Le Sexe après l’Accouchement : Quand et Comment Retrouver le Chemin du Plaisir

Vous avez le cœur aux anges et l’esprit en émoi maintenant qu’est né le divin enfant et que sont achevés ces neuf mois de grossesse qui passèrent si vite ou si lentement ? Vous avez dorénavant la sensation de mener une vie rythmée par les biberons ou les tétées ? L’accouchement vous a laissée par ailleurs quelques séquelles corporelles et psychologiques qui vous rendent tout de même un peu raplapla ? Vous aimeriez bien cependant retrouver le chemin du lit et des galipettes mais vous ne savez pas quand et comment vous y replonger ?

Voici tout un tas de réponses à cet amas de questions.

Pas simple de refaire l'amour quand on vient d'avoir un bébé

Si les médecins recommandent un temps d’abstinence compris dans un champ aussi vaste que de deux à huit semaines environ, c’est qu’il est difficile d’établir une règle stricte car la reprise de folles étreintes dépend de plusieurs facteurs physiques et psychologiques non seulement pour Madame mais également pour Monsieur, lesquels varient d’un humain à l’autre.

Au-delà de la question du délai se pose aussi celle des chemins à emprunter pour un retour progressif à une vie d’étreintes passionnées. En effet, les bouleversements subis par le corps rendent difficile un plongeon les yeux fermés dans de nouvelles galipettes comme si rien ne s’était passé…

Voici donc quelques conseils pour vous aider à maîtriser parfaitement le retour à une vie d’ébats fous et de rideaux grimpés.

Que faut-il attendre ?

La cicatrisation du col

Ce qui rend difficile des galipettes dans les deux premières semaines qui suivent l’accouchement est la cicatrisation du col de l’utérus. Il s’agit en effet d’attendre que celle-ci soit complète avant de laisser Monsieur s’en approcher de trop près… Lorsque les pertes de sang qui ont lieu dans les jours qui suivent l’accouchement cessent finalement, c’est signe que la voie est libre.

La cicatrisation après une épisiotomie

Par ailleurs, près de la moitié des femmes subissent une épisiotomie lors de l’accouchement. Il faut donc patienter au moins quelques jours que la cicatrisation soit totale et que les douleurs aient disparu.

La cicatrisation après une césarienne

Pour les femmes qui accouchent par césarienne, un temps de récupération de plusieurs jours est également nécessaire, le temps également que la cicatrice ne soit plus douloureuse.

Les raisons de la perte de libido

Le Post-partum

C’est une période de grande fatigue à la fois en raison de l’effort physique de l’accouchement dont il faut se remettre, mais également parce que celui-ci se conclut par l’arrivée d’un bébé dont il faut s’occuper… Les femmes ont donc besoin de repos avant de retrouver leur libido d’antan.

Le manque de confiance en soi

En raison du chamboulement subi par le corps et les changements associés tels que des seins plus gros et des courbes qui se reforment petit à petit, certaines femmes se sentent peut attirantes et perdent confiance en elles. Il est important de partager ces sensations avec son partenaire afin d’aider à retrouver cette confiance.

Voir la maman, plus la femme

De même que pendant la grossesse, certains hommes ont tendance à ne voir plus que la mère de leur enfant. Ils ont alors peur de lui faire du mal, de la blesser… Le dialogue est là encore la meilleure des solutions pour que le compagnon retrouve la délicieuse et coquine créature derrière la maman attentionnée et fragile…

Les hormones

Il y a également des raisons purement hormonales qui influent directement sur le désir. En effet, la prolactine, hormone particulièrement sécrétée par le corps producteur de lait, est connue pour inhiber la libido. Les femmes qui allaitent en sécrètent davantage, principalement les trois premiers mois de la grossesse. Dans le même temps, les œstrogènes, hormones du désir féminin, sont en très faible quantité dans le corps de ces dames, ce qui explique le manque de désir. Par ailleurs, cette baisse d’œstrogène peut entraîner des sécheresses vaginales.

