Le Fantasme Sexuel ou Quand le Corps s’Immisce dans l’Esprit

Qu’ils soient multiples et effervescents, sans cesse renouvelés ou comptés sur les doigts d’une main, nous avons tous des fantasmes, des désirs plus ou moins secrets qui viennent prendre des aspects divers dans nos imaginaires coquins : images absolument pornographiques, sensations à peine sensuelles, situations bien définies ou perception floue mais stimulante…

Les fantasmes

Plus ou moins osés et faciles à réaliser, parfois rigoureusement interdits et inavouables à sa moitié, quelle que soit la forme que prennent les fantasmes, leur présence est nécessaire à l’épanouissement de notre vie érotique. Pourquoi sont-ils essentiels ? Faut-il les réaliser ? Est-il bon de tous les partager avec sa moitié ? Découvrez comment fantasmer en toute sérénité !

Pourquoi le fantasme est nécessaire ?

C’est le signe d’un bon équilibre psychique

Si vous avez l’imaginaire coquin en action, c’est que votre sexualité est active du point de vue psychique. Vous êtes disponible à la galipette et au désir et il ne reste plus qu’à vous abandonner dans les bras du partenaire pour gravir cette montagne érotique qui sommeille en vous et atteindre le septième ciel …

Le fantasme stimule l’imaginaire sexuel

Avoir la tête pleine de fantasmes permet de vous aider à explorer d’autres horizons érotiques. De même que penser à une ribambelle de plats succulents vous donnera envie d’aller goûter autre chose que des pâtes au beurre et stimulera votre appétit et votre plaisir de manger, l’esprit plein de scénarios excitants vous donnera des envies d’aventure et des chances supplémentaires d’accéder au plaisir…

Le fantasme pimente la vie sexuelle

Que ce soit à travers des scénarios coquins, en vous ébattant ardemment dans un lieu public, en vous envoyant en l’air dans un avion ou en vous initiant aux plaisirs du BDSM, faire basculer dans la réalité des bouts de fantasmes que vous partagez avec votre moitié vous permettra de donner un coup de pouce à votre libido !

Le fantasme renforce le plaisir

Certaines femmes, au moment où elles sentent l’orgasme approcher durant leurs galipettes, aiment imaginer qu’elles sont ailleurs, parfois au milieu d’une foule ou dans les bras d’un individu masqué… Ces fantasmes permettent de faire exploser davantage leur plaisir.

Le fantasme permet de flatter l’égo

Certains fantasmes prennent la forme d’un scénario où nous sommes le centre de toutes les attentions : cela peut être le fait d’être observé pendant qu’on fait l’amour par une foule admiratrice, ou être la préférée du harem, fantasme arrivé en deuxième position lors d’une enquête sur le sujet menée en 2006. Le fantasme gonfle alors notre égo pour notre plus grand plaisir…

Quels sont les différents types de fantasmes ?

Les plus ou moins classiques et réalisables

Ils correspondent aux fantasmes « avouables » et fréquents du type l’hôtesse de l’air qui veut vous parler en privé pour les hommes, le bel inconnu viril qui fait vibrer chacune des parties du corps avec fougue et douceur à la fois pour les femmes… Ou encore les envies d’exhibition, de bondage ou de soumission… Ces fantasmes qui, dans une certaine mesure, peuvent être réalisés et qui ne font de mal à personne.

Les fantasmes interdits

Certains fantasmes vont plus loin et apparaissent comme interdits, soit à vos yeux (le fantasme d’offrir sa partenaire à un autre), soit au nom de la morale (le mari de votre meilleure amie), soit par la loi (la fameuse écolière japonaise). Le désir a besoin d’interdits et le fantasme permet de nourrir ces interdits et d’éveiller l’excitation sans conséquence. Le fantasme n’est pas le désir que la situation arrive vraiment et si l’on proposait à un homme de prêter sa femme, même s’il s’agit d’un fantasme qui l’agite, il n’aura probablement aucune envie réelle de le faire !

