12 Choses Étonnantes Que Vous Ignoriez sur les Testicules

Sous l’enveloppe brune parsemée de quelques poils que l’on nomme le scrotum et qui se cache à l’ombre du pénis plus célébré, se cachent deux billes mystérieuses. Dotées de la capacité de donner 50% de la vie ou de mettre leur propriétaire à terre d’une simple pression, elles sont le talon d’Achille de ces messieurs, et à la simple menace de malmener l’une d’entre elles, vous les verrez blêmir. Et pourtant, dans certaines civilisations, elles furent le symbole ultime de la virilité, l’un des éléments ayant permis à la gente masculine d’asseoir sa domination !

12 Choses Étonnantes Que Vous Ignoriez sur les Testicules

Voici 12 anecdotes autour de cette paire virile autant que fragile pour enrichir votre savoir coquin… Place aux valseuses !

1) C’est pas des salades

Le fruit « l’avocat » (et non le défenseur des droits) est un dérivé du mot aztèque « ahuacatl » qui signifie « testicule » (voilà pourquoi il nous semblait important de préciser). Cela s’explique à la fois par la forme de ce fruit qui n’est pas sans rappeler effectivement une roubignolle, mais aussi par les vertus que l’on donne à ce fruit réputé aphrodisiaque

2) Un mal pour un mâle

Au Moyen-âge, les hommes qui voulaient s’assurer d’avoir un garçon se faisaient retirer le testicule gauche, réputé produire exclusivement des filles, alors que le droit assurait au contraire de pondre un mâle…

3) Jurer sur la tête de sa paire

Le mot « testicule » est dérivé du latin et a la même origine que le mot « témoin ». Il y a longtemps avant Jésus Christ, un homme tenait les testicules d’un autre homme pour prêter serment, les testicules témoignant de la virilité de l’homme. Et dans la Rome antique, les hommes plaçaient leur main droite sur leurs bourses avant de témoigner au tribunal. La raison étant qu’ils montraient ainsi qu’ils étaient bien des hommes, les femmes et les eunuques n’ayant pas le droit de témoigner…

4) L’effet boule de neige

Discrets et dissimulés, les testicules n’en sont pas moins ultra actifs puisqu’ils fabriquent chaque jour plus de 200 millions de spermatozoïdes.

5) Déboulonné pour l’art

Au 16ème siècle en Europe, les femmes n’étant pas autorisées à chanter dans les chœurs des églises, on prit logiquement l’habitude de castrer les enfants à belle voix pour que celle-ci reste pure et féminine. Ces hommes appelés « castrats » étaient très appréciés dans le milieu de la musique classique. L’un des plus célèbres fut Farinelli, un film a même été réalisé sur sa vie.

6) A fleur de peau

L’avocat des aztèques, les testicules latins, mais aussi les orchidées grecques ! En effet, le terme vient du grec « orkhis » qui signifie testicule, car certains tubercules ressembleraient à cette bille masculine.

7) Coup double

Pendant les ébats, les testicules grossissent sous le coup de l’excitation et leur taille peut alors doubler !

8) Paire castor

Entre les 16ème et 18ème siècle, certaines femmes au Canada consommaient des testicules de castor pour leur vertu soi-disant contraceptive…

9) Vol-au-vent

La théorie la plus répandue pour expliquer que les testicules sont en dehors du corps est qu’ils ont besoin de fraicheur pour assurer la production de spermatozoïde. Cependant, certains mammifères comme les éléphants ou les fourmiliers ont leurs testicules bien au chaud à l’intérieur…

10) Un certain penchant

Chez la plupart des hommes, c’est le testicule gauche qui pend le plus bas. La raison anatomique pour laquelle les deux roustons ne sont pas au même niveau et que ce décalage permet de gagner en espace.

11) S’asseoir sur les principes

Au musée du Vatican, on peut voir une chaise percée appelée « sedia stercoraria ». Elle servait à asseoir le nouveau pape élu afin qu’un des cardinaux aille glisser sa main par en dessous et s’assure que le chef de l’Église était bien un homme. Il palpait ainsi ses saints bijoux et déclarait à voix haute « Duos habet et bene pendentes » ce qui veut dire : « Il en a deux, et bien pendants ». Cette précaution fut prise après l’histoire de la Papesse Jeanne qui avait réussi à accéder au plus haut poste de l’Eglise en faisant croire qu’elle était un homme.

12) C’est du lourd

L’homme qui possédait les plus gros testicules est mort en 2014 d’un arrêt cardiaque. Avant qu’il soit opéré pour soulager son mal, ses testicules pesaient tout de même près de 64 kilos !

Les joyeuses

Vous pourrez désormais aller étaler votre savoir testiculaire partout où une oreille attentive s’intéressera à ces anecdotes boursières. Et si l’on s’offusque quelques fois de votre façon de parler d’un tel sujet en société, devant tant de chastes oreilles, répondez que sans les testicules nul humain n’existerait et qu’il n’y a pas de quoi perdre les boules à leur évocation. Vous passerez sinon pour un grossier, au moins pour un couillu.

Améliorer votre Cul-ture :

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.