On ne voit que l’enfant

La présence de l’enfant peut avoir un effet sur la libido des deux parents car toute leur tendresse est désormais focalisée sur le nouveau né qui accapare un peu trop leur attention.

Le traumatisme de l’accouchement

Enfin, mieux vaut que Monsieur assiste à l’accouchement de côté plutôt que de face et de plein fouet. C’est un conseil que donnent plusieurs médecins pour éviter que le futur papa n’en voit trop et subisse un traumatisme qui ne lui permette pas de retourner à son devoir conjugal de sitôt.

Comment faut-il donc procéder ?

Une fois que votre corps est physiquement remis de son aventure ou que le délai conseillé par votre médecin est passé, voici quelques conseils pour vous remettre au doux travail du plaisir.

Re-perdre sa virginité

Certaines femmes comparent leur premier rapport après accouchement à celui qui leur fit perdre leur virginité, tant sur le plan physique que psychologique. Il s’agit donc d’y aller en douceur. Vos premiers câlins n’ont pas besoin d’aboutir à tout prix à la pénétration et vous pouvez recommencer petit à petit avec quelques caresses et moments de tendresse intime.

Dialogue et lenteur

Si vous ne vous sentez pas prête, ne forcez rien et prenez le temps. Si votre homme de son côté est plus que prêt, parlez-en ensemble afin d’exprimer vos envies et impressions. Encore une fois, vous pouvez reprendre en douceur avec quelques caresses et câlins afin de trouver un équilibre et une progression.

Muscler son périnée

Comme il vous sera probablement conseillé après l’accouchement, faites des exercices de Kegel pour muscler votre périnée. Outre l’importance de retrouver un plancher pelvien d’acier pour votre santé, ils permettent également de muscler le vagin et d’augmenter ainsi significativement ses sensations de plaisir. Demandez à votre homme d’entrainer son périnée en même temps que  vous ! Vous pourrez ainsi vous encourager mutuellement lors de votre routine quotidienne pour une santé de fer et un plaisir sexuel exacerbé…

Date night

Faire des activités ensemble est primordial pour retrouver une intimité partagée. Confiez votre enfant à une baby-sitter et sortez juste tous les deux pour conserver une complicité amoureuse et détourner votre attention de votre enfant quelques heures de temps en temps…

Faut que ça glisse

Lors de vos premiers rapports après l’accouchement, utilisez du lubrifiant. Le faible niveau d’œstrogène dans le corps pouvant entraîner des sécheresses vaginales, vos rapports seront ainsi plus confortables.

Faire simple

Ne vous abandonnez pas tout de suite à des galipettes aux positions audacieuses et adoptez plutôt un Kâma-Sûtra simple en vous enlaçant  dans les positions de la cuillère pour de tendres câlins, du missionnaire pour un retour sans dérapage ou de l’union du lotus pour des étreintes sensuelles les yeux dans les yeux.

Utilisez de l’aide

Utilisez des accessoires coquins en couple pour pimenter vos câlins. Utilisez des « boules Périnée » pour vos exercices de Kegel, retrouvez le chemin du plaisir avec un petit vibreur externe pour des préliminaires qui vous amènent plus vite sur la voie du plaisir…

Le temps qu’il faut

Certains couples ont retrouvé une vie d’étreintes enivrantes deux semaines après l’accouchement quand d’autres ont laissé leurs corps silencieux pendant 5 ou 6 mois. Il n’y a donc pas de règle immuable : chaque corps est différent et le temps nécessaire reste celui qu’il faut prendre avant d’être prête… Si vous avez le moindre doute, que votre désir reste muet ou que des douleurs persistent, demandez conseil à un médecin.

Le retour à une vie d’étreintes étourdissantes et de galipettes extatiques apparaît parfois loin des préoccupations quand un nourrisson prend soudain une place importante, et il n’est pas toujours facile d’équilibrer son temps entre les biberons du bébé et les câlins du couple…

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.