10 Faits Étonnants sur les Fesses : la Croupe à la Loupe

Le monde est peuplé de pygophiles de toutes sortes, c’est-à-dire d’amateurs de la contemplation de fesses, lieu anatomique déclencheur de picotement de désir à l’endroit principalement des hommes.

Les fesses

Mais saviez-vous seulement que cette belle paire abrite plus qu’une intimité sacrée, mais également une myriade de secrets et caractéristiques à la hauteur de sa puissance érotique ? Aviez-vous connaissance de ses records, fonctions, objectifs et délices ?

Voici 10 secrets venus tout droit du bas du dos !

1) Puissance musculaire

Le grand glutéal, appelé également grand muscle fessier, est le muscle le plus puissant du corps humain. C’est grâce à lui que vous vous tenez debout, que vous marchez ou courez. Il aide aussi au maintien du bassin et assiste les muscles des cuisses. Sans ce muscle de vos fesses, tout s’affaisse !

2) Petits suppléments

Les femmes désireuses de voir leurs fesses un peu plus massives peuvent avoir recours à la glutéoplastie, une chirurgie qui consiste à injecter dans les fesses de la graisse prise ailleurs sur le corps ou à mettre des implants. Elle est très populaire au Brésil où elle est connue sous le terme anglophone de « Brazil butt lift surgery ». Si votre objectif est de mettre de la graisse dans vos fesses, il y a par ailleurs des solutions moins coûteuses…

3) La graisse utile

Restons dans la graisse des fesses ! Celle-ci a la particularité d’être très utile pour le corps humain ! En effet, elle permet de stocker l’excès d’acides gras et réduit les risques de maladies cardiovasculaires. A l’inverse, la graisse présente sur le ventre est bien moins bénéfique pour la santé et peut augmenter les problèmes de santé.

4) La fessée populaire

Pratique érotique de plus en plus courue et appréciée, rendue célèbre par Jean-Jacques Rousseau pour les littéraires ou La Secrétaire pour les cinéphiles, ou encore 50 Nuances de Grey pour ceux qui aiment les deux, la fessée consiste donc à malmener le postérieur pour en tirer une forme de plaisir dans un rapport soumis dominé. Selon un sondage IFOP paru en 2013, 25% des femmes en ont déjà reçu de leur partenaire contre 8% en 1985 !

5) La fesse pour plaire

Lorsque les femmes cambrent leurs reins pour mettre en valeur leurs fesses, les hommes deviennent fous… La raison ? Dans la nature, c’est un signe de disponibilité sexuelle ! Pas étonnant que le célèbre cliché de l’imposant postérieur de Kim Kardashian ait affolé la planète…

6) La fesse en profondeur

Une étude publiée en 2014 par IFOP pour Marianne annonçait qu’un tiers des françaises ont déjà pratiqué la sodomie. Et ce sont les 35 à 49 ans qui en sont les plus friands ! Avec l’âge, on apprend à apprécier les plaisirs subtils…

7) Les fesses érogènes

Notre derrière est riche en terminaisons nerveuses et en graisse ce qui en fait une zone parfaitement érogène pour le tripoteur comme pour la tripotée. En effet, la couche graisseuse permet d’y aller à pleine main, sans retenu, et même de donner quelques tapes… Et les terminaisons nerveuses sont là à la réception pour électriser de plaisir. La situation géographique des fesses, toutes proches de l’intimité sexuelle, leur confère également un fort pouvoir érotique.

8) La fin de la queue

Le coccyx, cet os qui conclut la colonne vertébrale et amorce les fesses serait un reste de nos très lointains ancêtres qui possédaient à cet endroit une queue. Aujourd’hui le coccyx n’est pas qu’une relique d’un temps lointain, il sert à maintenir l’équilibre du corps humain.

9) Les fesses du futur

La rumpologie, pseudo science maîtrisée notamment par la mère de Sylvester Stalone, consiste à lire l’avenir d’une personne en examinant ses fesses : cellulites, grain de beauté, veines… Rien n’est anodin et tout a une explication qui se vérifiera dans l’avenir.

10) Fesses et neurones

La science l’a dit et l’a prouvé : Les femmes qui ont des grosses fesses sont plus intelligentes. C’est l’Université d’Oxford en Angleterre qui a mené l’enquête. Sur un échantillon de 16 000 femmes, il en est ressorti que celles qui avaient des fesses rebondies obtenaient de meilleurs scores aux tests de QI !

La fesse en hausse

La popularité des statues de Vénus Callipyges dans l’antiquité grecque, représentant des Vénus dévoilant leurs fesses parfaites, démontre que l’aura érotique autour du postérieur féminin est une tendance qui n’est pas nouvelle. Admiré, fouetté, caressé, frappé… Le derrière, dans le plaisir, a toujours été mis en avant !

La fessée coquine

Goûter le Plaisir en lui Tournant le Dos ou l’Art de la Fessée Erotique

LIRE LA SUITE

Améliorer votre Cul-ture :