L’Hexagone : La Forme à la Base de la Révolution du Préservatif HEX™ !

En quoi consiste un préservatif ? Pendant des années, ce ne fut qu’une bonne dose de latex coulé sur un moule et qu’on enroulait une fois refroidi… La dernière innovation majeure remonte à 70 ans : il s’agit de l’introduction d’un réservoir au bout du préservatif. Avant des décennies de silence et de stagnation…

L’Hexagone - La Forme à la Base de la Révolution du Préservatif HEX

La conséquence de ce vide c’est que nous utilisons encore aujourd’hui des préservatifs dont la structure n’a plus rien de moderne, les moules qui les fabriquent ne proposant qu’une forme unique, la même que pour nos grands-parents….

Alors à moins d’avoir un pénis qui a la forme parfaite pour cette forme stagnante, il y a des chances de rencontrer l’un des problèmes les plus fréquents : le préservatif qui réduit le plaisir, celui qui glisse tout le temps ou celui qui se déchire…

Mais ça, c’était avant !

Et si quelqu’un s’était finalement dit qu’à défaut d’avoir un modèle qui sied à tous, il était envisageable de repenser un design qui s’adapte confortablement à toutes les formes de pénis ?

C’est ainsi que nous avons développé et conçu HEX™. Nous avons changé la structure physique du préservatif, d’une manière à la fois unique et intuitive.

Dès le début de nos sept années de recherches et développement du préservatif LELO HEX™, nous avons étudié le comportement des gens face au sexe protégé et nous avons réalisé rapidement que ce n’était pas la difficulté d’accès au préservatif qui entraînait leur faible utilisation.

Ce n’était pas le matériau non plus : le latex a toutes les qualités requises pour la galipette. Il n’existe pour l’instant aucune matière capable de la remplacer à un prix raisonnable. Le graphène par exemple est encore à des années de pouvoir être commercialisé. Mais il a pu nous enseigner quelques secrets malgré tout…

Donc si le problème n’est ni l’accès au préservatif, ni le matériau utilisé, quel est-il ? C’est tout simplement son manque d’attrait. Les gens supportent depuis trop longtemps des préservatifs mal ajustés et qui diminuent le plaisir. Nous voulions développer un préservatif qui bouscule les attitudes, et pour ce faire, il fallait changer le préservatif lui-même.

En communion avec la nature

Nous avons passé beaucoup de temps à observer la nature, à chercher des solutions du côté de l’évolution pour résoudre le problème de la structure qu’il fallait à la fois légère, résistante, mince et flexible. Nous avons ainsi étudié un grand nombre de structures présentes dans le monde animal et végétal, et celle qui est sortie du lot, qui revenait sans cesse et sur laquelle nous avons finalement jeté notre dévolu, c’est l’hexagone.

La forme circulaire ne s’assemble pas en mosaïques, laissant ainsi des zones plus faibles sur la surface du préservatif. Les carrés s’assemblent au contraire trop facilement, rendant la surface propice aux déchirures. Les triangles ne sont pas assez réguliers et les angles trop appuyés. Mais les hexagones sont la combinaison parfaite pour disposer de lignes fines et d’une disposition en mosaïque.

Structure de HEX

Un modèle récurrent qui a fait ses preuves

Les nids d’abeilles, la peau des serpents, les ailes des libellules… La forme hexagonale se retrouve dans la nature avec toujours un point commun : l’association de résistance et de finesse. L’hexagone est résistant, symétrique, régulier, et s’assemble parfaitement en mosaïque. C’est la raison pour laquelle le graphène est si résistant : sa structure est hexagonale !

Nous avons donc appliqué ce constat en utilisant l’hexagone sur le latex du préservatif HEX™, repensé de manière à formé un réseau de 350 cellules hexagonales interconnectées, chacune capable de contenir les secousses subies à la surface. Flexibles et élastiques, ces hexagones s’adaptent à toutes les formes et le relief formé par les sillons de ce réseau est situé sur la surface interne du préservatif. Cette petite particularité permet une meilleure tenue tandis que la surface externe reste parfaitement lisse.

Un atout majeur

La valeur ajoutée de ce design se retrouve dans sa façon de rapprocher les corps en rendant les sensations sexuelles plus intimes et plus sensibles. Tout cela en restant l’un des préservatifs les plus fins du marché.

Ce préservatif au design réinventé représente une des avancées les plus significatives dans la technologie des préservatifs depuis des générations. Ce qui le rend si spécial est la manière quasi architecturale de diffuser l’énergie autour du porteur et entre les partenaires. Et également l’association résistance et finesse venue de la nature avec la révolution technologique sur mesure qui en découle.

LELO Hex

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.