10 Explications à une Crise de Larmes Soudaine en Pleine Galipette

Alors que l’orgasme grimpe en vous progressivement, prêt à vous envahir le corps et à vous laisser sans voix, le souffle coupé et les membres irradiés, voilà que les choses prennent une tournure inhabituelle, voire extrêmement troublante : vous fondez en larme !

Pourquoi, alors que vous profitiez pleinement de votre galipette, le lacrymal a-t-il pris le pas sur le vaginal ? Comment se fait-il que les sécrétions humides se soient déplacées de votre entrecuisse à votre visage ?

pleurer pendant le sexe

Quelques spécialistes se sont penchés sur cette question des pleurs pendant l’amour et ont partagé leur savoir avec les journalistes du magazine américain « Women’s health ». Car si l’on associe souvent les larmes à la tristesse, elles sont en réalité avant tout la manifestation d’un trop-plein émotionnel qui cherche à s’exprimer. Voici les 10 explications aux larmes pendant le sexe !

1) La fluctuation hormonale

Vos hormones peuvent parfois jouer aux montagnes russes, comme en cas de grossesse ou de traitement contre l’infertilité, ou même en période prémenstruelle. Ces mouvements hormonaux importants qui agitent votre corps peuvent vous conduire aux larmes sans prévenir, que vous soyez en train de regarder la télé, de faire vos courses ou de vous ébattre follement…

2) L’alcool

Nous savons tous que l’abus d’alcool n’est pas bon pour la santé, mais on a parfois tendance à s’en servir pour se donner un peu confiance et chasser les inhibitions qui nous freinent. Et voilà qu’après quelques verres et un courage exagéré, vous êtes en train de chevaucher follement l’homme de votre nuit. Et vous fondez en larme. La psychologue Sarah Nasserzadeh, spécialiste des questions de sexualité, explique ainsi que l’alcool désinhibe même les émotions les plus enfouies. Alors l’association alcool et sexe peut entraîner une éruption émotionnelle et des larmes soudaines.

3) La relaxation

Une des raisons qui rend le sexe tellement bon est le contraste entre la tension de vos jours et la détente de vos nuits. Alors que nos journées sont ponctuées de contraintes et de soucis qui nous stressent, le sexe nous offre une parenthèse de bien être relaxant. Cette baisse de stress soudaine peut entraîner une crise de larme comme l’explique Laura McGuire, sexologue, dans le cas d’une relation sexuelle, mais également pendant un cours de yoga ou durant un massage.

4) L’hyper connexion

On se sent parfois tellement connectée à son partenaire, qu’on n’a pas de mot pour l’exprimer. En revanche, on a des larmes, explique Sarah Nasserzadeh. Le sexe offrant une connexion intense entre les amants, le corps peut choisir cet instant pour exprimer ses émotions sous la forme de pleurs. L’ocytocine, une hormone de plaisir sécrétée pendant les ébats, procure confiance, bien être et empathie, facilitant ce sentiment de communion intense.

5) Le deuil

Que ce soit la mort d’un proche, d’un animal de compagnie, un chagrin d’amour pas encore digéré, un événement traumatisant… nous pouvons avoir plusieurs bonnes raisons d’avoir besoin de faire le deuil. Et parfois, cela se traduit par la nécessité de pleurer. Au moment de la galipette où nous sommes, littéralement, à fleur de peau, ce besoin peut soudainement se matérialiser !

6) Quand ça fait mal

En vous voyant pleurer subitement, votre partenaire risque de se sentir responsable, et dans le cas présent, il aura raison ! En effet, le sexe peut parfois faire mal. Manque de lubrifiant, préliminaires bâclés, désir pas tout à fait au top… cela peut entraîner des douleurs ou des irritations au niveau du vagin. La douleur mêlée à la frustration pourra ainsi faire monter les larmes aux yeux. Si cela se reproduit, cela peut être le signe d’un problème de santé et il vous faudra alors consulter un médecin.

7) Quand ça fait du bien

Les adeptes de BDSM qui aiment mettre un coup de fouet à leurs galipettes, avec délicieuses fessées ou bondage à nœuds serrés, pourront en venir aux larmes tant la douleur est à la fois forte et délicieuse… Le plaisir et la douleur activent la même zone du cerveau, comme l’explique Rachel Wright, psychologue spécialiste du couple. On peut donc tout à fait pleurer de douleur tout en prenant son pied !

8) La honte ou la culpabilité

Sarah Nasserzadeh raconte avoir rencontré dans son cabinet des femmes qui pleuraient pendant l’amour parce qu’elles avaient le sentiment qu’elles ne méritaient pas ce plaisir. Soit parce qu’en tant que mère, elles pensent qu’elles devraient être en train de s’occuper de leur enfant plutôt que de jouir, ou parce qu’une éducation religieuse trop stricte les empêchent de considérer le plaisir sexuel comme une sensation autorisée.

9) L’excès de joie

Peut-être que vous sortez d’une période difficile, ou peut-être que cette galipette est la meilleure que vous n’ayez jamais eue… Et voilà qu’entre deux orgasmes, vous fondez en larme de tant de bonheur qui vous inonde. Les larmes sont alors la manifestation de la gratitude, de la joie et du bonheur qui vous envahissent. Rien de désagréable !

10) Le traumatisme qui ressurgit

Laura McGuire explique que les traumatismes sont profondément enfouis dans nos esprits et notre mémoire, qu’il est impossible de nous en souvenir à moins qu’un événement particulier déclenche le rappel. Ainsi, si vous avez vécu une agression sexuelle enterrée par votre esprit, son souvenir peut ressurgir pendant que vous faites l’amour, entraînant cette montée de larme involontaire. Si vous n’arrivez pas à comprendre d’où viennent ces pleurs mais que vous ressentez de la peur, ou une menace, cessez votre galipette pour reprendre vos esprits. Cela peut être le signe que votre subconscient cherche à vous dire quelque chose.

Comme une madeleine

Les pleurs ne sont donc pas toujours le signe que les choses vont mal et peuvent être la traduction de nombreux sentiments. Alors si votre partenaire est figé dans sa galipette par vos larmes soudaines, partagez avec lui les causes de ce déversement pour ne pas l’affoler. Et si vous ne parvenez pas à le lui expliquer, tant vos pleurs incessants vous empêchent de parler, sortez votre smartphone, dirigez-vous vers cet article et pointez du doigt le cas qui vous correspond !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.