5 Positions Sexuelles Risquées Pour les Pénis

Loin de nous l’idée d’effrayer vos chibres volontaires. On ne veut pas refroidir vos ardeurs sexuelles mais plutôt vous prévenir sereinement. Car un pénis averti évite de finir en deux parties. La fracture du pénis survient en effet plus fréquemment dans certaines positions (que nous allons vous montrer) mais c’est surtout dû à la précipitation ou à l’angle de tir mal ajusté…

position fracture penis

On ne peut pas accuser le Kâma-Sûtra d’être responsables de tous nos tracas. Alors prenez bien note que ces 5 positions sont celles qui ont le plus de chance de vous mettre dans l’embarras pénien… mais qu’en vous y prenant avec douceur et raison, elles sont aussi capables de vous propulser au septième ciel plutôt qu’à l’hôpital.

La levrette

Le principe

Grand classique du Kâma-Sûtra, la levrette consiste en madame se tenant à quatre pattes avec monsieur à genoux derrière qui fait de son mieux pour satisfaire tout le monde. Rien de bien violent à première vue… Et pourtant une étude parue en 2014 sur la fracture du pénis a révélé que la levrette était la première responsable de cet accident !

Pourquoi c’est risqué

Parce que l’angle est trompeur… Surtout si monsieur à le pénis un peu haut par rapport à la croupe de madame. Et si le chibre entre trop vite dans le vagin qui pointe légèrement vers le haut, monsieur peut se briser en deux. En faisant probablement mal à la dame au passage. Il faut donc y aller en douceur et éviter les va-et-vient trop chevronnés.

L’Andromaque inversée

andromaque inversee

Le principe

Monsieur est allongé sur le dos et madame le chevauche avec langueur. Et dans cette version inversée, les deux amants regardent dans la même direction au lieu de se faire face. La même étude citée plus haut a montré que l’Andromaque a aussi une bonne place parmi les responsables de fractures du pénis. Et sa variante inversée semblerait particulièrement efficace pour briser un pénis en deux.

Pourquoi c’est risqué

L’angle, encore une fois, est le responsable. Tout comme pour la levrette, le pénis se retrouve dans un angle de pénétration qui risque de le faire buter sur l’os pubien. Et comme madame a les commandes dans cette position, elle peut faire un geste brusque involontaire qui coupe monsieur en deux. Mieux vaut donc privilégier les mouvements d’avant en arrière que les va-et-vient verticaux.

Le dos au mur

La position du Dos au Mur

Le principe

Madame est prise en sandwich entre le corps de son amant et le mur… Elle se laisse faire et profite des va-et-vient langoureux de son homme qui monte et descend en la tenant fermement. Une position propre au quicky et à la spontanéité.

Pourquoi c’est risqué

Parce que cette position est celle de l’urgence à tout point de vue. Que ce soit l’urgence sexuelle des corps qui s’appellent ou celle du fond de placard quand tout le monde vous cherche dans la maison ou celle des toilettes de l’avion quand vous entrez dans le mile high club. Et dans la précipitation, monsieur va et vient dans un élan réflexe qui peut le faire buter à côté de l’entrée… et crack.

Le trône

Principe

Madame s’assoit sur les fesses de monsieur qui n’est plus qu’une boule de désir souple. Son sexe pointé vers le bas se plante ainsi entre les cuisses de madame assise comme une reine sur son trône…

Pourquoi c’est risqué

Il y a d’abord le pénis que l’on contraint à regarder vers le haut, à l’opposé de l’attraction terrestre. Et même si ce n’est pas évident à noter au premier coup d’œil, il s’agit encore une fois d’une pénétration où madame accueille monsieur par derrière. L’angle est particulièrement délicat en raison du positionnement des amants qui misent plutôt sur l’esthétisme que sur le pratique.

Le missionnaire

Principe

On vous le rappelle pour la forme. Il s’agit de madame allongée sur le dos, jambes légèrement écartées et monsieur qui se place au-dessus, paré à aller et venir jusqu’à ce que petite mort s’en suive.

Pourquoi c’est risqué

C’est surtout le fait que ce soit la position la plus utilisée par les couples qui est à l’origine de sa présence dans cette liste. Statistiquement, il y a plus de chances que vous vous fracturiez le pénis en plein missionnaire qu’en brouette espagnole. Si monsieur va et vient un peu vite et fort, emportés par votre rage de désir, il peut sortir sans faire exprès et taper à côté en voulant entrer à nouveau. Et se casser en deux.

Calme et volupté

Mauvais angle et puissance sans contrôle sont les deux principaux responsables des fractures du pénis. Il faut donc avant tout que vous sachiez modérer vos ardeurs. Ou en tout cas que vous appreniez à les maîtriser si vous ne voulez pas subir le côté obscur de la force mal gérée…

Voir toutes Nos Idées de Positions Sexuelles

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.