Les Français et la Littérature Érotique : Quand le Coq Aime la Plume

Les Français lisent-ils de la littérature érotique ? Le gaulois aime-t-il qu’on l’émoustille au fil des pages d’un ouvrage égrillard ? C’est la question que l’on s’est posée au sein des éditions Labourdonnaye qui ont commandé à l’institut de sondage Opinonway une étude sur ce thème. C’est ainsi qu’un panel de franchouillards a répondu à diverses questions sur ce sujet cher au blog de LELO.

Les français lisent des histoires érotiques

Sur les 1029 volontaires composés à 48% d’hommes et à 52% de femmes, voici ce qui est ressorti des rapports entretenus par les Français avec la littérature coquine !

Plus d’un français sur deux

51% de nos compatriotes ont déjà lu un ouvrage érotique quand 29% en ont déjà acheté ! Et dans les deux cas, les hommes sont légèrement plus adeptes de la chose que les femmes. En ce qui concerne l’âge, il semblerait que cette lecture soit appréciée avec le temps : ce sont les 65 ans et plus qui en sont les plus grands amateurs puisque 65% d’entre eux en ont déjà lu (ils ont aussi eu plus d’occasions de le faire…)

Les bases sont claires : le français lit rose.

Où et comment ?

Sur la question du support, on peut dire que numérique et érotique vont de paire. En effet, 13% des achats de littérature coquine sont effectués en version numérique. C’est un score plus qu’honnête quand on sait que le numérique représente 2% du marché du livre actuellement. Ce sont les femmes qui sont les plus traditionnelles, elles affectionnent en effet plus la version papier que ces messieurs !

Et on s’en serait douté : les plus âgés sont les moins intéressés par le numérique, avec 10% des 65 ans et plus contre 16% des 18/24 ans.

Par ailleurs, 35% font leur achat littéraire coquin en ligne. Un chiffre élevé qui s’explique par le désir de ne pas exhiber ses goûts intimes à son libraire…

Seul ou accompagné

Si 70% des interrogés préfèrent lire des aventures coquines dans le bienêtre relaxant de la solitude que rien ne trouble, 30% apprécient la lecture à deux ! A noter que 25% souhaitent lire de l’érotique avec leur conjoint et 2% avec une autre personne que leur partenaire habituel… Et ce sont les plus jeunes les plus ouverts à la lecture en groupe !

Preuve en est que la littérature coquine a ce double avantage pour notre sexualité : elle entretient et développe les fantasmes pour le lecteur solitaire, et elle est source de jeu et d’émoustillement pour le couple en quête de bousculement de la routine.

Conséquences délicieuses

57% des français interrogés déclarent avoir déjà fait l’amour suite à la lecture d’un livre érotique ! Si vous doutiez des vertus pour le couple, voilà qui pourrait vous faire changer d’avis… 52% ont plongé dans le stupre en couple, 37% alors qu’ils étaient seuls et 7% au sein d’un groupe !

Les 18/24 ans sont les plus touchés par ce phénomène littéraire et coquin d’incitation à la galipette après lecture.

Partout et tout le temps

Si 69% des lecteurs dévorent leur ouvrage dans le confort de leur chambre, 2% n’hésitent pas à sortir leur livre dans les transports en commun et 3% dans des lieux publics ouverts de type rue, parc ou jardin… De quoi donner des envies exhibitionnistes à ceux qui cumulent la lecture en extérieur et en couple !

Et cette fois, ce sont les 25/34 ans les plus aventureux ! Ils sont 5% à lire coquin en plein air et 4% dans les transports en commun !

Amour toujours

Depuis le succès interplanétaire de « 50 Nuances de Grey », l’humain occidental s’est clairement détendu sur le sujet de la lecture érotique. Même s’il n’a pas attendu le 21ème siècle pour s’y intéresser… En effet, « Gamiani ou deux nuits d’excès » d’Alfred de Musset, au contenu on ne peut plus érotique, a été le livre le plus réédité au 19ème siècle avec plus de 40 éditions ! Les français et la littérature coquine sont donc une histoire de cœur et de corps qui dure encore et encore…

Les fantasmes

Le Fantasme Sexuel ou Quand le Corps s’Immisce dans l’Esprit

LIRE LA SUITE