BLOG / Pour le Plaisir / Le Saviez-vous? / 8 Mythes sur les Cockrings ou les Vrais Plaisirs des Seigneurs des Anneaux

8 Mythes sur les Cockrings ou les Vrais Plaisirs des Seigneurs des Anneaux

Il ne faut pas croire tout ce qu’on raconte. L’histoire de la sexualité est inondée de mythes et légendes plus ou moins effrayants et comme le sujet reste tabou, il est parfois difficile de démêler le vrai du faux. La masturbation rend sourd, l’homosexualité est une maladie, la ménopause correspond à la fin de la vie sexuelle, le SIDA se transmet en s’embrassant sur la bouche… On pourrait consacrer un ouvrage entier sur la trop longue liste de fausses informations qui circulent sur le sexe. Et le cockring est victime lui aussi des pires diffamations !

Et pourtant, avant l’arrivée du viagra, cet anneau que l’on glisse à la base du pénis était le meilleur ami du coup de mou. Mais aujourd’hui, le cockring n’a rien perdu de son charme et fait le bonheur des hommes qui veulent conserver leur érection le plus longtemps possible tout en faisant profiter leur partenaire des douces vibrations qu’il dégage…

Alors si vous pensez que l’anneau vibrant est un outil peu utile et à destination uniquement des vieux bonshommes fatigués, il est temps que vous réalisiez à côté de quoi vous passez ! Voici 8 mythes sur le cockring qu’il faut dézinguer au plus vite.

1) Le cockring n’est pas réservé aux hommes qui ont des problèmes d’érection

Beaucoup associent donc le cockring à un problème d’érection et estiment ne pas avoir besoin de cette « béquille »… Mais l’anneau vibrant est d’abord un accessoire de plaisir qui permet tout simplement de conserver son érection plus longtemps et plus fortement pour le plus grand plaisir de la partenaire, et ce quel que soit l’âge et la puissance érotique du bonhomme !

2) Le cockring n’est pas désagréable à porter

Certains pensent que l’anneau vibrant apporte plus d’inconfort que de confort, mais il ne faut pas oublier que la plupart d’entre eux sont dotés d’une surface vibrante qui offre des plaisirs électrisants à la dame ! En effet, les vibrations se propagent sur le clitoris pendant la pénétration pour des plaisirs encore plus époustouflants !

3) Le cockring n’est pas un accessoire BDSM

Même si l’anneau vibrant peut être au cœur d’une séance BDSM tout comme un plumeau ou une cuillère en bois, ce n’est pas un accessoire destiné à des pratiques extrêmes. C’est au contraire le sex-toy parfait pour s’initier à des plaisirs vibrants en douceur : il est facile à utiliser et les plaisirs sont autant destinés au partenaire porteur qu’au receveur.

4) Le cockring ne fait pas mal

Certains ont peur que le cockring épile leurs poils pubiens… Tant que vous utiliserez des accessoires dignes de confiance faits avec le meilleur des silicones, il ne vous arrivera rien !

5) Le cockring ne peut pas rester coincé

Une fois encore, tout dépend de la qualité de votre accessoire. Mais si vous vous procurez un anneau vibrant d’une marque digne de confiance, son élasticité empêchera qu’il reste bloqué à jamais autour de votre pénis ! Il faut par ailleurs suivre les recommandations sur la notice d’utilisation et ne pas s’endormir l’arme encore en bandoulière…

6) Le cockring ne va pas « guillotiner » votre pénis

Si vous utilisez votre accessoire dans les règles de l’art coquin, il n’y absolument aucune raison qu’il s’en prenne à votre fidèle serviteur. L’anneau vibrant a autant de chance de vous sectionner le pénis que l’écharpe en a de vous trancher la tête. Le risque zéro n’existe pas, mais il faudrait un sacré concours de circonstances malheureuses.

7) Le cockring n’est pas un contraceptif

Du fait que l’anneau enserre le pénis à sa base a été à l’origine d’une croyance dangereuse, à savoir que le sperme ne pouvait pas remonter à la surface et restait bloqué dans les testicules. Si vous utilisez votre anneau dans le but de ne pas féconder votre partenaire, vous allez au devant d’une déception plus que regrettable.

8) Le cockring ne fait pas agrandir le pénis

Il permet d’être plus dur et plus endurant dans le feu de l’action, mais malheureusement, le cockring n’a jamais fait agrandir le pénis de qui que ce soit. Dites-vous bien que si c’était le cas, on vendrait plus de cockring que d’Iphone.

Le cercle vicieux

Vous pouvez utiliser votre anneau vibrant les yeux fermés, il ne vous arrivera que de bonnes choses. Selon le sens dans lequel vous l’enfilez, vous pourrez goûter à des plaisirs multiples, dans des positions variées et même à l’occasion d’explorations anales plus osées… Et mesdames, lorsque monsieur n’est pas là et que vous vous languissez de son retour, vous pourrez patienter en glissant ce sex-toy multitâche sur votre index avant d’aller le promener le long de votre clitoris… En matière de plaisir, l’anneau vibrant ne vous fera jamais tourner en rond !

Laisser un commentaire

A propos d' Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.