Sexe et Coronavirus : Vos Questions Nos Réponses

Depuis quelques jours et pour encore une poignée d’autres, nos vies sociales sont plus ou moins entre parenthèse… On se skype, on se facetime, on prend des nouvelles comme on peut, mais de loin, sans contact. Pour certains, c’est une respiration agréable, pour d’autres, c’est un supplice, mais au final, quand on se retrouvera tous finalement, sains et saufs, à se prendre dans nos bras et à rire bouches ouvertes sans craindre de contaminer quiconque, ce sera un beau moment !

sexe et coronavirus

En attendant, on reste confinés et on garde nos distances. Alors comment, dans ce contexte, avoir une vie sexuelle digne de ce nom ? LELO vous aiguille et répond aux questions qui pourraient vous tarabuster.

Est-ce que je peux attraper le Covid-19 au cours d’un rapport sexuel ?

Si un rapport sexuel se limitait à un coït distancié strict, une pénétration de loin, on vous répondrait que non. Mais ce n’est pas parce que le coronavirus n’est pas sexuellement transmissible qu’il ne peut pas se transmettre au cours de la galipette.

Les scientifiques ont constaté que le moyen de transmission principal était nos gouttelettes de salives que nous propageons dans les airs, en toussant par exemple. Ensuite, ce sont les surfaces touchées par des personnes infectées, comme les poignées de porte. D’où l’importance de se laver les mains régulièrement.

En faisant l’amour avec quelqu’un porteur de ce virus, vos chances d’y échapper sont donc quasi nulles. On s’embrasse, on se souffle à la figure, on se touche la poignée de porte… C’est un concentré des interdits sanitaires actuels.

Mais de façon générale, le sexe est sûr ?

La grande question. Est-ce qu’on peut dire aujourd’hui que le sexe est totalement sûr ? Coronavirus de côté, il faut garder le réflexe habituel en terme de copulation : porter des préservatifs. Si vous êtes friands de cunnilingus, utilisez une digue dentaire ou un préservatif coupé en deux que vous placez sur le sexe de madame.

Revenons au virus : si vous avez été testé positif au coronavirus, ou que vous montrez tout un tas de signes, mettez de la distance. Pendant encore 72 heures après la disparition des symptômes, restez dans votre coin pour éviter de contaminer votre moitié dans la mesure du possible.

Et la bonne nouvelle : n’oubliez pas que, contagieux ou non, vous n’attraperez pas le virus en vous masturbant !

Mais j’ai besoin de faire l’amour !

Comme tout le monde… Mais pour l’heure, il va falloir garder sa ceinture et ses distances et interagir seulement avec le monde extérieur pour des besoins plus vitaux. Pour raisons alimentaires, médicales ou légales. Ne cherchez pas, Tinder n’entre dans aucune de ces cases.

Vous pouvez en revanche être imaginatifs en usant de ruses coquines. Testez le sexe par téléphone, la webcam chaude, masturbez-vous chacun de votre côté à plus de 2 mètres… Testez les sextoys avec télécommande à distance : Œuf vibrant pour madame ou plug vibrant pour monsieur, en laissant la télécommande au partenaire !

Est-ce qu’on peut attraper le coronavirus via sexe oral ?

Pour l’instant, il n’existe aucun élément permettant de dire que le virus peut se transmettre par les fluides sexuels. Il n’y a donc pas de raison que vous tombiez malade en avalant du liquide séminal…

Mais encore une fois, toute forme d’intimité augmente fortement le risque que vous contractiez ce virus. Il y a de grandes chances que vos salives s’égarent et aillent contaminer le ou la partenaire dans l’opération.

Comment me préserver de toute frustration sexuelle ?

Masturbez-vous ! C’est fun, agréable, bon pour la santé, et il n’y a jamais eu de meilleure occasion pour vous adonner à l’hédonisme ! Être tout seul, coupé du monde, ne veut pas dire que vous devez rester abstinent… Profitez de ce temps passé avec vous-même pour réapprendre à connaître vos désirs, vos envies, vos points de plaisir. Sortez les sextoys du tiroir et profitez de leurs bonnes vibrations. Mais n’oubliez pas de bien les nettoyer, comme les mains, après usage !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.