“La Vie Sexuelle des Aventuriers”: Le livre à Emporter Sur une Île Déserte !

Personnages imaginaires ou ayant réellement existé, aventuriers et aventurières ont peuplé notre enfance et nous ont fait rêvés à travers les récits extraordinaires de leurs quotidiens hors normes. Pirates, explorateurs, mercenaires, espions, chasseurs de trésors… Toujours débrouillards et l’arme à la main, découvrant des contrées lointaines, des peuplades primitives, des trésors merveilleux, libérant des princesses en détresse et des peuples asservis, le sourire aux lèvres et l’humeur joyeuse…

Mais quand on évoque les formidables aventures de ces pourvoyeurs de frissons et d’évasion, on ne pense que rarement à leur vie intime. On sait qu’ils voguent de ports en ports, on se doute que leur corps n’appartient pas qu’à une seule âme, mais à l’exception de quelques aventuriers dragueurs notoires, on ne sait pas grand chose de ce qui se passe dans le pantalon de ces baroudeurs et baroudeuses ! Enfin, pas jusqu’à ce qu’Emmanuel Pierrat prenne le sujet à bras le corps…

Présentation

En analysant, étudiant, imaginant, devinant, non sans humour, les folles élucubrations coquines de huit aventuriers célèbres, Emmanuel Pierrat répond à la question que personne n’osait poser : Qu’est-ce qui les excite sexuellement, au juste, ces célèbres aventuriers ? Car lorsqu’on vit sa vie avec la folle passion de l’explorateur qui n’a jamais assez découvert ni expérimenté, on ne peut qu’en déduire que sa vie sexuelle doit être aussi foisonnante et merveilleuse que son quotidien ! Comment Ulysse se retint devant les délicieuses et perfides sirènes ? Qu’est-ce qui fait vibrer James Bond ? A quoi rêvait Barberousse ? Emmanuel Pierrat a son idée…

Quelques extraits pour vous mettre l’eau à la bouche

Sur Anne Dieu-le-veut, flibustière et mascotte

« Toi ! me lança-t-elle. N’as-tu donc pas mieux à faire que de te promener ? »

Le ton sur lequel elle s’adressa à moi m’excita aussitôt, et bien malgré moi mon sexe devint très avantageux, au point d’attirer sur lui les regards de la belle.

« Montre ! »

Je baissai mon pantalon. D’un rapide coup d’œil elle avisa une grande roche et me la désigna. Je m’y dissimulai et elle me suivit, bientôt à quatre pattes, sa vulve trempée affamée de désir. Sans un mot je la pénétrais d’un seul coup, pendant que de sa main droite elle se masturbait frénétiquement.

« Va ! » jeta-t-elle.

Je compris qu’il me fallait jouir et en quelques ultimes coups rudes je libérai en elle un flot de sperme chaud. Elle s’essuya rapidement avec le bas de sa robe et disparut sans se retourner.

Sur Ulysse

Le sexe pulpeux de la sirène effleurait à présent presque la langue tendue d’Ulysse, qui ne rêvait que d’une chose : le lécher, l’englober dans sa bouche, le boire et s’en enivrer jusqu’à la lie. Il fallait trouver le moyen de s’affranchir du désir, et vite. Ulysse désespérait d’y parvenir quand l’image de Circé transformant à son gré les hommes en pourceau lui revint à l’esprit. Il s’identifia soudain à l’animal, son vilain groin à l’affût de cyprine, son affreux sexe tirebouchonné et gélatineux réclamant sa pitance.

On a aimé…

L’érotisme torride

Comme vous l’aurez noté dans les extraits proposés, l’auteur ne se contente pas d’exposer des faits intimes austères et sans fard. Il imagine, il invente et recrée ainsi des ambiances torrides dans la vie de ces aventuriers. Le sexe est présent dans son exploration la plus crue et la plus excitante, bien loin de l’idée qu’on peut se faire d’une analyse factuelle. Comme le présente l’éditeur, il s’agit d’un ouvrage « à mi-chemin entre l’essai et le roman érotique » !

La parité

L’écueil était suffisamment risqué pour saluer la (presque) parité dans le choix des aventuriers. Trois femmes pour cinq hommes, ce n’était pas gagné d’avance ! On a en effet plus facilement en tête des noms d’aventuriers masculins que d’exploratrices en jupe… Chibres célèbres et vagins aventuriers se côtoient donc à armes égales pour des plaisirs partagés !

Le style

Emmanuel Pierrat a la plume agréable, raffinée, agrémentée d’une pointe d’humour qui n’abandonne jamais ses récits. Peu d’écrivains sont capables d’élégance dans les écrits les plus crus et Emmanuel Pierrat en fait partie. On se laisse agréablement embarquer dans toutes ces aventures sans aucune envie de laisser tomber le livre.

On aurait aimé…

Plus d’aventuriers

Huit aventuriers, c’est bien, mais c’est trop peu ! Une fois embarqué dans ces explorations parallèles et inconnues de nos aventuriers, on a envie d’en découvrir toujours plus ! Quels étaient les fantasmes de Tarzan ? Sherlock Holmes était-il bisexuel ? Le Commandant Cousteau était-il fétichiste des bonnets ? Le Docteur Livingstone a-t-il développé un amour particulier pour les plaisirs solitaires ?

Plus de « vrai »

Presque tout est inventé, issu directement de l’imagination de l’auteur. Il a l’esprit voluptueux affuté et l’imagination coquine féconde, c’est indéniable, mais on pourrait s’attendre, à la vue du titre, à un peu plus de « vérité » dans ses explications et le choix de ses personnalités.

Au corps des choses

« La vie sexuelle des aventuriers » est un essai/roman parfaitement érotique qui ravira donc les amateurs d’excitations lascives mais qui décevra les amoureux d’Histoire. Ce petit livre paru aux Éditions du Trésor s’avale néanmoins d’une traite avec plaisir, et on sort de sa lecture amusé autant qu’échauffé. La preuve que parfois, on peut trouver l’aventure pas plus loin que son lit !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.