L’Attirance Physique ou Comment la Foudre Choisit ses Cibles

Comme rien ne vaut la maîtrise de ses principes pour maîtriser un art, en prenant connaissance des différents critères à l’origine de l’attirance entre nous autres humains, vous aurez là de quoi parfaire vos jeux de séduction afin de mettre les chances de votre côté et la proie dans votre lit…

L'attirance physique

Tandis que pour nos amis les bêtes, la question de l’attirance physique est avant tout sexuelle et que le critère majeur est celui de la reproduction de l’espèce, chez l’homme, elle est légèrement plus complexe, même si quelques bribes d’instinct animal poursuivent leur influence… En effet, chez l’Homme, il existe des critères sociaux et psychologiques très forts qui nous rendent plus pointilleux sur nos choix que nos camarades animaux qui cherchent surtout à ne pas rentrer dans le triste cercle des espèces en voie d’extinction…

Voici donc pour vous, quelques lumières sur nos façons de nous plaire et de nous attirer !

La bête qui sommeille en nous

Ne sous-estimons pas notre moitié bestiale qui ne pense qu’à procréer, elle reste très présente et influence toujours nos envies de batifolage…

Le système immunitaire

Très important pour assurer notre propre survie, nous cherchons également inconsciemment à ce que nos enfants possèdent le meilleur système immunitaire possible… Ainsi, nous serions plus attirés par les personnes ayant un système immunitaire différent du notre car cela permettrait d’offrir à notre descendance un système de protection encore plus performant. Si vous vous demandez ce que votre meilleure amie trouve à ce type étrange, la réponse est peut-être dans ses facultés secrètes à combattre les gastro les plus carabinées !

Paraître en bonne santé

Les cheveux longs et fournis, les ongles longs et résistants, la bonne mine et de l’énergie à revendre sont autant de critères que nos corps perçoivent comme le signe que la personne qui en bénéficie a une santé de fer ! Elle sera donc plus à même, là encore, de nous aider à forger une dynastie de solides gaillards et robustes jeunes filles ! C’est la raison pour laquelle les heures passées devant son miroir à se maquiller pour embellir son teint seraient loin d’être vaines !

La féminité et la virilité

Toujours dans cet éternel objectif reproducteur, l’attirance physique se fait également sur des critères purement anatomiques : une poitrine opulente garantit à l’enfant le couvert, tandis qu’une taille fine et des hanches dessinés lui offrent le gîte… Ainsi, des formes féminines marquées vont réveiller plus facilement les envies de Monsieur. A l’inverse, un homme aux épaules larges et aux bras qui tapent forts et doté d’une taille athlétique fera le parfait protecteur du foyer contre les attaques extérieures…

L’importance du regard

Quels que soient les cultures et leurs critères de beauté ou de séduction, les scientifiques ont remarqué que chez l’être humain, la séduction passe avant tout par le regard. Si celui-ci est doux, apaisant, bon, qu’il pousse à la confiance et qu’il a ce petit quelque chose inexplicable mais terriblement agréable, il est capable de faire fondre le plus dur des cœurs… A l’inverse, un regard vicieux ou inquiétant anéantira toute chance d’aller plus loin !

L’ouïe et l’odorat

L’attirance physique ne se joue pas que par la vue et le constat d’un galbe et d’un minois qui nous conviennent. Une belle voix peut tout aussi bien rendre fou par sa puissance érotique, sa douceur, sa chaleur, son caractère rassurant au même titre qu’un regard. Et de la même façon, certaines odeurs corporelles ou parfums réussis émoustilleront les sens des narines qui passent par là !

Le facteur psychologique

L’Homme est donc plus complexe que le mammifère moyen qui ne ressent qu’assez peu le besoin de la psychanalyse et du sens de la vie, ce qui influe également sur nos attirances physiques…

On est attiré par celui ou celle que l’on attire

Principe absolument narcissique mais ô combien vérifié, nous sommes attirés par les personnes qui nous renvoient une image de nous-mêmes qui nous plait ! En un mot, vous trouverez du charme à ceux qui vous en trouvent, et si l’on vous aime, c’est que l’on a bon goût ! Voilà donc une arme de séduction à ne pas négliger : la flatterie !

