Massage et Stimulation du Point G : Petite Mise au Point

Si les plus grands explorateurs ont parfois parcouru des kilomètres au péril de leur vie à la recherche de nouvelles terres et contrées paradisiaques pleines de richesses éblouissantes, certains ont trouvé l’Eden à portée de main et sans quitter leur toit.

Masser le point G pour une extase ultime

C’est le cas du Docteur Grafenberg qui n’a parcouru finalement que quelques centimètres pour localiser cette zone de délice, cet Eldorado du plaisir féminin auquel il donna une partie de son nom tel Amerigo Vespucci qui légua le sien à l’Amérique.

Cette découverte géographique est donc le fameux Point G, cette petite zone mystérieuse de la taille d’une pièce de deux euros et qui se situe sur la paroi supérieure du vagin, à environ 4 centimètres de son entrée.

Le point G existe, vous allez le rencontrer

Bien que l’existence de cette surface minuscule et énigmatique soit encore parfois remise en question et que son explication biologique cache encore quelques mystères, celles qui ont un jour croisé son chemin savent à quoi ressemble le septième ciel.

Alors si vous n’avez encore jamais fait l’expérience de cette ascension fulgurante vers l’extase grafenbergienne, voici quelques conseils pour vous aider à y parvenir.

Les prédispositions nécessaires

Avant de vous acharner sur cette zone fragile et sensible, il est essentiel d’être dans des prédispositions sensorielles adéquates et génésiques : c’est-à-dire en état d’excitation avancée.

En effet, mieux vaut quelques préliminaires avant de se consacrer au point G. Une stimulation externe vous mettra dans un état de plaisir et de désir plus à même de vous faire découvrir ce niveau supérieur de régal. Et quelque soit le mode de simulation que vous adopterez, si vous partez à la conquête du point G bien accompagnée, votre partenaire vous conduira plus vite là où vous le désirez s’il continue des caresses clitoridiennes dans le même temps.

La stimulation digitale : les bons gestes

Que ce soit votre partenaire ou vous-même qui vous mettiez en quête, l’index est une bonne entrée en matière. Ce type d’exploration permettra ainsi de bien ressentir le lieu-dit et de s’y consacrer donc sans erreur !

En effet, la zone du point G est caractérisée par une surface légèrement rugueuse de type langue de chat si l’on veut être précis ou peau de clémentine si l’on veut être poétique… La stimulation à l’aide d’un doigt diminue donc les chances de s’égarer.

Une fois trouvé, il ne reste qu’à l’éveiller. Pour cela, il faut recourber son index, pointe du doigt vers le haut et posée sur le fameux point G. Ensuite, celui-ci doit être caressé de façon à la fois énergique et douce, un subtil équilibre qui vous mènera sur le chemin du bonheur. Lorsqu’il est stimulé, le point G grossit, car il se gorge de sang au fur et à mesure des caresses…

La stimulation avec un masseur spécial Point G

Si, plutôt que d’y aller à tâtons, vous préférez atteindre des sommets de plaisir sans effort et sans risque de vous tromper, faire appel à un spécialiste de la stimulation du point G reste le meilleur choix.

Les accessoires vibrants dont la vocation ultime est de vous combler de plaisir via votre point G ont une forme légèrement incurvée et une extrémité aplatie qui permettent de masser langoureusement et sans se tromper la zone exacte de plaisir. Les vibrations quant à elles, offrent une stimulation supérieure et sans effort. Vous n’aurez ainsi aucun problème à trouver ce que vous n’avez pas besoin de chercher…

Le Mona 2 de LELO

La stimulation pendant les rapports

Que ce soit à l’aide d’un index ou d’un masseur, la stimulation du point G demande donc une certaine incurvation et l’exercice d’une pression un peu énergique. Ces deux conditions rendent la stimulation pendant les rapports assez compliquée…

Il existe cependant quelques positions qui se concentrent sur cette zone de plaisir, même si la précision est moins grande. En voici quelques exemples pour aiguiller vos ébats…

La levrette

Elle est souvent considérée comme la meilleure des positions pour stimuler le point G. L’homme, placé derrière la femme qui se tient à quatre pattes, adopte ainsi un angle propice à des caresses ciblées. C’est en effet une position qui stimule parfaitement la paroi supérieure du vagin.

La position de la Levrette

L’Andromaque

C’est également une position appréciée pour réveiller délicieusement le point G. L’homme est allongé sur le dos et Madame s’assoit sur lui, en lui faisant face. Si l’angle est un peu moins précis qu’avec la levrette, l’avantage réside dans le fait que c’est la femme qui donne le rythme et qui peut donc orienter les mouvements en fonction de son plaisir…  Vous pouvez également expérimenter le cheval renversé, variante de l’Andromaque, où la femme, assise sur l’homme, lui tourne cette fois le dos.

position de l'andromaque

L’enclume

Elle apportera également une bonne stimulation aux plus souples. La femme est allongée sur le dos et place ses pieds sur les épaules de Monsieur qui est à genoux et qui relève ainsi le bassin de Madame. Cela permet des plaisirs en profondeurs dans un angle propice aux caresses du point G.

La position de l'Enclume

Les points sur les i

Même si ses plaisirs sont définitivement délicieux, il ne faut pas voir le Point G comme la voie absolue et unique de l’extase. Certaines femmes n’arrivent pas à trouver cette zone particulière pour diverses raisons sans aucune frustration ni manque par ailleurs. Le point G n’est pas une fin en soi et la qualité d’une vie sexuelle épanouie n’en dépend absolument pas : c’est avant tout un point de mire, pas un point de chute !

Explorer le Point G :

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.