BLOG / Pour le Plaisir / Conseils Coquins / Goûter le Plaisir en lui Tournant le Dos ou l’Art de la Fessée Erotique

Goûter le Plaisir en lui Tournant le Dos ou l’Art de la Fessée Erotique

Parmi la multitude des jeux érotiques auxquels s’adonne l’humanité depuis qu’elle en a l’occasion, la fessée a une place à part, un rang privilégié, une aura particulière qui lui confère l’indulgence des moins aventureux et la reconnaissance des explorateurs érotiques. Son caractère gentiment méchant, à peine douloureux, tout juste punissant, un tantinet coquin, un chouïa transgressif suscite une forme d’affection et de tendresse.

Les joies de la Fessée Coquine

La fessée est en quelque sorte la petite chouchoute des jeux coquins, celle qui en tente plus d’un et d’une, parce qu’elle mêle subtilement violence et douceur et parce qu’elle se pare d’une évidente pointe d’humour. Voici pourquoi et comment mettre la fessée au goût du jour dans votre couple d’aventuriers coquins !

Qu’est-ce qu’une fessée érotique ?

Il s’agit d’un jeu entre deux partenaires qui consiste pour l’un à molester le postérieur de l’autre et durant lequel chacun trouve émoustillement et plaisir. L’excitation sexuelle se retrouve à différents niveaux :

La soumission et la punition

Elles sont au cœur des jeux BDSM car elles jouent à la fois sur le rapport de domination et sur la pratique sadomasochiste. La fessée est l’exemple parfait à la fois dans le rapport de soumission indéniable du fessé, mais également parce qu’elle représente la punition par excellence !

Le scénario

En cherchant à justifier cette réprimande, le couple élabore des histoires qui expliquent cette fessée. La servante qui n’a pas bien servi, l’étudiant qui n’a pas bien appris…

Le contact physique

Les fesses étant une zone érogène de premier choix, celui qui reçoit la punition savoure ces caresses appuyées tandis que le partenaire qui inflige la correction entre en contact direct avec cette tendre zone sexuelle. De plus, dans la position classique de la fessée qui consiste le plus souvent à allonger le corrigé sur le correcteur, il est possible de laisser aller la main qui ne frappe pas vers d’autres contrées anatomiques…

L’ambigüité

Dans l’enfance, la fessée n’a aucun caractère de plaisir et est synonyme de punition désagréable. A l’âge adulte, une main qui entre en contact avec des fesses devient au contraire une forme de plaisir érotique. La fessée adulte joue donc sur l’ambigüité de cette frontière.

Quelques accessoires pour punir un postérieur

La main

Accessoire classique et qui a fait ses preuves, la main est le meilleur outil du débutant, car elle permet notamment un meilleur contrôle de l’intensité des coups… Une fois bien à plat, il n’y a plus qu’à l’abattre plus ou moins ardemment sur le derrière qui l’a méritée.

Le paddle

Il peut être en bois, recouvert de cuir, de métal… Sa surface plane permet des tapes larges sur les fesses. Plus douloureux que la main, il faut savoir l’utiliser avec mesure, du moins pas plus que ce que votre partenaire peut endurer.

Le fouet

Pour le claquage plutôt que la tape, le fouet existe sous plusieurs déclinaisons selon la puissance des coups que l’on veut infliger. Les lanières en cuir douce et très souples permettront d’être plutôt dans la solide caresse que dans la punition sauvage, alors que les lanières rigides ornées de clous seront réservées aux fessiers habitués…

Le Fouet Sensua

La cravache

Semblable à celles que l’on utilise pour faire avancer un cheval, plus rigide que les lanières d’un fouet même s’il existe là encore différents modèles, il faut savoir modérer ses élans et ne pas oublier qu’une tendre croupe humaine, tendre et rose n’a pas la résistance d’un garrot d’étalon de course…

L’accessoire détourné

Certains fesseurs « professionnels » recommandent également des objets plus classiques du quotidien tels que brosse à cheveux, cuillère en bois, tapette à mouches… C’est-à-dire tout ce qui peut faire un peu mal, mais pas trop !

Quelle zone fesser ?

Le Derrière désigne une région du corps assez vague et il est important de ne pas aller se défouler trop férocement en dehors de la surface de jeu.

De toute façon, rien ne sert de s’étaler, la zone érogène se limite à ce qu’on appelle la zone d’assise, c’est-à-dire cette partie molle et arrondie sur laquelle on s’assoit… En dessous, vous atteignez les cuisses et les nerfs sciatiques qu’il faut éviter de maltraiter, et au dessus, vous risquez de heurter le coccyx et les reins, ce qui est douloureux, absolument pas érogène et peu recommandé pour la santé.

