10 Choses Étonnantes Que Vous Ignoriez Sur l’orgasme

Ah, le bel et mystérieux orgasme… Cette puissante drogue après laquelle l’humain court et dont nul ne se lasse. Bon pour la santé, le moral, la reproduction, le bienêtre, l’estime de soi, la joie, le bonheur… On aurait tort de se passer de cet éden sur terre qui est doté de trois caractéristiques très difficiles à obtenir conjointement : l’agréable, le bénéfique et le gratuit.

L'orgasme en folie

Mais chers lectrices et lecteurs, connaissez-vous seulement les secrets que cache cette exclamation positive du corps ? Savez-vous seulement la ribambelle de conséquences qui émanent de cette douche érotique ? N’avez-vous jamais rêvé de percer à jour les tenants voluptueux et aboutissants enivrants de ce patatras de jouissance ?

Voici, pour enrichir votre culture coquine, 10 faits étonnants sur l’orgasme !

1) L’orgasme bloque temporairement une partie du cerveau

Au moment où votre corps est à son point culminant d’extase, une partie de votre cerveau se met en veille : le cortex orbitofrontal. Il est situé derrière votre œil gauche et joue un rôle dans le processus de décision et dans le contrôle de soi…

2) L’orgasme permet de stopper le hoquet

C’est grâce à un chercheur américain, Francis Fesmire, que l’on sait que le massage rectal et l’orgasme sont imparables si vous avez un hoquet persistant. Ce grand monsieur a tout de même reçu un Prix Nobel pour cette grande avancée de la science !

3) L’orgasme féminin dure environ 20 secondes

Contre 6 secondes pour ces messieurs… Durant ce tiers de minute, les muscles du vagin, de l’anus et du périnée se contractent toutes les 0,8 secondes. Ces contractions participent à l’intensité et la durée de l’orgasme, d’où l’importance de muscler son périnée ! Y compris si on est un homme

4) L’orgasme pousse aux confidences sur l’oreiller

Une étude menée par l’Université du Connecticut a révélé que l’ocytocine, cette hormone de plaisir sécrétée en grande quantité dans le corps pendant l’orgasme, avait également le pouvoir de nous rendre plus bavard ! On a en effet plus envie de partager avec sa ou son partenaire après avoir joint le septième ciel en duo.

5) On peut avoir un orgasme en faisant du sport

Cette tendance qui permet de mêler le fort utile à l’indéniablement agréable s’appelle le « coregasme » et s’explique par les contractions de la zone intime qui peuvent survenir durant un effort physique.

6) L’orgasme se bonifie avec le temps

Des chercheurs de l’Université américaine de San Diego ont démontré que les orgasmes étaient plus fréquents et meilleurs au fil des ans. Leur étude ayant révélé que 50% des femmes de plus de 80 ans ont un orgasme a chaque rapport ! Par ailleurs, on estime à 35 ans l’âge à partir duquel la majorité des femmes connaissent leur premier orgasme.

7) L’orgasme améliore les capacités olfactives

L’extase entraîne la sécrétion de prolactine, une hormone dont l’un des effets est de produire plus de neurones dans la zone du cerveau qui s’intéresse à l’odorat. Les femmes enceintes en sécrètent également en grande quantité, ce qui explique leur écoeurement par certaines odeurs !

8) Il existe une Journée Internationale de l’Orgasme

Elle a été crée en 2006 et a lieu chaque année le 21 décembre. L’idée des créateurs de cette journée était aussi noble que farfelue : inciter la planète à penser à l’extase pour créer ainsi une énergie positive à échelle planétaire permettant de faire baisser les violences.

9) Un orgasme ne peut être interrompu

Une fois que vous êtes en route vers le septième ciel, rien ne pourra vous empêcher de l’atteindre. Vous voilà coincé pour 20 secondes d’extase inarrêtable. C’est à la fois agréablement rassurant pour ce qui est du bonheur érotique, et un peu effrayant si celui-ci vient à peine de débuter lorsque vous découvrez qu’un ours fonce droit sur vous. (Ce peut être un inconvénient du sexe dans la nature.)

10) La femme peut expulser jusqu’à 50cl de liquide au moment de l’orgasme

On évoque dans ce cas le terme peu agréable de « femme fontaine », désignant donc les femmes qui ont tendance à rencontrer régulièrement cette éjaculation féminine. S’il est en général le signe d’un grand plaisir, il n’est pas nécessaire d’éjaculer pour connaître l’extase !

Le flou orgasmique

Le sommet du plaisir est encore au cœur d’un bon nombre d’études et il est loin d’avoir dévoilé toutes ses facettes. Sa connaissance progresse au fil du temps et on a de plus en plus d’éléments nous permettant de mieux cerner ce propulseur de plaisir, mais le septième ciel est toujours un lieu que l’on foule avec plaisir sans trop savoir pourquoi. Une part de notre plaisir se situe peut-être d’ailleurs ici : dans notre aptitude à prendre notre pied sans trop savoir où on le met…

Tout sur l'orgasme féminin

Orgasme Féminin : Où, Quand, Quoi et Surtout Comment

LIRE LA SUITE

Améliorer votre Cul-ture :