Pourquoi il ne faut pas réaliser tous ses fantasmes ?

Dans le cadre des fantasmes réalisables, la question de savoir s’il faut les mettre en pratique est fréquente et les réponses délicates. Il est important de prendre en compte différents facteurs :

Garder quelques secrets

Certains fantasmes doivent rester secrets, y compris si vous n’avez pas l’intention de les réaliser. Inutile de dire à votre moitié que les pompiers vous font un effet ravageur, il risquerait de mal le prendre et de ne jamais les appeler même si votre appartement est envahi par les flammes… Lorsque vous partagez vos fantasmes, restez toujours évasifs et dans le général : l’uniforme plutôt que le pompier, l’inconnu plutôt que le voisin du 6ème

Le danger de l’idéalisation

Si vous avez toujours perçu l’amour sur une plage déserte paradisiaque comme le summum absolu de l’érotisme le plus parfait, ne tentez pas l’expérience et conservez le rêve. Si l’occasion se présente, que vous vous jetez dessus mais que votre partenaire, malgré toute sa bonne volonté (ou pire, sans conviction), vous laisse le goût d’une galipette de second plan, vous mettrez sur son dos votre trop grande déception…

Rester dans l’exceptionnel

Mettre systématiquement en scène tous ses fantasmes peut devenir problématique : Si vous n’aimez les galipettes avec votre homme que dans des situations imaginées où il endosse le rôle d’un autre, c’est peut-être que vos envies d’ailleurs dépassent le fantasme…

Quelques conseils pour vivre certains de ses fantasmes

Partagez vos envies

Mettez-vous d’accord sur le fait que chacun réalisera un fantasme du choix de l’autre, sur une petite liste proposée. Adaptez vos fantasmes à votre moitié. Tout le monde n’a pas l’âme libertine et si vous rêvez d’échangisme dans un club, mieux vaut avancer extrêmement prudemment…

Munissez-vous d’accessoires ensemble

Dans une boutique spécialisée ou sur internet, parcourez les possibilités d’objets pour pimenter vos galipettes : costumes pour vos jeux coquins, masseurs à télécommandes pour combler vos tendances exhibitionnistes, fouets ou menottes pour tenter de nouvelles aventures…

Lyla 2

Soyez réaliste

Si vous avez le fantasme de la galipette dans l’eau, trouvez le lieu et le moment opportun et ne foncez pas tête (et maillot) baissée à la piscine de votre quartier… De même, si vous rêver d’ébats dans un avion, n’oubliez pas à quoi vous vous exposez et pesez le pour et le contre. Soyez réaliste également dans vos attentes : si vous avez imaginé l’amour dans la nature aussi torride que  dans « Matchpoint » ou l’ébat sous la pluie aussi sensuelle que dans « 9 semaines ½ », n’oubliez pas que ce sont des films et que la réalité est souvent plus complexe : herbe qui gratte, fourmilière, flaques d’eau boueuses…

La différence du fantasme entre les hommes et les femmes

Les fantasmes masculins sont plutôt accès sur le visuel, sur l’excitation directe alors que les femmes ont l’imaginaire coquin plus complexe, avec un érotisme plus tourné vers la situation. Ainsi les courbes féminines et la vue d’un sein ou d’un sexe enflammera plus facilement un homme. Cela explique pourquoi filmer les ébats pour les visionner ensuite est un fantasme plus fréquent chez ces messieurs. En revanche, le bel inconnu surfeur sur une plage australienne sera un fantasme plus féminin car au-delà du sexe torride avec un apollon, il y a un décor plus installé dans le fantasme féminin.

Entre rêve et réalité

Notre jardin secret intime est plutôt bien fourni et il faut savoir faire le tri entre les fantasmes qui n’iront jamais plus loin que nos douces rêveries solitaires et ceux qui deviendront les bases solides de galipettes d’envergure orgasmique. Le fantasme est à la sexualité ce que la magie est à la science : la réalité est parfois bien plus exceptionnelle que la fiction !

Le Monde des Fantasmes :

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.