8 Aliments et Boissons qui Assassinent les Érections de Nos Hommes en Silence

Il arrive que certains messieurs connaissent un petit passage à vide dans leur vie sexuelle, une panne aussi désagréable qu’imprévue où le pénis refuse de remplir sa mission érectile. Le désir est là, mais la raideur ne vient pas.

Les causes de cette dysfonction peuvent être diverses : âge, manque d’entrainement du périnée, blocage psychologique ou mauvaise hygiène de vie et mauvaise alimentation… Car si certains aliments ont la réputation de pouvoir donner un petit coup de pouce à vos érections, d’autres au contraire pourraient contribuer à l’état flasque des choses.

Alors afin de démêler le bon du mauvais de ce qu’il y a dans votre assiette pour le bienêtre de ce qu’il y a dans votre caleçon, voici 8 aliments néfastes à vos érections.

L’alcool

Un petit verre pour le plaisir et la détente ne vous mettra pas popaul au ralenti. En revanche, l’abus d’alcool ne fait pas que nuire à votre santé… Trop d’alcool empêche le maintien du sang dans le pénis, or c’est précisément cet afflux d’hémoglobine qui contribue à le raidir. Une étude menée en Inde en 2007 a montré que 72% des hommes sondés ayant des problèmes de dépendance à l’alcool en avaient également du côté sexuel… Et une étude menée en 2006 par l’Université de Washington a montré que l’alcool avait une incidence néfaste sur la durée de l’érection.

La menthe

Voilà une feuille parfumée qu’on n’aurait pas crue capable de pareil méfait, et pourtant, l’abus de menthe peut nuire à vos érections. Elle contribue à baisser le niveau de testostérone, hormone nécessaire à monsieur pour rester présent durant la galipette. Du coup, si vous avez le pénis qui a des tendances à la mollesse, on mettra définitivement de côté le Mojito !

Les boissons sucrées et allégées

Une étude polonaise menée en 2011 avait mis en lumière le fait qu’il pouvait y avoir un lien entre les boissons sucrées et les dysfonctions érectiles. Trop de sucre raffiné d’une part et une incidence sur le poids des gros consommateurs d’autre part étaient ainsi responsables de ces pannes. Mais une autre étude conduite par l’Université du Michigan en 2013 a démontré que le « faux sucre » que l’on mettait en grande quantité dans les boissons allégées entrainaient de son côté une augmentation du stockage de graisse dans le corps… Or l’excès de gras dans peut rendre votre pénis difficile à mettre au garde à vous.

Les frites

Et tous les aliments plongés dans l’huile… Encore une fois, une consommation modérée ne vous rendra pas le sexe flasque à jamais. Mais l’abus de friture augmente les risques de cholestérol et donc de mauvaise circulation sanguine. Sur le long terme, les risques sont d’ailleurs autrement plus graves que la panne sexuelle… L’excès de gras entraîne également une diminution de la testostérone dans le corps, et donc une baisse du désir en plus des érections difficiles.

Le soja

Les isoflavones présents dans le soja ont des multiples vertus pour la santé, mais comme rien n’est tout noir ni tout blanc, ils peuvent également nuire aux érections… Ils augmenteraient en effet les niveaux d’œstrogène dans le corps et baisseraient ceux de testostérone. L’Université de Médecine de la prestigieuse Harvard a étudié les liens entre dysfonction érectile et soja sur les messieurs. Ils ont non seulement noté une corrélation entre la consommation de soja et les problèmes d’érection mais ils ont également découvert qu’après un an d’un régime moins riche en soja, ces messieurs retrouvaient toute leur puissance virile !

L’eau en bouteille

Ce risque concerne les bouteilles en plastique, car ces dernières contiennent du bisphénol A, un perturbateur endocrinien qui a des effets négatifs sur les systèmes reproducteur des hommes comme des femmes. Une étude venue de Slovénie et publiée dans le « Journal of Fertility & Sterility » a montré que les hommes qui avaient un fort taux de bisphénol A dans le corps avaient un sperme moins riche… Le bisphénol A influe sur le niveau de testostérone, rendant les érections et le désir plus incertains.

La charcuterie

Très riche en acides gras saturés, la charcuterie est aussi délicieuse au palais que mauvaise pour la santé… L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation recommande de ne pas en consommer plus de 25 grammes par jour. Trop de graisses saturées entraînent des risques de cholestérol et donc de mauvaise circulation sanguine. Comme pour les frites, popaul n’apprécie pas.

Le poisson d’élevage

Voilà déjà plusieurs années que les consommateurs sont avertis des dangers de consommer trop de poissons d’élevage et notamment de saumon… On trouve en effet dans leur chair tout un arsenal de substances à faire pâlir un labo de chimie. Des chercheurs de l’Université d’Indiana ont analysé la chair de saumons provenant de diverses fermes d’élevage d’Écosse et des Etats-Unis et y ont constaté la présence de 8 fois plus de PCB (polychlorobiphényles) que dans les saumons sauvages. La liste des méfaits de ces substances est longue, mais outre les cancers et les problèmes de fertilité, ils influent sur le niveau de testostérone et donc sur les érections de nos hommes.

Profiter de tout n’abuser de rien

Pas besoin de rayer définitivement ces aliments de votre liste de course, tout est question de modération. Tant que votre consommation est contrôlée et que vous n’abusez de rien, votre pénis n’en souffrira pas. Par ailleurs, la plupart de ces aliments et boissons néfastes pour les érections le sont aussi pour le corps en général. Alors même si madame n’a pas de raideur à entretenir, la même modération est de rigueur. Si vous êtes un couple de gourmets, plongez-vous plutôt sans retenue dans la dégustation des aliments aphrodisiaques !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.