Du Sexe en Amérique : L’Histoire Outre-Atlantique Vue Sous un Autre Angle

Du sexe en Amérique est un livre sur l’histoire des Etats-Unis vue à travers le spectre sexuel, écrit par Nicole Bacharian et paru aux Éditions Robert Laffont. Il sort un peu de nos chroniques habituelles plus centrées sur l’érotisme pur, celui-ci étant bien plus un livre d’histoire qu’un ouvrage érotique…

Mais dans un monde où le sexe est encore tabou et relégué souvent au second plan par pudeur exagérée, le récit de ces cinq siècles d’histoire de la première puissance mondiale sous l’angle de la sexualité est à la fois rafraichissant et extrêmement intéressant ! Voilà pourquoi nous voulions partager avec vous cette découverte littéraire qui nous a transporté agréablement.

Du Sexe en Amérique

Résumé

« Une autre histoire des Etats-Unis » annonce en sous-titre le livre sur la couverture. Tout est résumé dans ces quelques mots ! Depuis la fascination et le mépris des conquistadores devant les ébats libres des Indiens au XVIème siècle jusqu’à nos jours et le mariage homosexuel légalisé par la Cour Suprême en 2015, nous revivons l’histoire de ce pays d’un point de vue coquin ! On découvre le puritanisme sévère du XVIIème siècle, la toute puissance des maris sur leur femme pendant la conquête de l’Ouest, les expériences du Docteur Kinsey, les influences des stars hollywoodiennes dans la révolution sexuelle… Un vrai voyage érotique à travers l’histoire !

Extraits

Sur le puritanisme extrême du XVIIème

En matière de fornication, même les jeunes mariés avaient intérêt à bien se tenir. Une naissance avant huit mois les faisait eux aussi tomber sous le coup de la loi. (…) Peu importait s’ils étaient déjà fiancés au moment des « faits », ou qu’ils se soient ensuite dûment mariés. (…) Si les jeunes parents ne voulaient pas que leur enfant soit à jamais qualifié de bâtard, il leur fallait se résigner à l’humiliante confession publique, et encaisser les coups de fouets s’ils ne pouvaient acquitter l’amende.

Sur l’esclavage

Certains hommes noirs, jeunes et vigoureux, pouvaient être sélectionnés comme des étalons, pour, de plantation en plantation, aller féconder les femmes noires. On a parlé, dans certains cas, de véritables élevages d’esclaves : certains les considéraient indispensables depuis qu’en 1808 le Congrès avait interdit « l’ importation » de nouveaux Africains.

Sur la première révolution sexuelle au début du XXème siècle

Dans les grandes villes, les municipalités, affolés par les nouveaux comportements de la jeunesse, formaient des « commissions du vice », qui elles-mêmes envoyaient des « enquêteurs du vice » surveiller les abords des maisons de rendez-vous, mais aussi les kermesses, les cinémas et les dancings. (…) Un inspecteur note : « la plupart des jeunes couples se tenaient enlacés et s’embrassaient, hommes et femmes étaient mélangés à toutes les tables (…) Ils couraient dans tous les sens, comme une bande de fous furieux. »

On a aimé

Le contenu historique

Quiconque se retrouve vite fasciné par les récits d’histoire va être scotché en quelques pages. L’histoire racontée par Nicole Bacharian est passionnante et il est impossible de lâcher le livre. Il y a l’histoire que l’on connaît un peu comme l’arrivée des Espagnols sur le continent américain et celle que l’on ignore (pour la plupart) comme « l’affaire Hamilton » en 1791, un scandale politique et de mœurs qui n’a rien à envier à ceux de notre époque…

Les témoignages

Parfois drôles, émouvants ou tragiques, on trouve au fil du livre de nombreux écrits datant de l’époque mentionnée. L’auteure explique avoir fouillé les bibliothèques américaines à la recherche de journaux intimes racontant le quotidien. Ces témoignages aident à se mettre dans l’état de l’esprit de l’époque concernée et permettent au lecteur de mieux visualiser l’ambiance de chacune d’elle.

Le choix de l’angle

On aurait pu s’inquiéter d’un livre d’histoire sous l’angle lascif, mais l’équilibre est parfaitement trouvé. Les anecdotes amusantes ou sordides autour du sexe servent réellement à comprendre l’histoire du pays et ne sont pas qu’un prétexte pour coller au titre du livre. Une belle réussite qui rend l’ouvrage, on se répète, très intéressant.

On aurait aimé

Encore plus d’anecdotes coquines

Les quelques anecdotes qui ponctuent le livre sont un vrai régal. Certaines sont terriblement tristes comme celle du crime racial envers le petit Emmett, d’autres sont grinçantes comme celles sur l’époque victorienne où on assurait entre autre chose que l’orgasme rendait malade ! On aurait aimé avoir plus d’anecdotes d’ordre strictement sexuel… Le Blog de LELO ne se refait pas !

Conclusion

Ce grand roman intime de l’Amérique, comme il est présenté en quatrième de couverture, est donc un véritable bonheur à lire. On en sort avec une vision toute neuve sur le puritanisme de ce pays et une bien meilleure connaissance de son histoire, au-delà de la conquête de l’ouest et du clivage nord sud que nous ont largement servi les films hollywoodiens. Nicole Bacharan parle évidemment de sexe, mais c’est avant tout un livre d’histoire que vous ne trouverez pas au rayon « littérature érotique » de votre librairie. Si l’histoire de la sexualité vous intéresse et que l’Amérique vous fascine, foncez, vous ne serez pas déçu !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.