8 Études Scientifiques Majeures des Dix Dernières Années sur l’Amour et le Sexe

La deuxième décennie du premier siècle du troisième millénaire (vous suivez ?) n’est pas loin de s’achever à l’échelle de l’histoire de l’humanité. Alors nous avons décidé de partager avec vous les principales découvertes scientifiques coquines de ses dix dernières années pour un début de bilan.

8 etudes sur le couple

Le premier constat, encourageant, est que le sexe est plus pris au sérieux. Après avoir été boudé par la science pendant longtemps, on s’intéresse enfin (un peu) à nos copulations. Peut-être finira-t-on par en savoir autant sur le clitoris que sur notre système solaire ? Voici donc les 8 découvertes scientifiques coquines des dix dernières années qu’il faut retenir.

1) Les femmes sont plus heureuses en couple avec un moche

Une étude parue en 2017 et menée au sein de l’Université d’État de Floride a révélé que dans les couples qui fonctionnent, la femme est généralement plus gâtée par la nature que son homme… et aussi que ces femmes sont plus heureuses avec leurs hommes moins beaux.

Sur les 113 jeunes couples étudiés, les scientifiques ont réalisé que les hommes moins attirants compensaient en cadeaux, faveurs sexuelles, participations actives aux tâches quotidiennes… Et les femmes sont comblées ! A l’inverse, les femmes en couple avec des hommes trop beaux avaient tendance à vouloir suivre des régimes et à être toujours plus minces…

2) Si votre ex veut que vous restiez amis c’est peut-être un(e) psychopathe

Une étude menée par l’Université d’Oakland en 2016 dans le Michigan a mis en lumière le fait que les personnes dotées de traits de caractères à tendance narcissique et psychopathe aimaient garder leurs ex dans leur sillage. Et à des fins évidemment perverses et calculées…

A savoir l’éventuelle possibilité d’une galipette à l’occasion, une aide financière au cas où ou par désir de garder une forme de contrôle sur l’ex. Et l’étude précise que ce sont principalement les hommes qui ont ce penchant !

3) Les hommes homosexuels restent en couple plus longtemps que les hétérosexuels

Avec le mariage homosexuel est venu également le divorce homosexuel ! Et une étude menée en 2018 aux États-Unis au sein du « William Institute » de l’UCLA a mis en évidence le fait qu’au cours des douze dernières années, les couples hétérosexuels ont plus divorcé que les couples homosexuels masculins.

En revanche, ce sont les mariages lesbiens les plus touchés par les divorces avec 29,3%, c’est-à-dire presque deux fois plus que les mâles homosexuels qui sont à 14,5% ! Et du côté des couples hétérosexuels, les chiffres sont de 18,6%.

4) Les millenials seraient en pleine récession sexuelle

En 2018 est paru un article expliquant que les millenials, c’est-à-dire ceux qui ont 20 ans et un peu plus, font 2,5 fois moins l’amour que la génération précédente au même âge. 15% d’entre eux déclarent même n’avoir jamais eu de rapport sexuel. Cet article se basait sur une étude d’un psychologue, Jean M. Twenge, et sur les données d’un institut de sondage.

Ils ne sont cependant pas les seuls à moins copuler puisque entre 1990 et 2014, le nombre de rapports sexuels est passé de 62 à 54 par an. Ca fait tout de même toujours plus d’une fois par semaine… Et l’histoire ne dit pas si ces grands adultes pratiquent fellations, masturbations réciproques ou autre fessées érotiques à la place !

5) Nous avons tendance à viser plus haut en matière de cible amoureuse

Grâce aux applications de rencontres, nous avons pris l’habitude de tenter de mettre dans nos lits des Brad Pitt et des Miss France… Une étude parue en 2018 dans le Journal Science Advances a démontré qu’on passe beaucoup de temps dans les sites de rencontres à draguer plus beau que soi.

Les chercheurs ont analysé pour ça les échanges entre plus de 200 000 hommes et femmes hétérosexuels. En se basant sur un taux de « désirabilité » en fonction du nombre de demandes que recevait un homme ou une femme, ils ont réalisé que les membres tentaient de séduire des personnes 25% plus « désirables » qu’elles. Cette tendance se retrouve particulièrement chez les hommes !

6) Les fractures du pénis sont plus fréquentes chez les hommes infidèles

Une étude parue en 2011 dans le Journal of Sexual Medicine a ainsi révélé que les hommes avaient plus souvent des fractures du pénis en trompant leur partenaire. D’après le département médical de l’Université du Maryland, ce sont la moitié des hommes victimes de fracture du pénis qui se seraient brisé le chibre en plein coït extraconjugal.

Pourquoi est-ce si risqué de tromper sa partenaire ? L’explication donnée par les chercheurs est le contexte : Monsieur doit faire vite, et parfois, il doit faire ça dans des lieux peu pratiques… Alors dans la précipitation : crac.

7) Le divorce peut être mortel pour les hommes

Les hommes célibataires et divorcés auraient un taux de mortalité supérieur et seraient plus prompts à la dépression ainsi qu’à abuser de drogues et d’alcool… Leurs conduites sont globalement plus à risque.

Ils ont également un taux de suicide 39% supérieur et ils sont 10 fois plus susceptibles d’avoir recours à des soins psychiatriques ! On peut se demander en revanche si cette dernière tendance ne serait pas la cause de leur divorce et célibat plutôt que la conséquence…

8) Les couples qui partagent les tâches ménagères ont une vie sexuelle plus épanouie

Faire le ménage est bien plus sexy qu’il n’y paraît ! En 2015, des chercheurs de l’université d’Alberta ont découvert que les couples qui partageaient les corvées ménagères avaient une vie amoureuse beaucoup plus satisfaisante et qu’ils faisaient plus souvent l’amour !

Le partage des tâches permet d’instaurer un sentiment d’équité et de respect entre les deux partenaires. Les corvées ménagères ne sont agréables pour personne, mais quand on sait que chacun fait sa part, on n’a pas de ressentiment ! Or, en vouloir au partenaire est un des pires tue-l’amour…

Le futur du sexe du futur

LELO a de son côté parcouru pas mal de chemin en matière de révolution sexuelle cette dernière décennie ! Boules de Geisha intelligentes, stimulateur clitoridien sans vibration, masturbateur avec kit de développeur intégré… La science du sexe, ça nous connait. Alors si le futur du plaisir vous intéresse, laissez-vous porter par les dernières nouveauté de LELO !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.