Orgasmes Multiples : Les Hommes Aussi Peuvent se Réjouir de Pouvoir Re-jouir !

On raconte souvent que dans la course au plaisir entre les deux sexes, les hommes tirent mieux leur épingle du jeu. Parce qu’ils sont favorisés par les joies mécaniques de la secousse du pénis par rapport aux subtils enjeux du plaisir féminin par pénétration. Et pourtant, de nombreuses femmes cachent un atout majeur dans leur manche, à savoir la possibilité de pouvoir, avec un peu d’entraînement, avoir des orgasmes multiples

Mais les hommes sont-ils réellement exclus de cette enviable déferlante de plaisir ?

En mélangeant philosophie, religion et techniques mentales, les Chinois et les Indiens ont développé divers courants de pensées à l’opposé de nos fonctionnements occidentaux. Ainsi, dans le Taoïsme ou le Tantrisme, même si le sexe n’est pas la finalité, on trouve la description de quelques pratiques pour que ces messieurs améliorent leurs érections, prolongent leur plaisir ou connaissent l’orgasme multiple ! Voici donc quelques pistes orientales comme occidentales pour goûter à cette extase qui se répète.

Les philosophies orientales

Le Taoïsme et le contrôle de l’éjaculation

Selon la philosophie taoïste, le sperme est une réserve d’énergie vitale qui doit donc être conservé autant que possible dans le corps. Cette croyance a conduit les Taoïstes à développer une série de techniques visant à retenir l’éjaculation : depuis le simple coït interrompu qui consiste à exercer une pression au niveau du périnée pour empêcher le sperme de s’échapper, jusqu’à la contraction consciente des muscles du même périnée. En retenant ainsi son éjaculation, on s’offre la possibilité de remettre le couvert encore et encore !

L'injaculation

Injaculer ou l’Art de Retenir Ceux Qui Partent

LIRE LA SUITE
Le Tantrisme et la « vallée de l’orgasme »

Le tantrisme propose une approche bien différente du sexe que nous avons l’habitude de pratiquer puisque l’orgasme n’est pas l’objectif. Le sexe tantrique consiste en un contact prolongé entre les deux partenaires qui n’implique pas forcément de rapport sexuel dans le sens où on l’entend habituellement.

Le pénis reste immobile dans le vagin pendant un temps suffisamment long pour créer une « réaction chimique » entre les deux amants. Le résultat est un plaisir qui se répand dans tout le corps et que l’on appelle « la vallée de l’orgasme » par opposition à l’orgasme que nous connaissons.

Le sexe tantrique met l’accent sur quatre manières d’atteindre cette sensation : la concentration, les sons, la respiration et le mouvement. La respiration est la principale différence dans nos approches sexuelles occidentales. On associe l’excitation à une respiration accélérée, brutale. Plus on est excité, plus la respiration est courte. Mais le tantrisme prône une respiration lente et profonde. Une recommandation logique puisque la respiration profonde permet de mieux oxygéner les muscles et le cerveau.

Ce type d’orgasme est à rapprocher de l’orgasme multiple dans la mesure où il peut être répété ou même combiné avec un orgasme plus classique, une façon d’associer les saveurs orientales et occidentales !

Le tantrisme

Le Sexe Tantrique ou l’Art du Plaisir qui Fait Corps Avec l’Esprit

LIRE LA SUITE

La pratique

Orgasme et éjaculation

On a l’habitude de dire que l’une des principales différences entre l’orgasme féminin et l’orgasme masculin réside dans le fait que chez les dames, il n’implique pas (le plus souvent) d’éjaculation.

En réalité, c’est une erreur d’associer l’éjaculation à l’orgasme. Il peut y avoir orgasme sans éjaculation et éjaculation sans orgasme. L’éjaculation n’est pas la cause de l’orgasme mais une forme de reflet qui apparait quelques secondes après.

La période réfractaire

La période réfractaire représente le laps de temps qui suit l’éjaculation et durant lequel il est physiquement impossible pour l’homme d’avoir une érection et donc un orgasme. Cette latence n’existe pas chez la femme et c’est à cause de cette différence que certains pensent que les femmes peuvent avoir des orgasmes multiples à l’inverse des hommes. Et pourtant, il existe une solution…

Il faut apprendre à gérer l’instant crucial en trouvant le moment exact où l’orgasme s’apprête à entraîner l’éjaculation, afin de stopper la machine. Les spasmes orgasmiques seront un peu mis à l’épreuve, mais l’absence d’éjaculation permettra au pénis de rester en érection et donc de pouvoir remettre le couvert. Il est vrai que c’est plus facile à dire qu’à faire…

La technique

Certains hommes ont une période réfractaire extrêmement courte qui leur permet de retrouver une érection propice à l’extase répétée en un rien de temps. Ces chanceux sont malheureusement rares.

Pour le commun des mortels, une solution consiste à travailler ses muscles pubo coccygien, à savoir les muscles du périnée qui permettent de se retenir quand on a envie d’uriner. En faisant des exercices de Kegel, vous renforcez ces muscles. Et si vous apprenez dans le même temps à identifier le « point de non retour », vous serez bientôt en mesure de contrôler vos orgasmes.

Afin de maintenir l’excitation après l’arrivée du premier orgasme, vous pouvez vous aider d’un sex-toy et poursuivre la stimulation des zones érogènes afin de rester concentré sur l’objectif extatique.

Muscler son périnée

Muscler le Périnée Masculin Avec les exercices de Kegel : Pourquoi et Comment?

LIRE LA SUITE

Un agréable entrainement

Les orgasmes multiples demandent de l’entraînement avant de les voir venir vous submerger par vague chaque fois que vous claquez des doigts. Que vous optiez pour la méthode orientale ou que vous préfériez annihiler votre période réfractaire, vous allez devoir apprendre à mieux connaître votre corps, ses réactions, ses zones érogènes, et le processus mental qui le pousse à jouir. Un long apprentissage, mais qui saura vous régaler tout du long !

Les orgasmes multiples

L’Orgasme Multiple ou l’Art de Jubiler, Rejubiler, re-rejubiler, re-re-rejubiler…

LIRE LA SUITE