Une Aventure en Vis-à-vis – 3ème Partie : Du Plaisir d’ici et de là

L’appartement est presque entièrement rangé. J’ai monté des armoires, poussé des canapés, branché des écrans, fait des petits trous dans les murs pour y accrocher mes cadres. Il reste quelques cartons à jeter dans l’entrée. Ce soir, j’attends Bruno, assise sur mon canapé devant les fenêtres, en train de siroter du vin rouge. Je regarde paresseusement l’immeuble d’en face. Jasmine et Louis sont en train de dîner. Je vois leurs ombres derrière le rideau. Je lève mon verre vers eux mais ils ne me voient pas. Je repense encore à mes ébats avec Louis, au doux clitoris de Jasmine et je sens mes seins pointer sous mon soutien-gorge.

vis-à-vis

Enfin, Bruno arrive. Je suis déjà très excitée par l’idée que je me fais de la soirée. Après quelques verres et une discussion cordiale, amicale sur les nouvelles mesures gouvernementales pour lutter contre le changement climatique, trop peu coercitives selon mon hôte, je décide de téléphoner à Jasmine. Je lui explique que je suis avec un ami et que j’aimerais les voir. A l’autre bout du fil, je l’entends rire.

Un quart d’heure après, ils sont sur le pas de ma porte. Jasmine porte un long manteau bleu et je me doute qu’elle est nue en dessous. D’ailleurs, dès qu’elle s’assoit, ses longues jambes nues et prometteuses s’offrent à notre vue. Louis lui porte un pantalon de smoking et une chemise en blanche. Il sent bon. Bruno les reconnait sans attendre et devient tout rouge mais après quelques verres, nous sommes rouges tous les quatre.

Je profite de ma proximité avec Jasmine pour passer une main sous son trench. Elle semble apprécier et écarte les jambes, ce qui laisse Bruno observer son entrejambe qui mouille de plus belle à chacun de mes mouvements. Louis nous regarde, rieur, du coin de l’œil et semble vouloir me mettre aussi à l’aise que sa compagne. Il approche sa bouche de mon entrejambe et la sensation de sa langue qui passe doucement contre mon sexe me rappelle l’étreinte passée et le régal qu’elle fut.

Bruno s’approche de Jasmine et se met à la lécher également. Alors, Jasmine me prend la main et je sens comme une force de communion qui se transmet d’elle à moi : chacune dans son plaisir et si proche l’une de l’autre. Puis, nous nous embrassons. Ses lèvres sont fraiches et sa langue précise, sensuelle, délicate. Nous retenons ce moment de grâce, tendre et sirupeux, jusqu’à ce qu’il s’enfuie pour laisser place à un vrai désir de chair.

Bruno et Louis enlèvent leur pantalon en même temps. Les deux bandent déjà fort. Jasmine prend la verge de Bruno dans la bouche. Nous les regardons docilement, Louis et moi. Puis, cédant à une pulsion, Bruno demande à Jasmine de se retourner. Il la prend fermement par les hanches et s’engouffre en elle. Je m’offre alors à Louis dans la même position, sur le même canapé. Jasmine me prend encore la main.

Nous sommes côte à coté, en train de nous faire chevaucher par nos deux athlètes. Je gémis et elle se joint à moi. Louis est très en forme, j’imagine sa verge luisante aller et venir dans mon vagin. Je regarde Jasmine se courber sous les coups de rein de Bruno qui prend un plaisir immense, ça se voit, je le connais, et cela m’excite de plus belle.

Les seins de Jasmine se bousculent sur le canapé. Je commence à les lécher. Elle me caresse les cheveux. Je la sens douce et brûlante en même temps, tout comme la queue de Louis. Nos étreintes sont longues, intenses, vibrantes. L’orgasme ne vient pas tout de suite, pas comme l’autre fois. Nous échangeons les hommes et les positions.

Mes jambes accrochées à ses épaules, Bruno me pénètre furieusement. Je sens les mains de Jasmine sur moi qui me caressent. Puis, elle s’engouffre dans le bas de mon dos et commence à titiller mon anus. Quand elle arrive à faire passer un bout de son doigt dedans, alors le plaisir sexuel se transforme en expérience corporelle. Je ne gémis plus, j’appréhende cette nouvelle jouissance. Bruno ressent ma plénitude. Il me pénètre alors comme un fanatique, un fou et je me délecte dans cet univers merveilleux.

« Tu aimes ? » me demande Jasmine. Oui, oui, oui, il n’y a pas assez de oui dans ma réponse. J’aime, je découvre ce plaisir fabuleux et je m’en délecte. Jasmine regarde Louis d’un air entendu. Jasmine me couche sur le ventre. Elle commence à me lécher par-dessous et Louis commence à me malaxer l’anus. Doucement, puis fermement, il entre son engin dans mon anus. Je résiste un peu au début et puis il imprègne son sexe de lubrifiant, ce qui l’aide à rentrer.

Grâce à Jasmine et à Louis, je connais le plaisir anal, qui est plus plein, plus intense, vibrant, profond que le plaisir vaginal. Je sens comme une vanne s’ouvrir dans mon cerveau et toute cette partie si longtemps inexploitée de ma sexualité me semble pourtant si délicieuse. Jasmine est en train de lécher Bruno qui caresse ses cheveux et se laisse happer par cette intimité.

Je me touche le clitoris lentement et fais altérer le plaisir d’ici et de là. Je parviens rapidement à un orgasme et Louis aussi. Bruno applaudit, Jasmine sourit.

Nous nous embrassons alors tous les quatre, nous sentons tous la sueur. Nous partageons encore quelques instants de complicité, nus et groggys sous un plaid. Nous nous caressons les jambes, les hanches, j’embrasse Jasmine qui m’a tellement libérée avec son doigt discret. Et oui, rien n’égale le fait d’avoir des voisins éduqués…

Fin

Juliette LanzArticle écrit par Juliette Lanz

Juliette Lanz naît en été au milieu des années 80 à Paris. Elle y vit son enfance et son adolescence puis, attirée par le large, décide de s’installer d’abord à Lille, puis à Nuremberg en Allemagne. Elle travaille comme traductrice pour diverses maisons d’édition.