Ma Première Fois Avec SONA : Témoignage d’une Fan !

Une fan de LELO, habituée des plaisirs vibrants, vient partager anonymement avec vous ses impressions quant à sa découverte des plaisirs de SONA, le petit dernier du monde de LELO…

« J’ai essayé de nombreux vibreurs clitoridiens, depuis le masseur bullet ultra bruyant que j’ai gagné à un jeu durant ma première année à la fac, jusqu’aux meilleurs vibreurs que LELO peut offrir, et bien je n’ai jamais rien ressenti de semblable à SONA.

J’ai la chance de pouvoir assez facilement, voire systématiquement, atteindre l’orgasme par stimulation clitoridienne. Que ce soit en utilisant ma main ou un des nombreux types de vibreurs, je parviens toujours à l’extase si je suis dans l’ambiance et que le matériel est bon, juste en faisant quelques mouvements ascendants et descendants sur mon clitoris.

Quand on m’a envoyé un SONA en me demandant de le tester, je n’ai pas été vraiment surprise par son design façon oiseau, contrairement à mes amies quand elles l’ont découvert sur Instagram. J’ai déjà essayé quelques sex-toys « à aspiration » qui sont arrivés sur le marché ces dernières années (comme le Womanizer et le Satisfyer). Sa forme ne m’a donc pas étonnée, mais ses sensations, c’est une autre histoire…

Pour faire simple, SONA n’aspire pas. Il utilise un genre de coussinet placé à l’intérieur de la « bouche » de « l’oiseau » et qui fait des mouvements de haut en bas ultra rapides (sans toucher mon clitoris, mais on peut imaginer que cela touche celui de certaines femmes si elles ont un clitoris suffisamment petit pour rentrer dans l’ouverture). C’est un peu comme avoir un massage en code morse qui tapoterait mon clitoris. Je ne sais pas quel message était dicté, mais le mien était clair : « Dieu que c’est bon ! »

SONA n’est pas le premier sex-toy que j’utilise et qui permet des plaisirs sans les mains, mais ce qui le rend différent des modèles à aspiration, c’est que vous n’avez pas besoin de le laisser exactement sur le clitoris, vous pouvez le promener dans la zone et partout où vous le désirez. Je peux par exemple le coincer entre mes cuisses et le laisser m’envoyer ces « tap tap tap » jusqu’à l’orgasme intense.

Et quand je dis « intense », je suis loin d’exagérer. L’orgasme va venir vous attraper avant que vous n’ayez eu le temps de le voir venir et il va résonner dans votre corps jusqu’à s’étendre partout, surtout si vous optez pour la méthode sans les mains.

Je ne sais pas si SONA serait mon premier choix pour passer un dimanche après-midi lascif, mais il offre une intensité à mes masturbations qui lui confère une place de choix dans ma table de chevet. Je le recommanderais à n’importe qui, et j’ajouterais que ce masseur est un excellent choix pour celles qui veulent changer de leur routine « classique », ainsi que pour celles qui n’auraient pas encore découvert qu’on peut atteindre l’extase par des chemins parallèles. »

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.
X