X

Sexe et Odeur : Quels Facteurs peuvent affecter l’Odeur de votre Vagin ?

Last updated:

Lorsque vous associez deux personnes (ou plus) qui transpirent et gémissent se donnant mutuellement du plaisir, des odeurs (plus ou moins agréables) émergent forcément dans la pièce. La plus grande partie de ces odeurs émane de vos organes génitaux, car – même si nous n’allons pas jusqu’à dire qu’ils sentent mauvais – ils dégagent une odeur très particulière.

Si l’on prend plus particulièrement en compte les vagins, leur odeur peut varier évidemment (d’une personne à l’autre, en fonction des situations…) Elle peut être plus ou moins forte mais n’est « normalement » pas désagréable. Il existe plein de raisons pour lesquelles l’équilibre naturel du vagin peut être perturbé et causer des odeurs moins agréables. Les causes sont souvent facilement identifiables et faciles à résorber.

Cet article n’entend en rien se substituer à l’avis d’un ou d’une professionnel(e) de santé qu’il ne faut pas hésiter à consulter.

Un nouveau partenaire

On en dira ce que l’on veut mais les êtres humains sont généralement pleins : d’idées, d’espoirs, de rêves, d’émotions, de pensées – et de chimie. Vous avez votre propre composition chimique, tout comme chacun de vos partenaires. Les fluides que nous sécrétons, comme les sécrétions vaginales ou le sperme, dégagent des odeurs et lorsqu’ils se mélangent, ils donnent naissance à une toute nouvelle odeur.

Le fluide vaginal, en particulier, est acide sur l’échelle du pH, tandis que le sperme est légèrement alcalin. Le mélange de ces acides et de ces alcalins affecte grandement la composition chimique de l’intérieur du vagin et en modifie l’odeur. Si votre nouveau/nouvelle partenaire a également un vagin, le mélange des fluides vaginaux (et donc l’équilibre unique du pH de chaque partenaire) peut également affecter votre échelle de pH personnelle.

En fait, le déséquilibre du pH du vagin est une cause très fréquente de changement d’odeur. Le pH peut être facilement perturbé et pour de nombreuses raisons. Si votre nouveau/nouvelle partenaire a également un vagin, l’échange de fluides vaginaux modifiera le pH naturel de votre vagin, qui pourra alors dégager une odeur inhabituelle après les rapports sexuels.

Une brève remarque à ce sujet : l’échange de fluides d’un vagin à l’autre peut se faire en partageant des jouets sexuels. Nous tenons à souligner que cette pratique doit être évitée autant que possible, surtout avec de nouveaux partenaires dont vous ne connaissez pas le passé sexuel. Vous pouvez bien sûr les partager, mais nous vous recommandons vivement les nettoyer soigneusement lorsqu’ils passent de partenaire en partenaire.

Votre pH vaginal est déréglé

L’équilibre du pH vaginal est naturel et spécifique à votre vagin. Il peut être perturbé par différentes causes – autres que l’intimité partagée avec un ou une nouveau/nouvelle partenaire. Par exemple, le stade de votre cycle menstruel peut faire fluctuer votre pH. Il peut aussi être perturbé par la prise d’un nouveau médicament, notamment un contraceptif hormonal. Selon de nombreuses femmes, le fait de manger beaucoup d’ail ou d’oignons peut modifier leur odeur, tout comme le fait de manger des asperges ou de boire un peu trop d’alcool.

Êtes-vous un peu… sale ?

On ne veut pas avoir l’air de vous accuser de prendre trop peu de douches ! Mais par exemple : est-ce qu’il vous arrive d’avoir des relations sexuelles après une séance de sport intense pendant laquelle vous avez transpiré ? Si oui, vous savez que les odeurs vaginales peuvent être plus fortes qu’à l’accoutumée. Comme le reste de votre corps, votre vagin dispose de glandes sudoripares. Lorsque votre sueur se mélange avec celle de votre partenaire, avec ses fluides et les cellules de sa peau, il y a fort à parier que vous vous ruiez vers la douche après ces exercices sportifs d’un genre particulier.

Par ailleurs, avoir des rapports sexuels très peu de temps après une précédente séance de sexe (sans nettoyage entre les deux) peut entraîner une infection, qu’il s’agisse d’une infection à levures ou d’une vaginose bactérienne – aussi appelée VB.

Gare aux infections !

Votre vagin contient une petite quantité de levures, ainsi que des bactéries et un champignon appelé candida albicans. Il arrive que cet équilibre soit rompu, souvent avec le port de vêtements humides ou une exposition prolongée de la région de l’aine à l’humidité (la prise d’antibiotiques peut également perturber cet équilibre). L’augmentation de la quantité de candida dans votre vagin n’est pas seulement inconfortable, elle affecte aussi son odeur.

Heureusement, une candidose est facile à traiter grâce à des remèdes en vente libre très efficaces pour résoudre le problème. Cependant, si le médicament ou le traitement de votre candidose ne fonctionne pas, il faut consulter un médecin sans tarder car vous souffrez probablement d’un problème plus grave : la vaginose bactérienne.

La vaginose bactérienne se produit lors d’une prolifération bactérienne dans le vagin, ce qui entraîne un grand nombre de symptômes communs à la candidose. Cependant, comme la vaginose est bactérienne et non fongique, les traitements contre les candidoses ne soulageront pas les symptômes. Ceux-ci sont généralement une sensation de gêne et/ou de brûlure lorsque vous faites pipi et une intense odeur de « poisson ». Si vous pensez souffrir d’une vaginose bactérienne, consulter votre médecin sans tarder. Il ou elle pourra vous indiquer la marche à suivre.

Sur le même thème :

Quels goûts ont les sécrétions vaginales ?

Petit manuel de l’anatomie féminine. Quand le vagin n’est pas tout…

10 explications à un vagin trop sec pendant la galipette

8 causes d’une vulve qui démange

15 conseils d’importance capitale pour être à cheval sur son hygiène vaginale