans les dernières pages. Pas d’approximation ou de on-dit, la vérité rien que la vérité !

On aurait aimé

Un peu plus de détails

Comme nous l’avons dit plus haut, tout va très vite dans ce livre et c’est très agréable, mais aussi frustrant. Certaines anecdotes mériteraient un peu plus de détails et on a parfois envie d’en savoir davantage et que l’auteur aille plus au fond des choses…

Des sous-chapitres

L’organisation des anecdotes n’est pas très claire et on passe parfois d’une info à l’autre sans réellement comprendre la logique. Cela ne gêne pas la lecture, mais on est parfois un peu désorienté, surtout quand on veut retrouver une anecdote qui nous avait plu ! Quelques sous-chapitres auraient été bienvenus.

Une présentation plus aérée

On en revient toujours à notre succession d’anecdotes qui crée parfois un sentiment de trop plein. Les informations sont là, elles sont pertinentes et intéressantes, mais au-delà de la réorganisation en sous-chapitres, quelques espaces ou images auraient permis de rendre l’ensemble plus aéré !

Dans les coulisses de l’histoire

« Les érotiques de l’histoire » est donc un livre d’Histoire comme on en trouve assez peu dans les librairies ! Il vous amusera autant qu’il vous instruira et même s’il parle de sexe, ce n’est pas un livre pornographique qu’il vous faudra cacher à l’abri des regards dans votre bibliothèque secrète. En effet, il n’est pas là pour vous échauffer le corps, mais pour élargir votre cul-ture.

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.