Durer Plus Longtemps au Lit ou l’Art de Bien Prendre et Notamment son Temps

La durée des rapports sexuels est un sujet récurrent dans la quête de la perfection voluptueuse et si les avis peuvent diverger quant à la masse horaire à y consacrer, il existe une certitude à peu près commune : la dizaine de minutes, sans compter les préliminaires, se doit d’être franchie.

Contrôler son éjaculation pour son plus grand plaisir

Même s’il n’existe aucune règle précise et qu’une galipette endiablée et fiévreuse de 5 minutes pourra entrer dans le palmarès de vos meilleurs souvenirs de rut, prendre son temps pour faire monter le plaisir est souvent indiqué et ce sont de ces messieurs que dépend la durée de l’ébat.

Alors afin d’aider nos partenaires masculins à nous faire monter vers des hauts de rideaux dont nulle ne voudrait redescendre, voici quelques conseils pour tenir plus longtemps…

Avant les rapports

Entre chaque galipette, il existe quelques techniques qui vous permettront d’améliorer vos performances temporelles lors des ébats futurs. Tout sportif de haut niveau s’entraine entre les compétitions !

Faites des exercices de Kegel

On parle souvent du périnée des dames, mais les hommes aussi doivent muscler le leur pour maintenir un plancher pelvien en bonne forme, mais également pour être plus endurant pendant les rapports ! En effet, avec un périnée musclé, il est plus facile de retenir son éjaculation. Par ailleurs, exercer son périnée peut se faire n’importe quand et n’importe où : il suffit de commencer par identifier la zone à muscler en bloquant son urine lorsque l’on est aux toilettes (pratique à ne pas répéter, car peu recommandée pour la santé), puis de faire des séries de contractions et relâchements musculaires de cette zone d’environ 10 secondes à chaque fois… Quelques séries chaque jour devraient vous aider au bout de quelques semaines !

Faites du sport

Au delà du bien-être général que procure le sport, celui-ci agit également sur le mental, l’apprentissage de nos limites et le dépassement de soi, notions particulièrement importantes dans notre cas puisque la plupart des éjaculations prématurées sont liées à des facteurs psychologiques. Il est par exemple primordial de ne pas penser à l’éjaculation lors des rapports, car c’est un moyen certain de la provoquer. En contrôlant son mental, on a plus de chance de contrôler ses éjaculations.

Mangez équilibré

Un corps sain et en forme passe aussi par une alimentation adéquate. Évitez les aliments trop gras, trop sucrés et ne soyez pas avare de fruits et légumes. En vous nourrissant correctement, vous vous sentirez mieux physiquement et mentalement, ce qui vous garantira une meilleure maitrise de votre corps.

Travaillez votre respiration

Des activités telles que le yoga permettent d’apprendre à contrôler sa respiration. Comme dans toute situation de stress, savoir respirer lentement et profondément permet de se détendre et de reprendre le contrôle de la situation. En vous exerçant à bien respirer entre les rapports, vous parviendrez bientôt à maitriser les techniques de respiration pendant les ébats afin de mieux contrôler vos éjaculations.

Explorez en solitaire

Puisque vous serez en l’occurrence totalement maitre de la situation et seul avec vous-même, utilisez la masturbation pour vous entrainer à repousser vos limites éjaculatoires. Approchez-vous toujours plus près du dénouement sans vous y plonger, en maitrisant petit à petit et de mieux en mieux vos retenues coïtales.

Buvez beaucoup d’eau avant de faire l’amour

Cette vieille technique de grand-mère (ou plutôt de grand-père) semble faire ses preuves : il s’agit de se remplir la vessie avant de s’adonner aux galipettes. L’envie d’uriner permettrait ainsi de tenir plus longtemps car ce sont les même muscles qui retiennent l’urine et l’éjaculation. Une expérience à ne pas répéter trop souvent puisque se retenir trop longtemps n’est pas recommandé pour la santé…

Essayez les gels anesthésiants

A utiliser en dernier recours lorsque vous aurez tout essayé, les gels anesthésiants sont vendus en pharmacie ou en love store. Le principe est simple : on applique le gel sur le pénis avant le rapport pour désensibiliser le gland. Souvent à base de menthe, la sensation de fraicheur atténue la stimulation pour permettre de durer plus longtemps.

