Séduire par SMS : Ces Petits Messages à l’Origine de Grandes Histoires

Arme des timides ou de ceux qui aiment prendre leur temps, le texto peut définitivement devenir l’entremetteur de vos approches de séduction à condition de savoir le manier avec parcimonie et à bon escient. Inonder d’écrits le Smartphone de l’objet de votre cœur vous mènera plus facilement au commissariat que dans son lit et le contenu même de vos messages devra condamner toute banalité de type « J’ai mangé un croque-monsieur et toi ? » aussi bien que les textes à base d’étoiles dans les yeux et de phénix des hôtes de ces bois…

Comment draguer par texto

Fréquence, rigueur, progression, il y a quelques règles simples à suivre mais qui vous permettront de devenir un pro du texto pour qu’il ou elle vous ait dans la peau et pour transformer un numéro de téléphone en une belle aventure…

Contrôler son vocabulaire

Tout comme on soigne sa tenue pour un premier rendez-vous, les textos que l’on envoie pour séduire doivent être impeccables sur les plans grammaticaux, orthographiques et stylistiques.

On évite ainsi les « lol » et autres « ptdr » ou « xxx » et on emploi un vocabulaire simple et efficace qui ne fasse ni vieux prétentieux, ni jeune adolescent pré-pubère.

A ne pas faire

Pour tenter une accroche après une rencontre en soirée, oubliez ainsi le

« Aussitôt que je vous visse, mon cœur battit la chamade »

et ne tentez pas non plus le

« t tro le janre ke je kif »

A faire

Si c’est le message que vous souhaitez faire passer, optez plutôt pour quelque chose de simple pour commencer doucement :

« J’ai passé une soirée vraiment exceptionnelle grâce à toi. »

Ou faites référence à une discussion que vous avez eue sur un sujet qui n’a rien de délicat.

Savoir où on va

L’objectif du texto de drague est d’établir un contact qui amène à se voir afin de concrétiser, ou non, les choses et d’envisager éventuellement que l’aventure se poursuive… Si le texto est alors un atout parfait pour les plus timides, il ne doit pas devenir le remplaçant du téléphone. Ne jamais répondre quand il ou elle appelle mais toujours relancer par texto ne vous mènera pas très loin.

A ne pas faire

N’utilisez pas le texto comme un substitut du téléphone en tartinant à foison. Si vous voulez proposer une première sortie, évitez le

« Je voulais te proposer qu’on se revoie mais comme je ne sais pas exactement ce qui te ferait plaisir… On peut aller au cinéma, ou sinon, je connais un bar à vin sympa, cela dit tu n’aimes peut-être pas le vin… Dis moi ce que tu préfères, ou autre chose, si tu as une idée ou une envie… »

A faire

Mieux vaut soit l’appeler directement, soit tâter le terrain avant si vous avez la gorge nouée de terreur à l’idée d’un coup de téléphone :

« Samedi 18H00 ? »

Message qui a le mérite d’être clair et qui montre que vous êtes un peu sûr de vous, même si en réalité vous avez les jambes qui flageolent d’angoisse !

Doser ses envois

On n’use pas la batterie se son destinataire à coup de textos envoyés toutes les 27 secondes. C’est une règle d’or. Vous passerez pour un psychopathe ou un mort de faim, en tout cas, vous ne donnerez pas envie. Vous aurez tout le loisir de dévoiler votre fougue lorsque vous serez devenus des amants insatiables qui s’envoient des sextos ultra chauds à longueur de journée… En attendant, si le fruit de vos désirs n’a pas répondu à votre premier message, attendez au moins 24 heures avant de le relancer. Si la personne ne répond toujours pas, c’est qu’elle n’est probablement pas intéressée.

