Cuisinez votre libido comme il faut : Les aliments à éviter avant de faire l’amour

S’il existe des aliments aphrodisiaques qui boostent votre libido et peuvent transformer un simple repas en une soirée excitante,  il en existe d’autres qui affaiblissent vos émois et rendent la suite d’un repas moins érotique que prévu.

Pour du sexe en bonnes conditions, évitez ces aliments

Tous les aliments ne sont donc pas recommandés pour assaisonner votre vie sexuelle. En voici une petite liste à proscrire pour ne pas couper l’appétit… sexuel de votre partenaire !

Les durs à digérer

Le chou (chou de Bruxelles, chou, chou-rave, choucroute…)

Selon la légende populaire, les garçons naissent dans des choux, et les filles dans des roses. Même si le chou est un symbole de fécondité, il est à proscrire sous toutes ses formes lorsqu’il s’agit d’un dîner romantique. Ce légume appartenant à la famille des Brassicacées et riche en fibres, stimule le transit intestinal et provoque donc des flatulences. Pour éviter tout incident embarrassant, mieux vaut rester loin de cet aliment. De plus, la cuisson du chou dégage une odeur pas franchement aphrodisiaque rendant l’atmosphère de votre pièce peu propice à des faveurs sexuelles.

Les aliments trop gras

Tout ce qui est bon pour le cœur est bon pour la ferveur masculine, et inversement, tout ce qui est mauvais pour l’un est mauvais pour l’autre. Pour votre santé d’abord, évitez une alimentation trop riche en matières grasses. Pour votre libido ensuite, restez loin des frites et du bacon car les gras trans de ces aliments encrassent la circulation sanguine et affectent ainsi la capacité des hommes à être performants. Pour la femme, c’est le risque d’un organe génital moins irrigué et donc moins sensible au plaisir. Les graisses hydrogénés des aliments frits agissent également sur vos hormones et entraînent un taux de testostérone bas. Rappelons que pour l’homme comme pour la femme, c’est le niveau de testostérone, une hormone du désir, qui influencera l’envie de galipette.

Ceux qui sentent mauvais

L’ail

Cette plante aux multiples vertus médicinales et gastronomiques, autrefois utilisée également comme objet de superstition, pourrait bien vous jouer des tours si vous en abusez. Méprisé dans la Grèce Antique, l’ail était nommé « rose puante » à cause de sa forme et de sa forte odeur caractéristique qui se dégage de la bouche lorsque l’on en consomme.  Contrairement aux aliments frits présentés plus haut, l’ail est bénéfique pour le cœur car il active la circulation sanguine, ce qui est certes favorable à une érection du tonnerre, mais n’empêche pas l’effluve nauséabonde… Tueur d’haleine et donc tue-l’amour, l’ail est à consommer avec modération si vous prévoyez une partie de jambe en l’air.

Le fromage

Outre le fait qu’un fromage sorti du réfrigérateur ne dégage pas la même odeur que votre tarte aux pommes tout juste sortie du four, ce produit laitier contient des hormones appelées xénoestrogènes qui peuvent affecter votre vie sexuelle. En effet ces hormones perturbent l’équilibre hormonal naturel et influencent l’humeur et le désir sexuel. Les produits laitiers contiennent également de la sérotonine, hormone de bien-être qui vous attirera plus vers un canapé moelleux oisif que sous une couette molletonnée excitée. La sérotonine inhibe les neurones dopaminergiques ce qui entraîne une diminution du mouvement… Pas très recommandé si vous envisagez une suite des évènements agitée. Pour les plus fondus de fromage qui ne peuvent pas s’en passer, restez loin d’un Maroilles dont l’odeur saute au nez, optez plutôt pour une buchette de chèvre, douce en bouche et sans trop d’arrière-goût.

Ceux qui laissent des traces

Les herbes et les salades

Le romarin, le thym, la sarriette, le persil… autant de brindilles qui émoustillent vos sens et vos désirs. Certes ces herbes aromatiques nous aident à relever la saveur des aliments et à agrémenter plats et sauces que l’on a soigneusement préparés, mais méfiez-vous avant de rire à pleine dents. Souvenez-vous de la fois où vous aviez cette histoire tellement drôle à raconter et que tous les regards étaient rivés sur votre minuscule bout de salade coincé entre vos deux incisives. De quoi refroidir un premier rendez-vous avant même le plat principal… Alors avant de « déposer un sourire et un brin d’amour sur les lèvres » de votre jules, vérifiez qu’il ne vous en reste pas un entre les dents !

Le vin rouge

Symbole du romantisme et de la sensualité, le vin rouge fait partie intégrante d’un dîner en tête à tête. Nul besoin de s’éterniser sur les difficultés érectiles qu’entraine l’abus d’alcool sur les hommes, attachons-nous plutôt au côté tue-l’amour « visuel » de ce délicieux cépage. Si vous voulez garder un sourire éclatant tout au long de votre soirée placée sous le signe du désir, prenez garde ! A la fois tannique et acide, le vin est bien connu pour colorer les dents et les rendre ternes, alors avant de trinquer, assurez-vous que vos dents ne soient pas trop sensibles à ce genre de désagrément physique.

Ceux qui sont sucrés

Les céréales

John Harvey Kellogg, comme son nom l’indique, est le fondateur de l’entreprise Kellogg’s à l’origine des corn flakes. D’après les rumeurs, il les aurait créés pour diminuer le désir sexuel, nuisible pour la santé selon la croyance de l’époque (19ème siècle). Ce médecin américain partisan de l’abstinence sexuelle a créé sa propre société céréalière afin de concurrencer le petit-déjeuner traditionnel alors composé d’œufs, de viande et de divers aliments protéinés réputés « aphrodisiaques ». Et Mr Kellogg était sur la bonne voie puisque ces fameux flocons de maïs cuits sont pourvus d’une grande quantité de sucre, responsable d’une diminution du taux de testostérone. Alors si vous décidez de préparer un petit déjeuner surprise au lit, évitez les corn flakes et prouvez à monsieur Kellogg qu’il a eu tort de penser que les excès sexuels étaient mauvais pour la santé.

La réglisse

Cette plante aux racines aromatiques, encore appelée bois doux ou racine douce, est utilisée depuis des siècles dans la pharmacopée chinoise comme stimulant des facultés cérébrales. En revanche, la réglisse contient de l’acide glycyrrhizique qui peut être à l’origine d’un dysfonctionnement sexuel chez l’homme. En effet la glycyrrhizine possède un pouvoir sucrant 50 fois supérieur à celui du glucose qui, en grande quantité, peut réduire le taux de testostérone et aggraver ainsi l’impuissance, l’infertilité et le manque de libido chez l’homme.

Faites le bon choix

Vous êtes maintenant muni d’un savoir qui vous permettra d’éveiller ou au mieux de ne pas endormir les hormones de désir de votre partenaire, en choisissant judicieusement le menu de votre prochain dîner en amoureux.

Quelque soit votre choix de menu, un repas trop copieux, même à base d’aliments aphrodisiaques, est à éviter sauf si vous avez programmé une partie de scrabble dans les unes ou deux heures qui suivent. Un estomac plein peut créer une sensation d’inconfort, ou donner plus envie de dormir que de faire une sieste crapuleuse.

Alors mesdames, si ce soir vous avez décidé de vous occuper de monsieur, voici une recette facile et rapide : Pour bien cuisiner votre homme, faites le mijoter à feu doux, portez-le à ébullition puis conservez-le bien au chaud…

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.