Le Plaisir en Trombe ou les Mystères de l’Éjaculation Féminine

Phénomène un brin tabou chez les femmes, mais fort pourvoyeur de fantasmes chez ces messieurs, l’éjaculation féminine est encore assez mystérieuse pour le monde scientifique et suscite ainsi quelques interrogations, d’autant que toutes les femmes ne sont pas égales quant à cette manifestation du plaisir. Certaines ont en effet l’éjaculation facile et abondante, on parle alors de « femme fontaine », quand d’autres ne connaîtront jamais ce phénomène qui n’est ni nécessaire ni handicapant pour une sexualité épanouie.

L'éjaculation féminine

Dans l’antiquité déjà, nos ancêtres médecins s’intéressaient à cette éjaculation des dames et certains pensaient que c’était l’association des éjaculations masculines et féminines qui permettait la conception…

Aujourd’hui, cette expulsion soudaine et incontrôlable de liquide durant une stimulation solitaire ou avec un camarade de jeu, est à la fois source de gêne et de fascination pour les femmes, car si celle-ci est physiquement encombrante, elle est tout de même associée au plaisir avec un grand « P », à l’orgasme exceptionnel.

Perçons donc ensemble le secret de l’éjaculation féminine, naviguons de concert dans les eaux mystérieuses de cette particularité toute à la fois crainte et recherchée…

A quoi sert l’éjaculation féminine ?

Nos ancêtres qui croyaient que l’éjaculation féminine participait au bon déroulement de la fécondation n’avaient finalement pas tellement tort et celle-ci serait effectivement utile, mais moins directement, dans le processus de procréation. Selon certains médecins, elle permettrait en effet de faciliter la route de Monsieur et de s’assurer ainsi que les spermatozoïdes arrivent à bon port…

Pour d’autres, l’éjaculation féminine n’aurait aucune utilité dans la reproduction, mais serait un mimétisme de l’éjaculation masculine de la même manière que l’homme a conservé mystérieusement des tétons sans pourtant allaiter… En effet, seulement entre 10% et 50% des femmes auraient déjà expérimenté l’éjaculation féminine, ce qui prouve qu’elle n’est pas indispensable pour la conception…

Le mystère scientifique reste donc pour l’instant relativement intact !

Qu’est-ce que l’éjaculation féminine ?

Puisque la chose est vague et l’origine obscure, les médecins ont l’habitude de différencier trois types de sécrétions liquides qui peuvent apparaître pendant les rapports ou l’exploration solitaire :

La lubrification vaginale

Il s’agit de la sécrétion d’un liquide que l’on nomme « cyprine » et qui est sécrété par les glandes de Bartholin. Cette lubrification vaginale est nécessaire pour que les rapports sexuels soient source de plaisir et elle survient au moment où madame commence sa phase d’excitation… Voilà pourquoi il est nécessaire d’offrir aux dames de somptueux préliminaires qui feront de leur intimité un lieu où la cyprine coule à flot et où le plaisir n’est ainsi plus qu’à cueillir…

L’incontinence urinaire

Celle-ci peut en effet survenir pendant les rapports, sous le coup de l’excitation, soit parce que la vessie a été un peu trop mise à contribution dans une exploration acrobatique du Kâma-Sûtra, soit parce que le périnée manque de tonicité. Dans ce cas, un entraînement régulier est nécessaire pour redonner au plancher pelvien la musculature nécessaire. Les Exercices de Kegel sont la meilleure solution pour retrouver un périnée tonique et peuvent se pratiquer avec des Boules de Kegel pour des résultats plus efficaces.

L’éjaculation féminine en tant que telle

Il s’agirait alors de la sécrétion d’un liquide séminal plus ou moins blanchâtre et sécrété par les glandes de Skene. Celles-ci sont situées à l’endroit où résiderait le tout autant mystérieux « Point G ». Certains verraient ainsi un lien entre les plaisirs exceptionnels provoqués par la stimulation du point G et l’éjaculation féminine associée…

Qu’est-ce que l’éjaculation féminine apporte aux femmes ?

Avant tout et à priori, rien de spécial

En fait, l’éjaculation féminine serait plutôt la conséquence d’un plaisir exceptionnel que la cause. En revanche, elle est souvent le signe que l’orgasme n’est pas très loin !

La fierté masculine

Comme nous l’avons déjà mentionné, l’éjaculation féminine est un fantasme masculin courant puisqu’il est doublement associé à l’extase. D’un point de vue féminin d’abord, car cette explosion liquide soudaine prouve que Madame passe un bon moment, et du point de vue masculin car si la manifestation du plaisir féminin est mystérieuse pour les hommes, ces derniers visualisent parfaitement le plaisir de l’éjaculation ! Ils ont ainsi la sensation de mieux percevoir le plaisir inouïe de leur dame et leur fierté de l’avoir conduite au septième ciel est comblée.

La stimulation du Point G

Si vous vous êtes mise un jour en quête des extases exceptionnelles du point G, que ce soit à la force de votre propre poignet, à celle d’un masseur spécialisé ou en mettant à contribution votre moitié dans les positions sexuelles qui s’y prêtent, l’éjaculation féminine vous permettra de savoir si vous avez bien mis le doigt sur cette zone de plaisir mythique… Elle servira alors de genre de certificat d’authenticité !

Quels sont les inconvénients de l’éjaculation féminine ?

Encore une fois et tout d’abord, il n’y en n’a pas non plus vraiment

Le seul réel inconvénient est l’apparition physique et liquide de la preuve de votre contentement sexuel qui se manifeste visiblement… Il pourra s’avérer alors nécessaire de changer vos draps ou de nettoyer le siège de votre voiture selon vos explorations érotiques en lieux insolites !

Le phénomène de la femme fontaine

Si vous avez tendance à ce que votre plaisir se manifeste sous forme éjaculatoire dans des proportions que vous jugez exagérées, c’est que vous êtes peut-être ce que l’on nomme une « femme fontaine ». C’est à dire que vos éjaculations sont très abondantes. Si les médecins ne parviennent pas à expliquer ce phénomène, il n’en reste pas moins vrai qu’il n’affecte en rien votre santé. C’est surtout psychologiquement que cela peut s’avérer gênant, si cet afflux abondant et systématique vous empêche de vous laisser aller au plaisir. Si cela vous gêne effectivement, n’oubliez pas que la femme fontaine reste un fantasme masculin tenace !

Se liquéfier de plaisir

Encore auréolée de bien des mystères, l’éjaculation féminine n’en est pas moins absolument naturelle, même si moins de la moitié des femmes en font l’expérience. Indice que l’orgasme n’est pas loin, elle doit ainsi être vécue comme la preuve d’une vie sexuelle épanouie et belle, un torrent de bonheur où le plaisir coule à flot !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.