A ne pas faire

Dans tous les cas, inutile d’insister et jetez définitivement aux oubliettes le message suivant :

« Tu as reçu mon texto ? »

car soit le destinataire l’a effectivement reçu et ne vous a pas répondu pour une raison qui lui est propre, soit il ne l’a pas reçu et ne recevra probablement pas celui-là non plus…

A faire

Si le « Samedi 18H00 ? » n’a pas eu de réponse, tentez un peu d’humour pour la relance :

« Si tu n’aimes pas trop le samedi, des amis m’ont proposé un concert vendredi, ça te tente ? »

Trouver le ton

Faire preuve d’humour est toujours utile dans ce genre de contextes où les deux parties peuvent être un peu tendues. Il faut cependant adapter votre drôlerie. Si vous êtes le pro du 4ème degré et des sous-entendus, n’oubliez pas que l’on ne verra pas votre mimique évocatrice à la lecture du texto, même avec pleins de smileys… Une bonne piste à exploiter est de faire référence au contexte de votre rencontre. Par exemple, si vous vous êtes échangé vos numéros à une soirée caritative au profit de la protection des pangolins, rappelez-le dans votre texto.

A ne pas faire

Mais ne vous aventurez pas sur le terrain glissant de l’ironie et du second degré de type

« Je connais un bon restaurant où ils font un délicieux pangolin rôti… »

alors que c’est son animal préféré ou encore

« J’ai beau adorer les pangolins, ce n’était pas l’animal le plus mignon à la soirée… »

qui peut être mal interprété à juste titre.

A faire

Utilisez le pangolin sans risquer de froisser votre cible, en restant simple et humble :

« Je n’aurais jamais cru qu’un pangolin serait à l’origine d’une aussi belle soirée. »

Faire mouche

N’envoyez pas un texto pour ne rien dire: c’est l’avantage de l’écrit sur l’oral, on a le temps de peaufiner le message. Choisissez vos mots et surtout l’objectif de votre message. Est-ce que vous voulez l’inviter à vous revoir ? Est-ce que vous voulez simplement commenter la soirée pour tâter le terrain ? Est-ce que vous voulez être carrément implicite ou au contraire discret et retenu ? Une fois que vous avez identifié nature et forme de votre message, lancez-vous en retenant 2 principes : l’objectif en quelques mots et rester toujours positif.

A ne pas faire

Evitez ainsi le

« Vu l’ambiance de la soirée, ce n’est pas peu dire que tu as sauvé la mienne. »

Même si cela part d’un bon sentiment, cela ne donne pas une très bonne image…

A faire

Mettez l’emphase exclusivement sur votre but et le positif, même si la soirée était nulle :

« Je n’ai pas vu le temps passer à tes côtés : j’aimerais renouveler l’expérience dans la semaine… des disponibilités ? »

Choisir le moment

De même qu’il ne faut pas inonder le portable de votre éventuelle future moitié, choisissez également votre moment. Envoyez un texto 2 semaines après la soirée donnera l’impression que vous n’avez finalement rien trouvé de mieux entre temps, l’envoyer au moment même où vous avez récupéré le numéro pourra paraître un peu agressif et surtout trahira votre manque de confiance quant à l’authenticité du numéro… Attendez le lendemain de la soirée, lorsque vous avez la tête froide et l’esprit clair pour manifester votre intérêt. N’oubliez pas non plus que si certaines personnes laissent leur portable allumé pendant la nuit, c’est plutôt pour répondre à une éventuelle urgence qu’à un texto d’un semi inconnu à 2 heures du matin.

Une fois que votre interlocuteur vous a répondu, laissez passer quelques minutes ou quelques heures avant de répondre, afin de montrer que votre vie est bien remplie !

L’oral après l’écrit

A défaut de vous garantir que l’élu de vos textos se jettera dans vos bras à la lecture de vos écrits, suivre ces quelques pistes devrait vous éviter certains écueils. Pour le reste, il s’agira surtout de montrer le meilleur de vous-même lors du premier rendez-vous, car une fois que vous aurez passé l’écrit, c’est à ce grand oral que tout se jouera !

Conseils et exemples de textos coquins :

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.