BLOG / Pour le Plaisir / Conseils Malins / 8 Chansons sur la Masturbation Féminine Pour Embellir ses Évasions Solitaires

8 Chansons sur la Masturbation Féminine Pour Embellir ses Évasions Solitaires

Tout comme le vin avec le fromage ou les tortillas chips avec le guacamole, le sexe et la musique s’associent merveilleusement pour mettre le plaisir en avant. La musique sert parfaitement la galipette qui elle-même le lui rend bien en inspirant nombre de chanteuses et chanteurs !

Nous n’avons malheureusement pas toujours un mâle sympathique et serviable sous la main pour nous accompagner en musique dans de folles explorations voluptueuses, et l’on est parfois obligée de ne compter que sur nous-même pour une parenthèse de plaisir enchantée… C’est pour cette raison que nous vous avons sélectionné, mesdames, un petit éventail de chansons qui célèbrent la masturbation afin de vous offrir un accompagnement mélodique qui sublimera votre douce solitude…

Alain Bashung – Madame rêve

« Madame rêve d’atomiseurs
Et de cylindres si longs
Qu’ils sont les seuls
Qui la remplissent de bonheur 
»

Les premières paroles prononcées par la voix unique d’Alain Bashung évoquent sans équivoque l’escapade solitaire de cette dame qui aspire à être comblée dans tous les sens du terme… Une ode au rêve érotique. Allongée sur un lit immense débarrassé des couvertures, vos jambes écartées en grand, profitez de l’instant musical et voluptueux sans retenu, en utilisant un vibreur de type rabbit pour vous inonder littéralement de plaisir…

Lady gaga – Sexxxx dreams

« Quand je m’allonge dans mon lit
Je me caresse en pensant à toi
»

Ni détour ni message caché, les choses sont dites. A l’image du titre qui annonce lui-même la couleur… Une chanson façon transe qui offrira un bel accompagnement à votre escapade solo dans le noir complet, en alternant caresses douces et rythmes effrénés. Un vibreur aux plaisirs profonds sera l’outil adapté pour approfondir votre écoute musicale extatique.

Pink – Fingers

« Je me mords la langue pour ne pas crier
J’y suis presque et tu te retournes pour me regarder
Quand il est tard dans la nuit et que tu dors
Je laisse mes doigts se promener. 
»

Des pensées aux teintes roses, comme sa chanteuse. La voix sexy renforce le côté sensuel, même si le rythme est endiablé… Un mélange parfait pour des caresses debout, contre un mur, les doigts qui fouillent sous la jupe tout en laissant le corps se déhancher doucement. Ou avec un vibreur à télécommande pour danser et jouir à la fois, les mains libres et le corps électrisé.

Serge Gainsbourg – Variations sur Marilou

«  Elle se self contrôle
Son petit orifice
Enfin poussant le vice
Jusqu’au bord du calice
D’un doigt sex-symbole
S’écartant la corolle
Sur fond de rock-and-roll
S’égare mon Alice 
»

Une magnifique chanson de Gainsbourg, dite plus que réellement chantée. Les mots rebondissent à nos oreilles comme un poème sublime. A écouter lors de caresses solitaires tranquilles, où l’on explore les délices du clitoris à travers son pantalon, comme une parenthèse de plaisir qu’on ne cherche pas à pousser jusqu’aux confins extatiques.

Georges Brassens – Mélanie

« Ancienne enfant d’Marie-salope
Mélanie, la bonne au curé,
Dedans ses trompes de Fallope,
S’introduit des cierges sacrés. 
»

Voilà l’introduction (c’est le cas de le dire) de cette chanson qui narre les aventures de Mélanie, jeune demoiselle qui emprunte des cierges dans les églises, à des fins plus érotiques que spirituelles… Chanson paillarde pour amuser plutôt qu’hymne réel à la masturbation féminine, elle est assez peu propice à accompagner vos humeurs coquines de façon langoureuse ou rythmée. En revanche, les inconditionnelles de Brassens, de sa voix et de sa poésie seront touchées au plus profond d’elles-mêmes…

Ophélie Winter – Tout le monde le fait

« Tout le monde le fait
Tout le monde
Depuis que le monde est monde
On a les mains vagabondes. 
»

On repart quelques années en arrière avec cette chanson d’Ophélie Winter qui visait à insister sur la normalité de la masturbation. Le style, le rythme, l’orchestration… il y a un coup de vieux général très net mais pour les nostalgiques de la fin des années 1990, c’est un régal kitsh. Parfait pour une évasion onaniste en se remémorant ses amours de jeunesse…

Mylene Farmer – eaunanisme

« Mets l’ancre, l’ancre en moi
C’est si doux la brûlure
Là où ta main me touche, Eau
Et coule cette écume
De ma bouche. »

Le timbre de voix de Mylène Farmer est déjà en lui-même un appel à l’érotisme. Le titre évocateur confirme cette volonté sensuelle. En revanche, les paroles un peu moins limpides semblent quant à elles narrer une aventure de masturbation à deux, la demoiselle se faisant aider par des doigts extérieures… Une chanson parfaite pour une petite pause romantico-érotique avec sa ou son partenaire qui prend soin de notre plaisir…

Tweet- Oops, Oh my

Des paroles révélatrices pour qui comprend l’anglais, Missy Eliot expliquant en chantant avec entrain qu’elle doit retenir sa respiration tandis qu’elle se débarrasse de ses habits et qu’elle entame les caresses du côté de ses jambes… Une chanson idéale pour une évasion digitale en solitaire à un rythme lent et régulier, ou avec un vibreur à mouvements ondulatoires qui remue dans un même tempo langoureux.

Do ré mi fa sol haaaaa….

La musique adoucit les mœurs, la masturbation est bonne pour la santé, vous ne pourrez sortir que comblée d’une aventure solitaire en musique. Ajoutons à cela que les émotions provoquées par la musique stimulent l’imaginaire pour mieux vous plonger dans vos rêves érotiques à l’origine de vos plaisirs… Un délicieux cercle vertueux qui donne le la à l’extase !

Laisser un commentaire

A propos d' Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.

Voir Aussi

10 Idées de Surprises et Cadeaux pour une Saint-Valentin Unique !

À peine sortis des fêtes de fin d’année, voilà que la Saint-Valentin vient réquisitionner notre …