La première Sortie en Club Libertin Racontée par un Couple Adepte des Plaisirs Partagés

Que vous soyez libertins aguerris ou juste curieux de découvrir ce monde aux possibilités de plaisir infinies, la première sortie en club libertins est une étape phare de votre cheminement vers les plaisirs les plus inavoués. Il faut comprendre que la plupart des clubs sont des endroits glamours et sensuels, ils sont certes orientés vers le sexe mais jamais, au grand jamais vulgaires, c’est d’ailleurs un mot assez souvent banni dans le « milieu ».

premiere fois club libertin

Dans ces endroits réservés aux plaisirs de la chair, tout est possible oui, mais rien n’est obligatoire ! C’est ici, je pense, la règle essentielle pour un libertinage sain, il ne faut pas se forcer et tout ne doit être que source de bonheur partagé. Les couples libertins sont, en général, des couples très amoureux, porteurs d’un amour si pur et sincère qu’ils prennent du plaisir à voir ou à imaginer leur partenaire s’adonnant à la tentation du corps. La jalousie n’existe presque pas mais la compersion y est omniprésente !

Un couple deux passés

Je vais vous compter ma première sortie en club en couple. Nous avions avec ma partenaire chacun notre parcours érotique, nous étions déjà libertins avant de nous rencontrer. Surtout elle, car elle avait déjà fait plusieurs rencontres en étant en couple, plusieurs clubs avec son concubin de l’époque.

Moi j’étais plutôt un solitaire, participants à ces soirées, ou à des rencontres en groupe mais jamais en couple amoureux. Le premier club où j’allais partager celle que j’aime était pour moi une approche tout autre. Je ne suis pas de nature jalouse, je sais que ma femme plaît et la voir exciter d’autres hommes et d’autres femmes, me régale. Non, je n’avais plus peur de la décevoir, je savais à quel point cela était important pour elle, pour son mode de vie.

La phase d’observation

Nous nous préparons tous les deux avant la soirée. Chacun choisit la tenue de l’autre, chacun est fier d’être au bras de l’autre et frétille d’excitation à l’idée de coquiner avec d’autres belles personnes. Ce sera un magnifique body string en dentelle noir pour elle : un dessous qui la met extrêmement bien en valeur, tout en la laissant assez couverte pour susciter beaucoup de curiosité, des beaux talons vernis noirs à la semelle rougeté, le tout sublimé par des bas noirs classique mais toujours glamour ! Pour moi, c’est un costume, nœud papillon mais sans chemise, elle aime exhiber mon corps musclé aux autres.

Le lieu est beau, chaleureux, feutré et intimiste : un bar, une petite piste de danse où pour le moment, les gens s’observent, et le coin câlin qu’elle me fait visiter. On trouve des lits ouverts à la vue de tous ou des lits plus à l’abri des regards, de quoi s’attacher, une salle de bain très propre.

Nous commençons gentiment par un verre au bar, l’ambiance est détendue entre nous, nous rigolons, observons nos proies potentielles … Un couple attire notre attention et nous propose de les rejoindre autour de leur bouteille de champagne. Nous faisons connaissance, parlons de nos expériences de vie, tant celles verticales que celles horizontales. Nous commençons à danser. Le monsieur du couple préfère observer et me voilà pris en sandwich entre deux belles créatures féminines. Elles se frottent, se collent à moi, entre elles, s’embrassent puis m’embrassent à mon tour, je suis déjà torse nu mais j’ai très chaud.

Dans le vif du sujet

La chaleur monte en moi et je frémis à chaque caresse de ces quatre mains sur mon corps. Notre invité me cajole à travers le coton fin de mon pantalon. Elle ressent ma virilité prête à bondir, elle fait signe à son compagnon et nous partons tous les quatre dans le coin câlin. Il n’y a déjà plus beaucoup de places et nous nous retrouvons donc sur des lits de l’entrée, il y a deux grandes poignées qui descendent du plafond auquel on peut s’accrocher mais il est en plein passage. Ce qui veut dire à la vue des passants et autres voyeurs, une aubaine pour moi qui suis un grand exhibitionniste !

Je me jette sur le lit et embrasse ma partenaire de jeu du soir tout en la déshabillant de plus en plus, elle ne porte qu’une jupe courte avec des bas et rien en dessous, un chemisier qui laisse déjà apparaitre une poitrine généreuse que je me réjouis d’enlever pour accrocher fermement ces deux seins.

Les femmes commencent à jouer entre elle, la ficelle du body décalée sur son sexe, ma femme se fait lécher avec frénésie. La voir prendre du plaisir me comble et me rend dur comme un des barreaux qui entoure ce lit. Je la laisse savourer ce plaisir en l’embrassant tendrement et en lui susurrant des mots cochons à l’oreille : « tu aimes qu’une femme te fasse jouir ! Tu sais que j’adore te voir gémir sous les coups de langue d’une autre, je vais bientôt sortir ma queue ! »

Les voilà qui inversent les positions et ma femme se retrouve à quatre pattes entre les cuisses de notre partenaire. Son mari, derrière la belle croupe de ma compagne, rougit d’excitation et se jette corps et âme dans une exploration buccale. Je suis fou d’excitation voyant ma femme prendre et donner du plaisir à la fois ! Je ne résiste pas plus longtemps, je dois libérer tout cette ardeur ! Je retire donc mon pantalon et présente ma queue sous le nez de celle qui est allongée devant moi ! Ouvrant son orifice en grand, elle me gâte de sa bouche chaude et douce. Ma femme, voyant cette scène, se précipite sur moi pour partager à deux ma verge. Monsieur s’occupe maintenant de sa femme pendant que les deux bouches humides parcourent mon sexe de tout son long.

