La Golden Shower ou l’Art Délicat de Prendre son Pipied

Au cas où vous n’auriez jamais entendu parler de la « Golden shower », littéralement « douche dorée » en français, le principe est très simple : c’est un jeu sexuel au cours duquel l’urine joue un rôle actif. Il peut s’agir d’une personne urinant sur une autre ou plusieurs autres ou d’une personne observant une ou plusieurs autres personnes en train d’uriner… Bref, la Golden Shower est une invitation à jouer avec la miction.

Conseils pratique pour le Golden Shower

Quel est l’intérêt érotique de cette pratique ? Comment procéder ? Existe-t-il des indications et des contrindications ? On vous dit tout sur cette pratique très pisse and love.

La puissance érotique de l’urine

Avant d’aller plus loin et de vous expliquer comment, on sent que pour certains, il va falloir d’abord commencer par le pourquoi… Voici donc les atouts coquins de la golden shower.

L’interdit

Comme nombre de pratiques sexuelles peu conventionnelles, l’une des principales sources de plaisir repose sur l’interdit bravé… Dans nos société occidentales très à cheval sur l’hygiène et la propreté, s’en aller sciemment se faire uriner sur le corps relève de la douce folie.

Le rapport soumission / domination

Il y a également un plaisir évident dans le rapport de pouvoir. La personne qui urine sur l’autre prend ainsi immédiatement le rôle de dominant, tandis que celle qui reçoit l’urine sur son corps est aussitôt dans la position de soumis… Une solution à la fois forte et non violente d’établir le rapport de force !

Les sens

Affirmer que certains aiment le goût et l’odeur de l’urine pourra en rendre certains sceptiques, même si c’est une vérité, mais on ne peut nier en revanche que l’urine est un liquide chaud qui pourra ainsi être très agréable sur la peau…

L’exhibitionnisme / voyeurisme

Encore une autre forme de rapport de force entre les deux partenaires : le partenaire qui urine devant l’autre endosse le rôle de l’exhibitionniste tandis que celui qui se rince l’œil (dans tous les sens du terme) jouit de sa position de voyeuriste…

Les scénarios coquins

On vous donne quelques pistes et on laisse votre imagination faire le reste : « Oups, pardon, madame, je croyais que c’était libre / c’est pas grave monsieur, vous pouvez resté » ou « Monsieur, je vois que vous vous apprêtez à uriner contre cet arbre, or c’est formellement interdit, on peut cependant trouver un arrangement… » ou encore « Maintenant que tu es solidement attaché, vilain cambrioleur, je vais un peu te torturer avant d’appeler la police, pour que tu me dises où tu caches ton butin… Tu aimes prendre des douches ? » et une petite dernière : « Je crois que je me suis fait piquer par des méduses à travers mon maillot de bain, il paraît que l’urine soulage la brûlure… »

Le spectacle

L’urine a également un autre atout coquin indéniable : elle sort du corps par nos sexes ! Elle bénéficie ainsi de l’aura coquine des alentours. En regardant le sexe urinant, on regarde d’abord le sexe, et en recevant ou en offrant l’urine, on partage une offrande en partie sexuelle…

L’intimité partagée

Uriner est également une activité particulièrement intime que l’on n’a pas l’habitude de pratiquer en public. Alors uriner devant quelqu’un ou en être le témoin renforce l’intimité entre les deux partenaires. On se découvre mutuellement même dans la situation la plus intime.

Le plaisir d’uriner

Quand on attend depuis longtemps, uriner est un plaisir en soi qui provoque un authentique soulagement… Ce n’est pas pour rien que l’on parle de « se soulager ». Et profiter de ce plaisir dans le contexte érotique alors que les corps sont nus et parés à en découdre, cela décuple ce plaisir.

Comment procéder pour une bonne « pipi party » ?

Buvez beaucoup d’eau à l’avance

Il faut attaquer la golden shower la vessie très pleine pour que le plaisir du soulagement soit exacerbé, mais aussi et surtout pour atténuer l’odeur et diluer l’urine. Vous aurez ainsi un pipi très clair et à peine odorant…

Evitez les aliments qui parfument l’urine

Pas d’asperge, pas trop d’alcool, on limite l’ail, on rationne le saumon et les choux de Bruxelles… Ce sont les principaux parfumeurs d’urine, mais chacun a ses petits secrets (certains ont l’urine qui sent la banane après avoir consommé ce fruit !). Donc à vous de prévoir le menu à l’avance pour éviter toute odeur désagréable non prévue.

Trouvez un lieu facile à nettoyer

Même si c’est tentant, il vaut mieux éviter évidemment d’aller faire votre douche d’urine dans votre lit ou sur le canapé du salon. Dans une maison, le meilleur endroit, c’est de très loin la salle de bain. Et si la météo le permet, vous pourrez en profiter dans la tiédeur de votre jardin, sous les yeux médusés de votre chien qui se demandera pourquoi vous essayer de marquer votre territoire par-dessus le sien…

Consommez avec modération

Contrairement à ce que la légende raconte, l’urine n’est pas stérile. Si vous en recevez un peu dans la bouche au milieu de votre jeu, vous ne risquez pas grand chose (même s’il peut toujours y avoir LA bactérie qu’il fallait éviter qui s’y trouve justement cette fois-là…) mais évitez d’en boire à grosses goulées. Si votre organisme l’a rejeté, c’est que sa consommation n’est pas franchement conseillée pour la santé.

Les IST existent aussi dans l’urine

Faites vos jeux urinaires avec votre partenaire attitré et fidèle dont vous êtes sûr de la bonne santé sexuelle. Certaines IST peuvent en effet être transmises via l’urine comme la chlamydia, la gonorrhée ou l’hépatite B… On vous proposerait bien de mettre un préservatif, mais ce ne sera pas pareil.

Pas de bobo

Si vous ou votre partenaire avez quelques bobos et plaies ouvertes sur le corps, remettez à plus tard votre petite escapade urinaire. Mieux vaut attendre que tout soit bien cicatrisé pour éviter une infection désagréable…

Pas d’attaque surprise

Comme toujours en terme de sexualité, on ne prend jamais le ou la partenaire par surprise ! Se faire uriner sur la tête n’est pas anodin et il faut être certain à 100% qu’on a l’accord du ou de la partenaire ! Cela peut en effet être vécu comme une véritable agression.

La technique de la douche

Si vous avez très envie de tester ce fantasme qui vous titille depuis un moment déjà, profitez d’une douche à deux pour proposer la chose à votre moitié. Sous le jet propre de la douche et avec du savon à proximité, c’est une bonne occasion d’essayer sans prendre de risque. Si le ou la partenaire qui reçoit l’urine réalise que finalement ce n’est pas trop son truc, il suffira d’un coup d’eau et d’un peu de savon pour que tout disparaisse…

Chantons sous la pluie

L’urophilie, puisque c’est comme cela qu’on nomme l’amour des jeux érotiques à base de pipi, n’est pas un fétichisme très compliqué à mettre en place. Nous avons tous une vessie, la plupart d’entre nous possèdent également une salle de bain… Toutes les conditions sont remplies pour une golden shower de premier ordre. Il ne manque que l’envie… Car l’urine n’a pas encore une aura particulièrement sexy et bon nombre d’aventuriers du sexe n’ont pas encore franchi le pas. Nous espérons cependant que ces quelques conseils vous auront permis de surmonter votre aversion pour cette averse ambrée…

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.
X