Les règles du « Spanker »

Une véritable communauté

Le terme de « spanker » qui signie « fesseur » en anglais est souvent retrouvé pour désigner les personnes qui pratiquent cette discipline. Les anglophones disposent de moult sites internet et livres sur le sujet et il existe plusieurs communautés d’adeptes.

Fixer des limites

Tout comme la pratique des jeux BDSM dont la fessée est plus ou moins une branche, il est nécessaire de faire un contrat entre les deux parties qui définit les limites à ne pas dépasser et qui décrit les envies de l’un et l’autre en fonction des contextes (fessée en public ou en privé, avec accessoires ou sans…). Et pour sortir du jeu et revenir à la réalité à tout moment, un « safe word », mot magique qui stoppe tout, doit être préalablement établi.

Quelques scénarios pour vous mettre dans l’ambiance

Il n’est pas aisé de se mettre tout à coup à la fessée sans un contexte aidant à se plonger dans cette aventure coquine. Pour trouver un prétexte à cette agréable punition, choisissez une situation qui vous émoustille…

L’esclave insolent

Ce n’est pas parce qu’on est exploité qu’on a le droit de dire ce que l’on pense ! Votre esclave s’est montré presque familier, il ou elle connaît la sanction dans ces cas-là : une splendide fessée déculottée avec attouchements si l’humeur du maître(sse) s’y prête.

L’élève cancre

Voilà plusieurs minutes que vous tentez d’inculquer à votre élève quelques connaissances et qu’il semble plus intéressé par votre décolleté que votre savoir… Donnez-lui une bonne leçon ! Tant qu’il ne sera pas capable de réciter ce que vous lui avez enseigné, il subira le châtiment corporel prévu : une fessée déculottée sur vos genoux !

Le voleur attrapé

Tout juste rentré(e) chez vous, vous tombez nez à nez avec une ou un cambrioleur qui tente de vous échapper. Vous lui proposez un marché : vous ne dites rien à la police et vous faites justice vous-même… Qu’est-ce qu’une bonne fessée comparée à la prison ?

La secrétaire et ses erreurs

Inspirez-vous du film avec Maggie Gyllenhaal et rejouez les scènes de la secrétaire qui ne rédige pas suffisamment bien les courriers et que le patron est contraint de corriger (la secrétaire, pas les courriers).

L’infirmière et le pervers

Alors que vous tentez de faire une piqure au soi-disant malade, celui-ci ne cesse de mettre les mains là où vous ne l’avez pas autorisé. Comme il n’a pas l’air de comprendre vos plaintes, il est temps de lui donner la correction qu’il mérite. Il aime toucher vos fesses ? Vous allez prendre soin des siennes !

Quelques fessées célèbres

La fessée est une pratique dont on trouve déjà trace au moyen-âge dans divers fabliaux érotiques et plus tard, à l’ère anglaise victorienne, dans de nombreuses gravures érotiques que l’on se passe sous le manteau… La fessée a donc une présence littéraire et artistique forte depuis déjà plusieurs siècles et a eu également ces instants de gloire plus récemment :

En littérature érotique

« L’éloge de la fessée » par Jacques Serguine, paru en 1973, ou « Histoire de la fessée, de la sévère à la voluptueuse » de Jean Feixas. Deux ouvrages qui se consacrent avec humour à une étude de cette pratique. Et si vous avez fait partie des lectrices et lecteurs de « 50 Nuances de Grey », vous avez pu goûter quelques passages de jolies déculottées, la fessée faisant partie de ce qu’Anastasia accorde à Christian dans son contrat de soumission…

En bd érotique

« L’art de la fessée » dessiné par le célèbre Milo Manara et écrit par Jean-Pierre Enard nous fait suivre les aventures d’un homme et d’une femme adeptes de cette violente douceur.

En chanson

Georges Brassens lui a dédié une chanson intitulée sans détour : « la fessée». Plus récemment, Luce a également mis en musique sa vision de la fessée érotique dans une chanson du même nom.

Au cinéma

La plus belle apparition de la fessée dans le septième art est sans conteste dans le film américain de Steven Shainberg « La Secrétaire » avec Maggie Gyllenhaal qui se prend une franche et splendide correction. De quoi vous donner peut-être envie de vous initier vous-même à ce jeu culotté !

Aller Plus Loin dans L’Univers BDSM :

Laisser un commentaire

A propos d' Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.

Voir Aussi

7 Choses Étranges Qui se Passent dans le Corps Quand on Est Excité Sexuellement !

Vous avez sans doute déjà remarqué tout seul que lorsque vous êtes excité, votre respiration …