La bienveillance toujours

Son mari étant un peu à l’écart, sa dame va s’occuper de lui. C’est ici que la bienveillance des clubs libertins ou du milieu libertin prend tout son sens. Personne n’est laissé à la traîne ou à l’écart, sauf si elle le souhaite bien sûr. Dans le cas présent, cela n’allait pas pour monsieur. Le lieu était peut-être trop à la vue des voyeurs ou me constatant trop excité et raide de désir, cela a pu l’intimider… Quoi qu’il en soit, nous avons pris le temps de parler avec lui, avec eux. Ils nous ont laissé continuer seuls nos ébats et, c’est dans un grand respect que nous nous sommes quittés.

Ma femme et moi, bien trop chauds pour nous arrêter, nous commençons à nous offrir en spectacle. Elle s’agrippe aux poignées qui descendent de la cave voûtée de ce club Parisien. Je me glisse sous elle et commence à la pénétrer doucement, puis plus fort et enfin très vigoureusement. Je cherche à la faire jouir tout de suite ! Il y a plusieurs personnes qui nous observent, des femmes et des hommes qui passent les mains au travers des barreaux du lit pour nous caresser.

Autre couple autres mœurs

Je sais que lorsqu’elle est excitée, elle jouit fontaine alors je fais tout pour voir jaillir de son sexe le torrent de plaisir ! Nous continuons comme ça dans plusieurs positions, nous adonnant à la démonstration de notre amour et de notre connexion unique à nos yeux. Nous sommes rejoints un peu plus tard par un joli couple à la carrure sportive, ils s’installent à côté de nous.

Après quelques brèves présentations, voilà qu’elle enfonce la tête de ma compagne sur la queue de son mari en s’étouffant tout de suite sur la mienne !

Nous nous regardons d’un air complice et satisfait tous les deux en s’échangeant nos prénoms, je vous l’ai dit plus haut l’ambiance du milieu est sympa. Nous continuons chacun à combler sa propre femme et les deux jouissant fontaine plusieurs fois, souvent de manière synchronisée, dans une cacophonie de cris de plaisir. C’est la fin… je suis prêt à exploser, monsieur prend sa femme en levrette, qui elle-même lèche ma concubine aussi à quatre pattes. Elle ferme ses yeux de plaisir mais elle a la bouche vissée sur mon sexe qui explose dans sa bouche tel un feu d’artifices de 1000 plaisirs, des plaisirs sexuels, charnels mais aussi cérébraux et sentimentaux.

La soirée touche à son terme. Après une douche chaude dans l’arrière-salle du club, nous profitons d’un temps relax au bar. Nous discutons avec deux, trois autres personnes et décidons de quitter le club. Le retour à la maison est souvent pour bien des couples libertins le temps du débriefing. Alors qu’as-tu pensé de la soirée ? Et ceci et cela ?  Qu’est ce qui t’a plu ou déplu ? Nous en avons tiré la conclusion que nous étions toujours sur la même longueur d’onde et que partager notre plaisir ne faisait que décupler notre amour, nous nous aimons et allons nous endormir l’un contre l’autre comme au premier jour.

De la parole aux actes

Que vous soyez libertins ou non, si vous ne résistez pas au fantasme de partager du sexe, mon conseil est d’en discuter, de voir si c’est une envie réciproque ou un refus catégorique partagé. Tous les fantasmes ne sont pas nécessairement à assouvir mais ils sont propices au voyage érotico-cérébral et permettent de souder votre union dans un partage sensuel et envoûtant. Si désir de découvrir ce monde il y a, définissez vos envies à chacun, voyez celles en commun et écrivez vos limites. Vous pouvez parfaitement être simple spectateur lors d’une première soirée et/ou copuler « seulement » ensemble. Quoi qu’il en soit, si vous passez le pas en couple, votre amour n’en sera que resserré, rassuré, ravivé. N’hésitez pas à vous présenter comme débutants et vous pourrez palper la bienveillance de ce milieu libertin.

JulesTémoignage écrit par Jules

Homme de 33 ans, grand sportif et amoureux de nature.
Passionné de voyages, de littérature.

Véritable épicurien qui jouit autant d’un bon vin, d’un couché de soleil que de caresses.
Ni trop sérieux ni pas assez, j’ai connu le libertinage à l’âge de 18 ans en club. Le sexe a toujours fait partie intégrante de ma vie.

Je savoure chaque met de la vie, elle est pour moi un chemin pour perpétuellement s’améliorer.

Laisser un commentaire