L’importance de l’apparence physique et de l’appartenance sociale

N’ayons pas peur de sombrer dans le cliché désespérant de platitude, mais pour la faire courte, un paysan ardéchois ne trouvera pas forcément la bordelaise endimanchée à son goût de même que la parisienne qui écoute du rap polonais underground et se rend à des vernissages formidables ne sera pas nécessairement subjuguée par le charme d’un instituteur du Limousin. On aime ceux qui nous ressemblent et cela se vérifie à la fois par la tenue vestimentaire, la façon de s’exprimer, le milieu social ou la perception du monde…

L’importance de la beauté

Bien évidemment, et même si cela n’est pas une garantie, le fait de trouver quelqu’un beau pourra faciliter l’attirance physique… Ces critères de beauté subjectifs pourront être conscients (selon que vous connaissez votre façon de ne pas résister au style hispanique ou plutôt suédois) ou plus mystérieux… Il y a par exemple le critère freudien qui vous pousse dans les bras des personnes qui ressemblent ou s’opposent à l’image que vous avez de vos parents, ou encore les types de personnes qui, sans qu’on s’en souvienne, nous ont plu enfant, etc…

L’importance de l’émotion

Si vous observez attentivement la totalité de vos conquêtes passées ou amours secrets, vous devriez vous rendre compte que si les particularités physiques peuvent changer, c’est plus rare en ce qui concerne les traits de caractère. Ainsi, notre attirance physique est dépendante d’une forme d’émotion provoquée par la personne qui nous attire. Certaines préfèreront un homme doux et calme car cela les rassure, d’autres aimeront les femmes énergiques parce que cela les revigore… Nous sommes donc sensibles à l’émotion déclenchée sans doute davantage qu’au physique pur.

Le facteur culturel

Les critères physiques culturels

Vous l’aurez sans doute remarqué en comparant Marilyn Monroe et les années 1950 à Kate Moss et les années 1990, les critères de beauté et d’attirance physiques évoluent aussi avec le temps et en fonction des différentes cultures. Ainsi, le Brésil est par exemple un des pays au monde où les femmes ont le plus recours à la chirurgie esthétique à cause de l’importance d’une plastique parfaite. En revanche, en France, le charme et l’élégance sont plus mis en avant…

L’importance du contexte

Pour expliquer qu’à certaines époques et dans certains pays on ait pu apprécier plus ou moins les fortes corpulences ou à la minceur exagérée, certains scientifiques avancent la thèse du contexte économique et social. Ainsi, en temps de guerre et de famine, les personnes bien en chair seraient plus séduisantes car elles représentent la réussite alors que la minceur serait le critère de beauté des sociétés riches car preuve de l’équilibre et du bien-être…

Le fétichisme culturel

Le fétichisme sexuel et l’attirance pour tel ou tel partie du corps peut être bien sûr individuel, mais on trouve également des fétichismes dans certaines cultures. Ainsi, du Xème siècle jusqu’au début du XXème siècle, en Chine, les femmes cherchèrent par tous les moyens à avoir les plus petits pieds possibles pour répondre au goût des hommes d’alors. L’attirance physique peut donc se faire selon des critères de masse !

Les sex-symbols

On a cité Marilyn Monroe, on pourrait parler aussi de Brigitte Bardot ou Louise Brookes selon les époques… Du côté des hommes, Rudolph Valentino, Brad Pitt ou James Dean font également partie de ces personnes qui ont su attirer physiquement des foules entières… Il existe en effet des « stars » qui font succomber des pans de population entiers parce qu’ils représentent plusieurs critères correspondant à leur culture et à leur goût… Jeunesse, talent, richesse, réussite, beauté, avec une once d’idéalisme exagéré de la part des foules en liesse. Ainsi, être sous les feux des projecteurs reste un atout séduction efficace.

Le jeu de l’amour et du hasard…

Tout ce flot de critères qui expliquent l’attirance physique mais qui sont dénués de toute forme de poésie ne représentent évidemment pas une réalité unique et certaines craqueront pour les petits chauves grassouillets sans explication et d’autres seront sous le charme de celle-ci qui a le sein rare et la taille réduite mais un sourire ravageur… Il y aura, heureusement, toujours une part de hasard et d’imprévu avec des goûts qui varient sans que l’on puisse l’expliquer car comme disait Pascal,

« le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas… »

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.