Pendant les rapports

Afin de faire durer les plaisirs pendant le feu de l’action, il existe également quelques techniques qui ont fait leurs preuves…

Faites durer les préliminaires

Afin de calmer votre ardeur et trouver votre rythme, commencez en douceur avec de longs et délicieux préliminaires… En prenant ainsi le temps de caresser votre partenaire et de faire monter son désir, vous pourrez contrôler votre excitation avant d’entamer les galipettes en elles-mêmes. Partez à la recherche de son point G en exploration digitale ou à l’aide d’un sex-toy adapté ! En faisant des préliminaires spectaculaires, la déception de votre dame sera moins grande en cas d’explosion prématurée de votre part !

Gigi 2 Cool Grey

Variez les positions et les cadences

Lorsque vous sentez que vos va-et-vient vous mènent dangereusement sur le chemin de la montée finale, changez de positions pour faire une pause dans vos galipettes et optez pour des configurations copulatoires où le pénis est moins stimulé tel que l’Andromaquec’est madame qui contrôle… Variez également les rythmes : ne cherchez pas les cadences infernales qui risqueraient de vous faire déraper et n’hésitez pas à ralentir lorsque vous sentez que vous allez perdre le contrôle, puis d’accélérer à nouveau lorsque vous avez repris les rennes…

Concentrez-vous sur autre chose

Technique la plus connue et la plus utilisée, elle consiste à laisser aller sa pensée à des choses absolument pas glamour afin de freiner toute envie de coït. A vous de trouver l’image qui ralentira le mieux votre éjaculation : un gremlins qui se trémousse sensuellement, l’air suffisant de votre patron, un reportage sur les pangolins, une course à pieds nus sur des tessons de verre…

Pratiquez la technique du « squeeze »

Le « Squeeze » qui signifie « presser » en anglais est  une technique qui consiste à exercer une pression à la base du gland, sur le frein, et qui calme presque instantanément l’excitation démesurée. Avec votre partenaire attitrée, vous pouvez faire de ce squeeze un genre de jeu entre vous, en vous mettant d’accord sur un code en amont qui la prévient quand cette pression est nécessaire. Vous pouvez également faire ce squeeze vous-même en vous retirant juste à temps afin de vous pincer…

Faites-vous mal

Nous avons tous au moins une fois utilisé cette technique qui consiste à se mordre la lèvre pour se faire mal et empêcher ainsi un rire qui tomberait mal à propos. Et bien, vous pouvez faire la même chose avant une éjaculation ! Pincez-vous la jambe, mordez-vous la lèvre, tirez sur vos cheveux… infligez-vous une douleur vive et brève qui coupera temporairement votre envie. Mais modérez vos coups pour ne pas vous blesser ni interrompre la galipette complètement…

Restez près de la sortie

La pénétration en profondeur stimule davantage le pénis et augmente plus surement l’excitation. Si vous sentez que le plaisir menace d’exploser, restez à l’entrée de l’intimité de madame pour être moins stimulé. Profitez-en pour cajoler son point G et caresser son clitoris du bout de votre pénis avant de réattaquer les choses en profondeur un peu plus tard, pour son plus grand plaisir.

Utilisez des accessoires

L’anneau vibrant ou le masseur pour couples à porter pendant les rapports sont également de bons moyens de tenir plus longtemps grâce aux vibrations diffusées dans le pénis et qui ne seront pas pour déplaire à votre partenaire par ailleurs… Vous pouvez également utiliser des vibreurs pendant les préliminaires afin de procurer un maximum de plaisir à votre moitié sans la crainte de l’interruption prématurée. Les accessoires peuvent ainsi devenir de solides atouts pour le plaisir des deux partenaires afin d’éviter toute frustration.

Tiani 3

Brisez la routine

Pour vous aider à tenir la longueur, modifiez le modèle répétitif de vos galipettes. En cassant vos habitudes, vous casserez aussi celle qui vous fait interrompre les choses trop tôt. Adoptez des positions improbables, utilisez des éléments extérieurs de type nourriture, drone… Tout ce qui sortira de votre ordinaire érotique vous aidera à rester dans la course !

Le temps ne fait pas tout à l’affaire

Vous voilà donc muni de quelques conseils pour faire durer les plaisirs et apprendre à tenir toujours un peu plus… Inutile cependant de vouloir à tout prix tenir 5H30 puisque plus c’est long, plus ce n’est pas forcément bon, et de même que la taille ne fait pas tout, la durée non plus. La qualité sera toujours à privilégier sur la quantité et vos ébats les plus complices seront toujours les meilleurs !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.