14 Choses Étonnantes Que Vous Ignoriez sur le Pénis !

On ébruite rarement ce qui se passe sous la ceinture et nos zones sexuelles sont toujours maintenues dans des brumes volontaires car beaucoup sont gênés à l’idée d’aborder un sujet qui reste ainsi mystérieux. Cette dissimulation des choses conduit indéniablement à l’ignorance et voilà que le pénis, l’une des victimes de ce tabou excessif, reste auréolé de nombreux mystères alors qu’il a tant à dire.

14 Choses Étonnantes Que Vous Ignoriez sur le Pénis !

Voilà donc de quoi redorer le blason pénien en vous dévoilant anecdotes et caractéristiques à son sujet et en faisant choir les fausses rumeurs qu’on a pu colporter au fil des siècles : voici le pénis en 14 faits croustillants.

1) Le cerveau n’intervient pas dans l’éjaculation

On dit que les hommes pensent avec leur sexe… Ce qui est certain c’est que le cerveau ne sert absolument à rien au moment de l’éjaculation : en effet, c’est la moelle épinière qui se charge de cette délicieuse tâche.

2) Le festival du phallus de fer

Il a lieu chaque année à Kawasaki au Japon et se nomme de son vrai nom : le Kanamara Matsuri. Il célèbre le pénis et la fertilité. Lors de cette fête qui a lieu au printemps, on peut voir des statuts de pénis géants un peu partout dans la ville…

3) Les nuits sont dures

L’homme a entre 3 et 5 érections par nuit, d’une durée chacune d’environ 20 à 25 minutes. Elles ne servent pas à créer un espace entre le corps et la couette, mais plutôt à entretenir l’engin qui reste ainsi en forme et prêt à servir.

4) Il ne faut pas se fier aux apparences

Une étude publiée dans le « Journal of Sexual Research » a démontré que les petits pénis gagnaient jusqu’à 86% de leur taille lorsqu’ils étaient en érection contre seulement 47% pour les plus longs d’entre eux. Le plus petit n’est pas celui qu’on croit…

5) Un corps caverneux

Voilà ce qu’est le pénis. Contrairement à ce que prétendent quelques légendes persistantes, le sexe masculin n’est pas un muscle (inutile de lui faire soulever des altères) et il ne contient aucun os (boire des produits laitiers ne le rendront pas plus fort).

6) La différence entre l’humain et le canidé

Contrairement au meilleur ami de l’Homme, le mâle humain n’est pas capable de pratiquer l’auto fellation, c’est à dire de se prodiguer à lui-même une petite gâterie buccale. Enfin, il n’en est presque pas capable puisque 1% des messieurs y arriveraient malgré tout (avec un peu d’entraînement et de souplesse).

7) Deux n’est pas mieux

La diphallia est une malformation de naissance qui se caractérise par la présence de deux pénis pour un seul homme. Contrairement à ce que vous pourriez penser, c’est très loin d’être un cadeau…

8) Coupé, moteur, action

John Bobbitt est devenu célèbre au milieu des années 1990 après que sa femme lui a coupé le pénis suite à une dispute conjugale… Après une opération réussie de recollage de la chose, il joua dans plusieurs films pornographiques qui lui permirent de financer son opération ! Tout ça pour vous dire, messieurs, que si votre pénis est malencontreusement sectionné, il est possible de le recoller.

9) On peut se fracturer le pénis

Il est vrai qu’on vous disait un peu plus haut que le pénis n’a pas d’os, et pourtant, on peut bel et bien le fracturer… En fait, il s’agit d’une fracture du corps caverneux provoquée le plus souvent par une véhémence trop prononcée dans le va-et-vient ou par une arrivée brutale dans l’intimité féminine dans un mauvais angle.

10) Le record

Le plus gros pénis du monde mesure 34 cm en érection. C’est un américain, John Falcon, qui possède pareil équipage dans son caleçon. La légende raconte qu’en 2012, la sécurité d’un aéroport le soupçonna de transporter une arme dans son pantalon…

11) La peur du froid

La raison pour laquelle ces messieurs voient leur pénis se rétracter au maximum en cas de grand froid est que le corps préfère concentrer le sang et la chaleur dans des zones du corps qu’il juge plus importantes à maintenir au chaud. Le sexe est alors délaissé, car pas indispensable à la survie…

12) Évolution et diminution

Selon une étude menée en Italie en 2012, la taille du pénis des hommes aurait tendance à diminuer. De 9,7cm au repos en 1948, il est passé à 8,9cm en 2012, soit une perte de près d’1 cm en 60 ans… Selon le responsable de l’étude, cela pourrait être dû aux perturbateurs endocriniens plus nombreux à cause de la pollution et des pesticides.

13) Il est presqu’impossible d’uriner en érection

Le canal emmenant le sperme au fond de l’intimité féminine et l’urine au fond de la cuvette étant le même, il fallait bien que le corps trouve un moyen d’empêcher que l’inverse ne se produise. C’est la raison pour laquelle un pénis en érection ne peut uriner, à moins que la vessie soit sur le point d’exploser…

14) Une piqure épique

La piqure de l’araignée banane (surnommée ainsi car elle loge du côté des bananeraies) provoque un effet sur l’homme plutôt gênant : une érection impossible à stopper. Cette douloureuse expérience pouvant durer jusqu’à une semaine !

Un musée consacré

Les testicules ne sont donc pas les seules à posséder leur lot de secrets et légendes, l’attribut viril mâle a du vécu de ce côté-là et il n’a pas encore livré toutes ses caractéristiques à la science. Si vous êtes passionné par le sujet, que le sexe mâle vous touche et que vous désirez en savoir plus sur les chibres des animaux terrestres, nous vous conseillons chaudement de vous rendre en Islande à Reykjavík où vous trouverez un musée entière consacré au phallus. Prévoyez tout de même quelques autres activités sur place, la visite ne prenant guère plus de 15 minutes, suffisant pour les uns, trop court pour les autres : même à propos de leur musée tout le monde n’est pas d’accord sur la longueur idéale

Améliorer votre Cul-ture :

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.