10 Faits Scientifiques sur la Sexualité à Tomber sur les Fesses

Les recherches autour de la sexualité sont de plus en plus nombreuses et rigoureuses et de nets progrès ont été faits depuis le temps lointain où l’on pensait qu’un sexe en érection se remplissait d’air ou que la masturbation affectait irréversiblement les capacités mentales…

Faits coquins et scientifiques

Depuis le récent XXème siècle, on s’est en effet intéressé d’un peu plus près au sujet coquin avec Freud et ses célèbres travaux ou plus tard les sexologues américains Virginia et William Johnson dont la vie et les travaux ont été adaptés en livre puis en série télévisée !

Dans cette multitude de découvertes scientifiques de plus en plus rapides et importantes, certaines d’entre elles ont pu vous échapper, alors pour le bienêtre de votre culture lubrique et de votre savoir égrillard, voici 10 étonnantes découvertes scientifiques des dernières années…

1) Le rétrécissement vaginal

Pendant la phase d’excitation où nous nous laissons aller à moult caresses en préliminaire, le vagin s’agrandit pour laisser de la place à l’engin masculin, mais la base de celui-ci aura ensuite tendance à se resserrer afin de garder l’attribut viril en place ! Une technique plus douce que celle utilisée par les chats… Car chez nos amis félins, c’est le pénis mâle qui est doté de petits pics afin de rester bien en place !

2) L’effet de la lumière sur la fertilité

Outre le fait que la vitamine D que nous devons aux rayons du soleil participerait activement à notre fertilité, le cycle menstruel des femmes d’aujourd’hui a changé par rapport à celui de nos lointaines ancêtres. En effet, la lumière de la lune avait une influence directe sur les cycles des femmes, mais cette tendance a été perdue avec l’arrivée des lumières artificielles de toute sorte. Certaines femmes souhaitant un retour à un cycle plus naturel adaptent ainsi les lumières de leur chambre en fonction de celles de la lune. C’est ce qu’on appelle la « lunaception ».

3) Durée de vie du sperme

Une femme peut être fécondée jusqu’à 8 jours après un rapport ! L’armée de spermatozoïde peut ainsi rester en vie durant tout ce temps, bien à l’abri dans le col de l’utérus. Il s’agit cependant d’une durée maximale, la moyenne tournant plutôt autour de 4 ou 5 jours, ce qui n’est déjà pas si mal.

4) Orgasme et créativité

Une étude a révélé que les femmes étaient plus créatives, sûres d’elles et productives après un orgasme ! L’orgasme est décidément bénéfique puisqu’il est également capable de soigner quelques maux tels que la migraine ou le hoquet. Par ailleurs, de par la sécrétion d’hormones de plaisir dont il est à l’origine et l’effort physique pour l’atteindre, l’orgasme est excellent pour la santé !

5) Talons hauts et plaisir

Porter des talons hauts affecterait le plaisir des dames… L’explication réside dans la cambrure donnée au corps porteur de talons. En effet, cette position entraîne une contraction du périnée. Or, le plaisir de l’orgasme réside entre autre dans la contraction soudaine et délicieuse du périnée… Mai si celui-ci est déjà soumis à contraction au quotidien, celles qui surviendront au moment de l’orgasme seront moins ressenties, tout comme le plaisir lié…

6) Les zones de plaisir au féminin

L’intimité des dames possède trois zones particulièrement sensibles et réactives au plaisir : le clitoris, situé à l’entrée du vagin, le point G que l’on trouve un peu plus loin à environ 4cm de l’entrée du vagin sur sa paroi supérieure, mais aussi le « deep spot », moins connu et pourtant réputé pour ses plaisirs immenses. Ce dernier est composé de deux points de plaisir sur la paroi supérieure et inférieure du vagin, lesquels se situent à la frontière entre la fin du vagin et le début de l’utérus…

7) Des vagins uniques

Comme nos empreintes digitales, nos vagins sont eux aussi uniques ! En effet, les terminaisons nerveuses qui parcourent les parois vaginales et dont la stimulation pousse vers les voies du plaisir, sont réparties de façon différente chez chaque femme ! A chacune son plaisir…

8) Les pulsations orgasmiques

Les petites pulsations ressenties dans l’intimité pendant un orgasme sont une réaction du corps qui cherche à aider les spermatozoïdes à atteindre l’ovule ! Ces contractions permettent en effet de tirer la semence masculine vers le haut… De son côté, l’homme donne une bonne impulsion à sa petite armée de fécondateur puisque le sperme est propulsé à une vitesse d’environ 45 km/h !

9) La taille du pénis diminue

Elle diminue non seulement à échelle mondiale et générationnelle puisque les hommes de notre génération ont perdu en centimètres par rapport à leurs grands-pères, mais cette diminution a lieu également à l’échelle d’une vie puisque les hommes de 60 ans ont un sexe plus petit que lorsqu’ils en avaient 18… Cela s’explique notamment par la perte d’élasticité de l’engin.

10) La position des testicules

Si l’un des deux testicules est positionné plus haut que l’autre, c’est parce que la nature est bien faite ! En effet, de cette façon, lorsque ces messieurs sont en mouvement, ils ne risquent pas de voir ceux-ci se frotter l’un contre l’autre !

Le progrès

Un homme averti en valant deux et la connaissance étant la nourriture de l’âme, vous voilà tout à la fois dédoublé et nourri de savoir érotique. La science progresse dans tous les domaines et la sexualité en profite même si le plaisir cache encore beaucoup d’incertitudes. On a marché sur la lune et on possède des ordinateurs ultra perfectionnés, mais l’orgasme est encore un mystère !

Laisser un commentaire

À propos Ema

Passionnée de mode, de design, d’art et de littérature, adepte d’un hédonisme non égocentrée : Le Plaisir est un art qui s’apprend et se partage.