« La Journée Sans Culotte » ou l’Art de Prendre l’Air et son Pied

La fête de la musique le 21 juin à peine terminée, on enchaîne avec le 22 juin sur un autre genre de célébration puisque c’est la « Journée Sans Culotte ». Une tradition née dans le milieu des années 1980 et dont personne ne connaît vraiment l’origine… Certains évoquent une campagne de pub, d’autres un happening artistique, d’autres encore une blague qui a pris des proportions non prévues…

journee sans culotte

Toujours est-il que ce « No Panty Day », comme l’appelle nos amis anglo-saxons, bénéficie d’un joli retentissement annuel, avec son lot d’adeptes qui n’hésitent pas à faire tomber le bas en ce deuxième jour d’été pour se mettre au frais. Et pour le plaisir… Car faire tomber la culotte, c’est source de belles sensations de liberté mais c’est aussi la promesse de délices coquins qui valent la peine. On vous explique comment jouir de cette journée sans culotte !

La volupté casanière

Pas besoin d’être aventurier à tendance exhibitionniste pour profiter pleinement du potentiel coquin de cette journée. En couple (et sans enfant !), promenez-vous l’intimité à peine dissimulée, par un teeshirt un peu long ou une jupe un peu courte, et vaquez à vos occupations comme si de rien n’était. Sans oublier pour autant votre masque anti-covid si vous sortez de chez vous !

Il y a de grandes chances que cette innocente mise à nue finisse par vous titiller l’esprit, et surtout, le corps. Quelques caresses dont on ne peut s’empêcher pour commencer et des dérapages incontrôlés et bienvenus par la suite…

Le scénario coquin

Si vous ne voulez pas restés oisifs en cette journée sans culotte, mais que vous n’avez pas non plus l’intention de sortir de chez vous, un bon compromis est de scénariser votre expérience…

Madame peut jouer à l’ingénue qui a « oublié » de mettre une culotte et qui met sa confiance en ce bel inconnu qui promet de dissimuler son sexe de toutes les façons possibles… Ou alors elle peut au contraire faire la patronne dictatoriale qui oblige son employé à ramasser le dossier tombé par terre à ses pieds, juste sous sa jupe… A l’inverse, monsieur pourra se présenter à la vendeuse de caleçon en lui demandant de l’aider à essayer le sous-vêtement idéal !

Le trajet en voiture

Passez un trajet de voiture émoustillant en vous asseyant côte à côte, sans culotte sous vos jupes et tee-shirts… Un seul mot d’ordre : on ne touche pas ! Afin d’éviter tout accident qui s’avèrerait, à minima, un tue-l’amour.

Mais l’interdiction de toucher ajoutera à l’excitation de l’instant, de même que le fait que les autres automobilistes ne pourront voir que vous roulez à sexe dévoilé… Une sensation d’interdit sans trop de risque. Et la garantie qu’une fois arrivés à destination, votre désir attisé vous pousse à explorer les plaisirs sexuels de la galipette en voiture.

Cinéma paradiso

Pour fêter la réouverture des cinémas, quoi de mieux qu’une salle obscure pour se dévoiler sans trop en montrer ? Faites monter l’excitation en sortant de chez vous sans sous-vêtement, avec le frisson du risque au moment de faire la queue au cinéma au milieu de la foule…

Une fois dans la salle, trouvez un coin isolé pour regarder votre film. Vous profiterez ainsi de votre semi nudité pour laisser aller vos mains baladeuses.

La rue libre

Une simple sortie en amoureux dans la rue, ou même en solitaire, avec rien sous la jupe, devrait faire monter votre thermomètre interne. Encore une fois, la sensation de liberté mêlée à l’impression que tout le monde vous regarde, que certains devinent que vous ne portez rien, est extrêmement jubilatoire.

Car dans les faits, il n’y a presque aucune chance que l’on vous découvre ! A moins que vous ne preniez de gros risques en vous arrêtant par exemple déguster un café en terrasse avec comme seule dissimulation vos jambes croisées…

La nature enchantée

Promenade en forêt, baignade dans la mer, en rivière… Toutes ces activités en pleine nature sont très propices au sans-culotte. D’abord parce que la plupart du temps, on est relativement seul (ou on peut dénicher un coin où l’être), et ensuite parce que la nudité dans ces circonstances est particulièrement agréable pour la sensation de liberté qu’elle offre !

Baignez-vous sans le bas pour des frissons agréables, laissez la bise siffler entre vos cuisses nues au cours d’une randonnée pour faire monter l’appel de la forêt ! Reconnectez-vous avec la nature en vous dévoilant à elle dans le plus simple appareil.

L’utile à l’agréable

Si vous aimez l’idée de cette journée sans culotte mais que vous êtes du genre à vouloir toujours ajouter un peu d’utile dans ce monde futile, nous vous recommandons d’arpenter votre chez vous cul nu, le sexe muni de boules de Geisha.

Le défi sera alors très simple : pouvoir passer votre journée sexe au vent sans que jamais les fameuses boules ne se fassent la malle. Votre périnée devra ainsi participer activement à ce « No Panty Day » en vous montrant de quoi il est capable.

A demi nu

Il n’y a que des bonnes raisons à participer à cette journée sans culotte : la liberté, le bonheur du sexe au vent, la touche excitante, les jeux en couples… Et si vous n’aimez pas cette sensation de ne rien avoir sous la ceinture, sachez qu’il y aura toujours un joli vibro LELO pour combler le vide !

lelo beads plus

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.