Une Autre Femme

Tu entres dans une autre femme

Tu lui as écarté les cuisses

Elle prend un morceau de ton âme

À l’instant où tu t’immisces

une autre femme

Elle n’est pas ta régulière

Elle a le goût de l’interdit

Il n’y a plus de retour en arrière

Quand tu la rejoins dans son lit

Tes mains te brûlent sur son corps

Le désir et la culpabilité

Bouleversent ton plaisir encore

Ses seins entre tes doigts gonflés

Attisent étouffent ta fureur

Ton pénis enfle entre ses lèvres

Tu la punis avec ardeur

Tu vas en elle comme une fièvre

Vos peaux mêlées trempées de sueur

S’écrasent se cherchent et s’apprivoisent

Et ton plaisir dilue la peur

Jamais vos regards ne se croisent

Tu sens en toi monter la rage

La jouissance le regret l’extase

Et tu devras tourner la page

Quand aura rugi ton orgasme

Tu penses déjà aux lendemains

Ta femme debout auprès de toi

Tu te jures qu’elle n’en saura rien

Un couple explose dès qu’on est trois

Mais le corps beau de ta maitresse

T’émerveille et te paralyse

Son ventre ses seins sa bouche ses fesses

Tu la savoures ta friandise

Irrésistible et succulente

Tu la dévores comme un poison

Avec l’évidence éclatante

Qu’elle te fera perdre la raison

Mais quand tu vois entre ses cuisses

Vos pubis entrechoqués

Les va-et-vient de ton pénis

Tu ne peux pas lui résister

Ta femme maintenant c’est autre chose

Elle est la mère de vos enfants

Vous n’avez plus cette symbiose

Et vous n’êtes plus des amants

Et cette pensée te rassure

Elle n’est plus un être sexuel

Elle n’est plus faite pour l’aventure

Elle te sera toujours fidèle

Et tu justifies ton plaisir

Tu te soulages soulagé

D’avoir assouvi ton désir

Et tu ignores la vérité

Qu’un autre que toi prend ta femme

Qu’il lui a écarté les cuisses

Qu’il prend un morceau de son âme

À l’instant où il s’immisce

Fin

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.