BLOG / Histoires Érotiques / Mise en Bouche

Mise en Bouche

Ça commence toujours par ce sourire. L’annonce qui ne trompe pas. Tes lèvres s’étirent avec une grâce indéfinissable, une merveille d’autant plus irrésistible que je sais mon plaisir tout proche. Le bonheur sur le bout de ta langue. Puis tu laisses apparaître tes dents à la blancheur immaculée, ta langue les parcourt avec une sensualité vertigineuse et des frissons hérissent tous les poils de mon corps.

Ta main ferme et douce se dirige lentement vers moi et déjà je suis dur. Tu souris encore. Tes doigts tièdes m’empoignent et je frissonne à nouveau. Tu me caresses d’abord en douceur, tu sais me faire languir, faire monter mon plaisir dans une lente progression pour que mon extase soit totale. Au bout de mon membre durci, le liquide tiède commence à couler. Tu poses ta langue délicate et le monde cesse de tourner. Tu me glisses sans ménagement dans ta bouche. Je pourrais hurler de plaisir, de rage, de bonheur. Dans la chaude moiteur buccale, tes va-et-vient me propulsent dans un univers parallèle, un monde où plus rien n’a d’importance que l’extase voluptueuse où tu me plonges. Je veux que tu m’avales à jamais, toujours plus loin, plus profondément dans ta gorge. Je veux couler en toi, fondre en toi, disparaître entre tes lèvres à jamais.

J’ignore ton secret, je ne sais comment tu parviens à me mener chaque fois à ces niveaux d’extase, peut-être la puissance de ta langue à la volupté magique, à moins que ce ne soit ton pouvoir de succion exceptionnel ou ton sourire qui appelle à l’érotisme le plus extrême. Tu accélères le rythme, j’entre et je sors de ta bouche comme dans un palais impérial où l’orgasme règne en maitre, où les murs sont recouverts de ta volupté obscène et magnifique. J’ai parfois peur de te souiller, de te blesser. Ta fougue est mon régal, mais ta pureté m’effraie et m’électrise à la fois. Tu es une petite chose, je l’oublie quelques fois quand tu m’engloutis avec cette rage folle, cette envie insatiable…

Tu ralentis, tu sais reconnaître mes égarements, tu lis dans mon plaisir comme dans un livre ouvert, un livre pornographique… Mais c’est trop tard, ou peut-être trop tôt. Tu ralentis encore, le liquide blanc s’est répandu dans ta bouche. Nous restons silencieux un instant. Tu m’essuies doucement avant de relever la tête. Tu souris à nouveau, la confiance en ta beauté éclatante. Tu effleures la commissure d’une de tes lèvres, un peu du fruit de notre aventure y est encore. Je te regarde en silence, je te contemple dans ta splendeur évidente. Tu ne dis rien, mais je sais que tu es satisfaite, fière. Je sais que tu recommenceras avec le même plaisir, avec la même envie, que tu ne cesseras jamais de me combler avec tes caresses uniques. Tu t’éloignes vers ta vie en attendant qu’elle croise à nouveau ma route très bientôt, ce soir sans doute. Et à cet instant précis, en contemplant ta silhouette qui se déplace avec la grâce d’une reine vers d’autres horizons, je sais que je suis la brosse à dents la plus heureuse du monde.

Fin

Laisser un commentaire

A propos d' Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.

Voir Aussi

La Tentation

— Pourrez-vous me réserver une place sur votre couchette ? chuchote tout prêt de mon oreille une très …