8 Mythes Autour du VIH et du Sida Pour du Sexe Sûr et Conscient

Même si dans nos contrées occidentales, les populations sont mieux informées sur les points cruciaux à connaître autour du VIH et du sida, il reste toujours quelques zones d’ombre un peu floues qui peuvent conduire à des angoisses exagérées ou au contraire des risques inconsidérés…

8 Mythes Autour du VIH et du Sida Pour du Sexe Sûr et Conscient

Voilà pourquoi nous tenions à vous présenter 8 mythes parmi les plus ancrés dans l’imaginaire général afin de les dézinguer de manière claire et limpide et vous aider à mieux démêler le vrai du faux pour des galipettes sereines.

1) Le VIH et le sida c’est pareil

Non, VIH signifie « virus de l’immunodéficience humaine ». C’est le virus qui peut vous amener à avoir le sida. Le VIH diminue progressivement les défenses immunitaires menant le porteur à multiplier les infections. Une fois celles-ci massives et généralisées, on parle alors de sida. Le sida est donc un syndrome ; le VIH un virus. Mais tous les porteurs du VIH n’ont pas le sida et on arrive de mieux en mieux à empêcher l’apparition du sida chez les porteurs du VIH.

2) On ne peut transmettre le VIH via le sexe oral

C’est en partie faux. Quand on parle de transmission par rapport sexuel, c’est la pénétration non protégée qui conduit le plus surement à la transmission du VIH. Il a cependant été observé certaines transmissions au cours de rapports sexuels oraux. La transmission se faisant via le sang ou les sécrétions sexuelles, le virus peut ainsi être contracté par le pourvoyeur de la caresse buccale en cas de blessure dans la bouche. La sécrétion entrant ainsi en contact avec le sang.

Il est donc préférable d’utiliser une digue dentaire ou un préservatif coupé en deux dans le sens de la longueur pour le cunnilingus, ou un préservatif pour la fellation.

3) On peut contracter le VIH dans des toilettes sales

Non, même si vous vous asseyez sur une cuvette de toilettes sur laquelle un millier de porteurs du VIH se sont assis sans qu’on ne la nettoie jamais, vous ne le contracterez pas. Ce qui ne veut pas dire que vous ne risquez pas d’autres types d’infections dans votre water-closet répugnant !

4) On peut contracter le VIH par la salive ou via contact physique

Pas du tout. Vous pouvez rouler un patin à un porteur du VIH sans risque, le prendre dans vos bras, lui serrer la main, jouer à cache-cache, à la belotte, aller au karaoké… Vous ne parviendrez pas à ce qu’il ou elle vous transmettre son virus. Seul le rapport sexuel non protégé et l’échange sanguin via une seringue contaminée vous exposera au VIH. C’est primordial de le dire et le rappeler, car la crainte de la contagion par les airs tend à exclure les porteurs du VIH.

5) Les nouveaux médicaments sont efficaces pour éradiquer le VIH

Non, aucun médicament à ce jour n’est capable d’éliminer le virus du corps. En revanche, ils sont de plus en plus efficaces pour empêcher le sida d’apparaître ou pour en limiter les effets dévastateurs sur le corps. Ils aident ainsi les porteurs à mieux vivre avec le virus, pas à les en débarrasser.

6) Il n’y a pas que le préservatif pour se protéger contre le VIH

A l’heure actuelle, pour vous permettre de faire l’amour en toute sérénité, le préservatif est le seul contraceptif efficace pour se protéger contre la transmission du VIH. Pilule, diaphragme ou spermicide vous aideront à éviter une grossesse non désirée, mais pas la contraction du VIH.

LELO Hex

7) Si les deux partenaires sont porteurs du VIH, il n’y a pas besoin de se protéger

Les porteurs du VIH qui ne se protègent pas peuvent aggraver leur état. En effet, il existe différentes souches de VIH et leur contraction pourrait conduire à rendre le traitement suivi inefficace contre ce nouvel ennemi. Par ailleurs, il existe bien d’autres IST qui risqueraient d’exposer les corps déjà malades à encore plus de vulnérabilité.

8) Les premiers symptômes apparaissent rapidement

On peut être porteur du VIH sans le savoir pendant 10 ans, voire d’avantage. Les symptômes sont ceux du sida, qui n’est donc que la conséquence de la contraction du VIH comme expliqué plus haut. Voilà pourquoi, même si vous vous sentez dans une forme olympique, il est nécessaire de faire un dépistage en cas de doute.

La capote de confiance

Même si les progrès sont réels et toujours plus encourageants dans la lutte contre le sida, le virus reste bien présent et il n’existe toujours pas de vaccin à ce jour. Votre meilleur allié reste le préservatif pour une sexualité en toute tranquillité. Alors soyez toujours pourvu de quelques uns de ces bouts de latex salvateurs pour être paré en cas de besoin pressant, d’autant que les préservatifs cachent bien d’autres utilités dans nos quotidiens d’aventuriers !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.